Appel à soutenir la loi sur la laïcité! (29/05/2018)

Un groupe de citoyens appelle à soutenir la loi sur la laïcité contre les référendaires du vivier islamo-gauchiste.

«Il vaut mieux une loi imparfaite qu’un vide juridique dans lequel s’engouffreraientappel,référendum,loi sur la laïcité les parties les plus intégristes de notre société.» C’est une des déclarations avisées de Pierre Gauthier lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 29. Il présentait en compagnie d’une demi-douzaine d’entre nous, dont Magali Orsini, Natacha Buffet-Deshayes (enseignante) et Marco Polli (acteur culturel et ancien syndicaliste) «L’Appel pour une laïcité garante de la paix et de nos libertés » signé par une trentaine de citoyens.

Ce groupe d’horizons divers appuie la loi sur la laïcité fraichement sortie du parlement, loi que conteste un référendum organisé par un alliage classique: intégrisme musulman/extrême gauche, auquel se sont joints les syndicats.

appel,référendum,loi sur la laïcitéLe texte voté interdit toute manifestation d’appartenance religieuse par des signes extérieurs, non seulement aux agents de l’Etat en contact avec le public (ce que prévoyait le projet de loi), mais aussi aux membres du Conseil d’ Etat, d’un exécutif communal ou du pouvoir judiciaire, de même que lors de séances du Grand Conseil et des Conseils municipaux. (Photo Natacha Buffet-Deshayes)

Cette extension de l’interdiction aux élus est la plus contestée: «ingérence dans la liberté religieuse», «atteinte à un droit démocratique». Mais le foulard des appel,référendum,loi sur la laïcitémusulmanes en contact avec le public l’est aussi, parce qu’elles sont seules à porter un signe religieux. Evidemment, aucun chrétien n’a jamais eu l’idée de porter un t-shirt à l’effigie de Jésus ou un juif de porter une kippa. Et l’on retrouve l’habituelle inversion de valeurs: ce ne sont pas les musulmanes qui sont discriminées, puisque seul ce sexe est tenu de porter un vêtement spécifique, mais les défenseurs de la loi. (Photo Magali Orsini)

Pour manifester votre soutien au texte voté par le Grand Conseil et freiner l’avancée de la gauche et des intégristes, je vous invite à vous inscrire sur la page :

https://www.facebook.com/laicitegeneve2018/

appel,référendum,loi sur la laïcitéLes Verts soutiennent les référendaires par une démarche juridique à propos de l’article 3 qui interdit aux élus du Grand Conseil et des conseils municipaux de porter des signes religieux ostentatoires. Ils ont déposé un recours à la Cour constitutionnelle pour atteinte aux droit fondamentaux et non-respect de la Constitution. Pour eux, cet article «attise la haine». Il faut dire que fidèles à leur doctrine islamo-rétrograde, ce sont les seuls à avoir une élue en foulard, Sabine Tiguemounine (voir son interview ô combien révélatrice). Photo Marco Polli

 

Ce que la loi n’empêche pas…

Soutenir la loi sur la laïcité c’est bien, mais elle n’empêchera pas la pénétration des rites musulmans –et leur respect- dans nos institutions. Un exemple d’actualité: le Ramadan. Une circulaire du Service santé de l’enfance et de la jeunesse est éloquente. Les enseignants sont invités à prendre contact avec les parents dont ils savent que l’enfant va jeuner pour se mettre d’accord sur les modalités, par exemple en cas de malaise. Des interprètes peuvent être appelés. En islam, la règle générale veut que le ramadan soit obligatoire dès la puberté pour filles et garçons. Mais il est vivement recommandé aux parents d’entrainer leurs enfants beaucoup plus jeunes! Ce que constatent les enseignants. Heureusement, nous apprenons que de façon générale, l’enfant prépubère peut très bien supporter le jeune. Des conseils: s’il se sent mal, on attend 20 minutes et si ça continue on appelle les parents, etc. Il est vivement déconseillé d’organiser des camps durant le mois saint. Et si les jeuneurs se sentent faibles, on allège les exercices ou on les dispense de sport.

Dans les hôpitaux (HUG), on organise des ateliers sur la question. Un des problèmes est dû au fait que selon les juristes qui énumèrent tout ce qui peut et ne peut pas être pratiqué durant le «mois sacré», le jeuneur ne doit pas avaler de médicaments par voie orale. Une étude montre que 58 à 64% des patients modifient leur traitement spontanément (arrêt, changement d’horaire, une seule prise, etc.). Il y a notamment pas mal de problèmes par rapport au diabète. Là aussi, les soignants qui, comme chacun sait, ont beaucoup de temps à disposition, sont invités à discuter, expliquer, aménager les traitements...

Et c’est ainsi que nos institutions font tout leur possible pour que petits et grands disciples d’Allah puissent obéir en toute quiétude à la loi divine. Loi sur la laïcité ou pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

  

17:08 | Tags : appel, référendum, loi sur la laïcité | Lien permanent | Commentaires (16) |  Imprimer | |  Facebook | | |