Pudibonderie et naturalisation (19/08/2018)

Le refus de toucher la main de l’autre sexe n’est pas un sujet en soi. C’est un des signes du radicalisme musulman qui s'étend.

Doit-on accorder le passeport suisse à un couple qui ne serre pas la main de l’autre sexe et ne regarde pas son interlocuteur, y compris lors de son audition? Eh bien, le plus fort est que les six membres de l’Exécutif de Lausanne se sont posé la question et en ont longuement débattu! La réponse a été négative, mais le score était serré. La gauche qui occupe la quasi-totalité des sièges, cinq sur six, était divisée. Le communiste David Payot était pour la tolérance. C’est un nouveau test pour notre démocratie et ses valeurs. Et il n’est pas rassurant.

C’est bizarrement au nom de l’égalité des sexes que cette décision négative a été prise. Les vraies questions sont plutôt celles de la pudibonderie, de la bigoterie (elle a tout de même été citée)  et du refus de la mixité par ces intégristes. Ils sont convaincus que serrer la main d’une femme -et inversement- est un pas vers «la fornication» ou l’adultère, comportements interdits, bien qu’on ait renoncé ici aux cent coups de fouets prescrits par le Coran. La peur de l’enfer suffit.

Comme d’habitude, politiciens, journalistes et spécialistes traitent de ce sujet en soi. Or, ces comportements sont forcément liés à une adhésion aux autres prescriptions de la charia qui elles sont parfaitement sexistes et dogmatiques, notamment  la dissimulation du corps et des cheveux pour les femmes, le soutien du foulard à l’école et dans tous les lieux de travail, celui du niqab, les prières faites obligatoirement à heures fixes, le refus pour les femmes de se faire soigner par des hommes, la méfiance des non-musulmans tous condamnés à l’enfer, etc. etc.

Le burkini (enrichissement relativement nouveau du vestiaire islamique), l’imposition du foulard à l’école et le refus de serrer la main de l’autre sexe sont les manifestations les plus récentes de la progression du radicalisme. Soyons sûrs qu’il y en aura d’autres.

Une question me titille. Durant la séance de questions, le couple d’intégristes a répondu  «avec réticence», voire pas du tout (selon les versions), aux questions de leur interlocuteur lorsqu’il était du sexe opposé. Est-ce à dire que les musulmans et les musulmanes ne parlent pas aux mécréants du sexe opposé, voire ne se parlent pas entre eux? Est-ce qu’ils apprennent le mime ou utilisent les SMS?  Que je sache, le mutisme ne fait pas encore partie des multiples interdits de cette religion. J’opterais plutôt en l’occurrence pour la volonté de provoquer et de voir jusqu’où notre démocratie est capable de plier.

Pierre Conscience2.jpgLe test n’est pas rassurant. Les islamo-gauchistes sont montés au front. L’un d’eux, au nom si mal porté, Pierre Conscience,  s’est lancé dans une condamnation confuse de la décision. Pour lui, l’égalité des sexes est «cruciale», mais ce critère ne doit pas intervenir dans un processus de naturalisation «sinon c’est nous qui capitulons sur des principes fondamentaux ». Il nous a appris qu’«au travail dans les interactions avec des représentants de l’Etat, des fonctionnaires, il y a des moyens de sanctionner le fait de ne pas saluer une personne de l’autre sexe». C’est parfaitement faux, mais ce conseiller communal préfèrerait des sanctions au refus de naturaliser. Il préférerait d’ailleurs une naturalisation administrative comme Ada Mara. Selon la  conseillère nationale socialiste, islamophile patentée, cette décision «pousse les camps à se barricader. Ce n’est pas bon pour le dialogue du vivre ensemble.» Ne pas serrer la main de l’autre sexe est en revanche excellent pour le vivre ensemble!

La Commission de naturalisation a instauré la poignée de main lors de ses auditions, "mais s’y plier ne sera pas déterminant."

Pour faciliter l'obtention du passeport, la Municipalité lausannoise a récemment publié sur son site les 128 questions susceptibles d’être posés aux candidats. Et elle a abrégé les entretiens. Le passeport sera bientôt offert dans une pochette-surprise. La question des poignées de mains sera ainsi parfaitement résolue.

16:02 | Tags : naturalisation, pierre conscience, ada mara | Lien permanent | Commentaires (17) |  Imprimer | |  Facebook | | |