La présence de Médine est vivement contestée en Suisse (22/10/2018)

Médine ne viendra pas au Bataclan mais il devrait sévir aux Docks de Lausanne le 27 octobre et à la Case à Chocs de Neuchâtel le 30 novembre.  

 

Médine.jpg

Pierre Covadonga

Médine n’est pas un rappeur ordinaire. Outre sa proximité idéologique avec la nébuleuse francophone de l'islam radical, il se répand dans ses chansons en appels explicites à la haine et au meurtre de ceux qu’il désigne comme « les blancs » et les « laïcards ». Gageons qu’il évitera de rapper les paroles les plus choquantes de ses œuvres en Suisse, mais la présence de ce genre de personnages pose problème.       

Voici deux passages de sa chanson « Angle d’attaque (acte 1) » qui sont particulièrement choquants:                                                                                         

« Ces porcs blancs vont loin
Passe moi une arme de poing
J'vais faire un pédophile de moins »

 « Je hais les blancs depuis Rodney King
J'ai besoin d’une carabine »

Cet extrait d’une autre de ses chansons, « Don't laïk »  nous dit sa haine et sa volonté d’en finir avec ceux qui défendent la laïcité :

 « Crucifions les laïcards comme à Golgotha »

Le 8 octobre, Mireille Vallette a alerté par courrier M. Hildbrand, responsable de la sécurité de la ville de Lausanne, avec la Police fédérale en copie. C’est cette dernière qui a répondu à la présidente de l’ASVI, lui certifiant « qu’après concertation avec les autorités locales, il ressort qu’il n’existe en l’espèce aucun indice que la tenue du concert du rappeur « Médine » (…) ne constitue une menace pour la sécurité intérieure (…) de la Suisse. »

Rappelons le contenu de ces articles du code pénal si souvent dévoyés par les islamistes radicaux contre les "islamophobes", et qui s'appliquerait si bien à Médine:

Article 261 bis : " Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique (…)  sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire."

https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/193700...

 Article 259 : " Celui qui aura provoqué publiquement à un crime sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire."

https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/193700...

Ces chanteurs-rappeurs infusent la détestation des sociétés qui les ont accueillis, eux ou leurs ascendants. Mais pour ce genre de sujets comme pour tant d’autres, la complaisance est de mise. Il sera d’ailleurs  intéressant de voir combien de spectateurs vont aller l’écouter et qui ils sont.

Mais ne baissons pas les bras : deux pétitions sont en ligne sur change.org - que nous vous invitons à signer et à divulguer - contre la venue de ce rappeur de haine à Lausanne et Neuchâtel. Lancées il y a une semaine, elles rencontrent un grand succès :

https://www.change.org/p/m-pierre-antoine-hildbrand-non-à...

https://www.change.org/p/violaine-blétry-de-montmollin-non-à-la-venue-du-rappeur-médine-à-la-case-à-chocs-de-neuchâtel-le-30-novembre-2018

Les exécutifs lausannois et neuchâtelois – intégralement blancs - ont encore quelques jours pour apporter la preuve que leur noble crédo antiraciste est sincère et n’a pas été dévoyé en pathologique haine de soi. 

P.C.

12:01 | Tags : médine | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer | |  Facebook | | |