Médine en Suisse: Lausanne 1, Neuchâtel 0 (19/11/2018)

Ne jamais abandonner. Acte II, demande de mesures de prévention pour le concert du 30 novembre.

Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

Notre association ASVI-Association suisse vigilance islam - dont la lutte contre la médine2-mobile.jpgdiscrimination raciale est l’une des valeurs cardinales - se permet de vous contacter à propos du rappeur Médine qui doit donner un concert le 30 novembre à la Case à Chocs de Neuchâtel.

https://thrillcall.com/concerts/2896553-médine-la-case-a-...

Médine est proche des milieux islamistes francophones. Il utilise la liberté artistique que lui confère son statut de rappeur pour faire passer des messages politiques haineux et subversifs. Dans certains de ses textes (Angle d'attaque - Acte 1; Don't Laïk), il profère explicitement des appels à la haine raciale et au meurtre de ceux qu'il désigne comme "les Blancs" et "les laïcards".

 

Quelques extraits de ses chansons:

 Angle d'attaque - Acte 1:

"Les Blancs sont des démons, des cochons d’aucune moralité 

Ces incestueux nous ont barricadé

Les Blancs des consanguins,

Ces porcs blancs vont loin 

Passe moi une arme de poing

J'vais faire un pédophile de moins

Je hais les blancs

J'ai besoin d’une carabine"

Don't laïk:

"Crucifions les laïcards comme à Golgotha"

 

Suite à notre intervention début octobre auprès de la municipalité de Lausanne à propos du concert de Médine le 27 octobre aux Docks, cette dernière a implicitement reconnu que certains textes de Médine ne respectaient pas notre Code pénal suisse:

-art. 261 bis (interdiction de la discrimination raciale)

-art. 259 (interdiction des appels au meurtre)

 

En conséquence, elle a pris les mesures suivantes:

-exigence que Médine respecte le Code pénal suisse pendant son concert,

-présence d’inspecteurs de police dans la salle de concert,

-concert enregistré.

 

Voici le lien vers un article RTN en rapport:

https://www.rtn.ch/rtn/Actualite/Culture/Lausanne-refuse-...


Début novembre, la vice-présidente de notre association a écrit une lettre à Mme Blétry-de Montmollin, conseillère municipale en charge de la sécurité, lui demandant qu'en cas de confirmation du concert du 30 novembre les mêmes mesures soient prises à Neuchâtel qu'à Lausanne.

Voici le lien vers la lettre:

http://www.vigilanceislam.com/images/Actions/Lettre-ASVI-Neuchatel.pdf

L’identité de notre vice-présidente est mentionnée dans la version papier de cette lettre.

Malheureusement, Mme Blétry-de Montmollin n'a toujours pas répondu à notre courrier, ce qui nous déçoit profondément en comparaison avec la rapidité et la diligence dont ont fait preuve les autorités politiques de la ville de Lausanne, en particulier M. Benoît Gaillard, élu socialiste au législatif.

Par ailleurs, un courriel envoyé le 13 novembre aux Chanceliers MM. Rémy Voirol et Bertrand Cottier leur demandant vos adresses mails - pour que vous ayez vous aussi voix au chapitre dans la discussion sur Médine - n’a pas obtenu de réponse non plus à ce jour, ce que nous déplorons également. Nous avons néanmoins réussi à obtenir vos mails par d’autres moyens.

Sans réponse de Mme Blétry-de Montmollin, nous souhaitons à présent vous inciter à entrer dans le débat au sujet de Médine. Nous pensons que tous les Conseillers généraux de Neuchâtel ont le droit d’être informés et de donner leur avis sur les appels à la haine raciale et au meurtre de ce rappeur. 

Il nous parait inconcevable de laisser courir le risque qu’une partie de la population soit pendant le concert du 30 novembre outrageusement dénigrée du fait de sa couleur de peau ou de son attachement à la laïcité.

Par ailleurs, nous souhaitons vous informer qu'une pétition électronique contre la venue de Médine à Neuchâtel circule depuis plusieurs semaines sur internet. Elle rencontre un très grand succès puisqu’elle a déjà récolté plus de 1'700 signatures:

https://www.change.org/p/violaine-blétry-de-montmollin-no...

Nous ne nous posons pas en donneurs de leçons mais souhaitons simplement que tous les acteurs de la vie politique de Neuchâtel participent à un débat démocratique de fond sur le rappeur de haine Médine. Ce débat pourrait démarrer par une interpellation du Conseil communal par un Conseiller général.

 Nous sommes naturellement à votre disposition si vous avez des questions.

Avec nos meilleurs messages

Patrice Andrieux

ASVI

https://www.asvi.ch

 

09:55 | Tags : médine, neuchâtel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer | |  Facebook | | |