Les charmes cachés d’Abu Ramadan (02/02/2020)

Le prêcheur de Bienne poursuit librement sa croisade contre les "infidèles". Mais que lui trouvaient les centres islamiques qui l'ont si souvent invité?

Hani_Abu_Lofti.jpg

Abu Ramadan,  l'imam de Bienne repéré en 2017 pour avoir entre autres réclamé «l’anéantissement des chrétiens, des juifs, des Russes et des chiites … » poursuit ses sermons et sa guerre sainte contre les chrétiens et autres mécréants .

L’homme, Lybien, peut rester en Suisse… puisqu’il détient un permis de séjour C! Il ne se gêne donc pas pour rabâcher ses propos venimeux. Et comme Allah et Mahomet ont tout bien fait, il vante la sanction des adultères: quoi de plus divinement juste que la lapidation? Des enregistrements réalisés à la mosquée Ar’Rahman de Bienne (canton de Berne) en témoignent.

Il est assez curieux qu’un journaliste et pas les services de renseignement découvrent ce scandale. Mais tout à fait normal qu’une fois de plus il ne soit pas encore venu à l’idée des «musulmans modérés» des centres islamiques de protester contre cet extrémiste. Et encore moins aux associations qui l’ont invité de présenter leurs excuses et de donner quelques explications. Celles que nous avons repérées sont les plus grandes du canton de Neuchâtel.

Cliquer pour agrandir

Abu Ramadan,Bienne, centres islamiques,J’accrédite l’idée qu’Abu Ramadan n’a pas réclamé l’anéantissement des chrétiens, des juifs et des chiites lors des conférences auxquelles il était invité par ces centres. Mais j'aimerais savoir quel contenu  leur plaisait tant dans les discours du prêcheur pour qu’ils l’invitent si fréquemment. Et souvent, mais ça n’a sûrement rien à voir, en compagnie de Hani Ramadan.

L’Association culturelle des musulmans de Neuchâtel (ACMENE, la plus grande) et le groupe de femmes «Lumière de l’islam» (disparue
depuis du champ neuchâtelois et d’internet) l’ont invité à au moins six reprises, en 2016 et 2017

Lotfi Hamami, président de l’Union neuchâteloise des associations musulmanes -qui regroupe la plupart des centres du canton- a participé avec lui à une manifestation en octobre 2015 en compagnie de Hani Ramadan.

Abu Ramadan a encore été invité le 28 janvier et le 29 avril 2017, quatre mois avant qu'il ne soitabu ramadan,bienne,centres islamiques démasqué.

En plus des prêches, cet imam crapuleux donne des cours de religion dans la salle de prière certains samedis, notamment pour les mineurs. Il s’exprime en arabe, car il n'a pas eu le temps depuis 20 ans qu'il est en Suisse d'apprendre une langue nationale.

Une procédure court contre lui depuis mars 2018 et il a été privé de son statut de réfugié. Depuis le début de l’année 2019, une seconde procédure est en cours pour fraude à l’aide sociale. Depuis 1998, année de son arrivée en Suisse, il a reçu plus de 800'000 francs d’aide.

Dans un sermon de ce début d’année, il a indiqué selon le journaliste Kurt Pelda, que «les «infidèles» sont des personnes mortes avec lesquelles il ne vaut pas la peine de parler. Seul Allah pourrait ramener ces gens à la vie et les conduire à la lumière. Mais pour cela, les «infidèles» doivent embrasser l’islam.»  On y trouve la justification de la lapidation en cas d’adultère avec quelques précisions. «Il a souligné, poursuit Kurt Pelda, que lorsqu’une femme est lapidée, elle doit être habillée correctement. Même une pécheresse doit être protégée des regards sur sa nudité.» Lors de cours d’instruction religieuse, des mineurs apprennent ce genre de contenus.

Comment est-il possible que les autorités et les services de renseignements ne protègent pas leur population et laissent ce débile fabriquer des djihadistes en puissance? 

Une fois de plus, les bras vous en tombent.

Abu_Ramadan5.jpg

L'imam, Lybien, a 66 ans

16:39 | Tags : abu ramadan, bienne, centres islamiques | Lien permanent | Commentaires (16) |  Imprimer | |  Facebook | | |