Berne: offensive contre le foulard dans les crèches (!) et les écoles (20/09/2020)

Deux députés ont déposé une interpellation au Grand Conseil. Petit pas pour une grande cause.

 

 

Hamdaoui3.jpgDébut du texte de l’interpellation des députés Mohamed Hamdaoui, PDC, et Mattias Müller, UDC intitulée «Et la dignité des fillettes?»:

«Depuis le début de la rentrée scolaire du mois d’août, plusieurs écoles primaires et des crèches du canton ont vu arriver des fillettes, parfois très, très jeunes, portant de longs voiles cachant en partie leur tête. Or renseignements pris, ce n’était pas leur choix.»

Des crèches ?!? Hamdaoui confirme: «J’ai vu moi-même une toute petite -peut-être deux ans et demi- conduite dans une crèche de mon quartier.» Pas (toujours) leur choix? Une connaissance lui a raconté qu’une élève de cinq-six ans née en Suisse, qui parle parfaitement le suisse-allemand, a confié que ce voile que sa mère lui demande de porter, elle voudrait bien le laisser dans son tiroir.

Les députés poursuivent leur texte par une série de questions aux autorités scolaires : quel nombre d’élèves des école et de bambines des crèches «portant un voile et des vêtements islamistes» ? que disent ces autorités du libre choix à ces âges? quelles recommandations aux enseignants pour ces situations ? quel soutien aux fillettes et à un entourage qui s’inquiéteraient de leur sort, et quid  du «principe de l’égalité entre femmes et hommes, puisqu’il [le voile] les enferme dès leur plus jeune âge dans une forme de soumission »?

L’affaire, rapportée par le quotidien local, a grésillé dans la région. «Beaucoup de femmes, enseignantes notamment, me soutiennent.» Et pourquoi si peu le disent publiquement?  Mohamed Hamdaoui, ex-socialiste et désormais seul représentant PDC au Grand conseil, a l’habitude: «Il y a toujours cette peur d’être traité d’islamophobe ou les âneries du genre: attention, tu vas mettre en danger la société multiculturelle.»

Et rédiger une interpellation avec un UDC, n’est-ce pas politiquement suicidaire?Mueller_Mathias.jpg Hamdaoui est très éloigné de ces sectarismes: «J’apprécie et j’estime Mathias Müller. Le reste, je m’en fiche complètement!»

Le PDC a le cœur tendre et il est d’un optimisme à toute épreuve. Ces femmes qui font porter le foulard à leurs filles, il imagine qu'elles pensent peut-être faire plaisir à la Suisse en lui faisant bénéficier ainsi de leur culture.

Ce n’est évidemment pas mon avis. L’islamisme, ce ne sont pas que des vêtements. Les Frères musulmans qui hantent les associations islamiques se chargeront d’enseigner à ces filles le reste de l’idéologie et la manière d’islamiser notre pays.

Quelle sera le sort de l’interpellation? C’est un acte politique qui n’est ni discuté, ni voté. Le Conseil d’Etat répond par écrit. Et en l’occurrence, on peut faire confiance à la verte Christine Häsler, en charge de l’Instruction publique, pour réfuter toute atteinte à la dignité des fillettes, et célébrer la diversité comme sait si bien le faire son parti partout où il sévit.

Quelques convictions de Mohamed 

Hamdaoui est candidat aux élections communales biennoises du 27 septembre prochain sur la liste «Bienne au centre». J'ai péché quelques citations sur sa page facebook.

Une option politique: «… mon engagement IRRÉVOCABLE en faveur d’une stricte laïcité permettant à chacune et chacun de pratiquer librement sa religion sans empiéter sur les sphères publiques (par exemple les écoles ou les hôpitaux) et politiques.»

Parue le 11 septembre dernier, sa déception «qu’une partie de la gauche ait capitulé sur deux questions à mes yeux essentielles: la laïcité et l’universalité de certaines valeurs. Toutes deux ont été sacrifiées sur l’autel du relativisme culturel.»

Enfin: «… je suis un homme libre, inclassable et surtout ingérable (un Touareg, en somme!).  Je compte aussi poursuivre mon combat en faveur de la laïcité. Dans une de ses colonnes, un chroniqueur m’avait amicalement qualifié d’«ayatollah de la laïcité».

Cela ferait une belle épitaphe!»

On n'est pas d'accord sur tout, mais son humeur, son indépendance d'esprit et quelques convictions "irrévocables" en font un interlocuteur appréciable. Donc, mon souhait pour dimanche: que les divinités électorales lui soient favorables!

 

 

15:22 | Tags : berne, hamdaoui, crèches | Lien permanent | Commentaires (27) |  Imprimer | |  Facebook | | |