Une enquête décrit les représailles subies par les apostats (02/04/2021)

Quitter l’islam est encore inacceptable pour nombre de musulmans. Témoignages.

Mehdi Aifa a rédigé ce tweet à propos de l’actualité: les blancs refusés lors de réunions de leurs éternels opprimés:

«Je vais organiser une réunion interdite aux musulmans pour que les apostats puissent s’exprimer librement sur l’oppression islamique qu’ils subissent.»

C’est drôle, mais ce n’est pas une plaisanterie. J’ai suggéré cette idée à une jeune musulmane suisse qui n’ose pas annoncer son apostasie à sa (grande) famille. Elle participerait avec enthousiasme à une telle initiative.

On connait aussi l’obligation des non-musulmans de se convertir s’ils veulent convoler avec une adepte d’Allah. Car quitter l'islam est souvent impensable. C’est une particularité de cette religion dont le lavage de cerveau se fait très tôt et avec intensité. Le Coran en est l’outil, qui ne se prive pas de condamner tous les non-musulmans.

Se convertir au christianisme est encore pire. Voir cette enquête avec témoignages et récits d’apostats et de responsables associatifs produite par l’ECLJ  (European Centre For Law and Justice).  Pressions, représailles et persécutions voire coups sont au programme.  En France, en 2021.

 

 

11:13 | Tags : apostats, vidéo | Lien permanent | Commentaires (46) |  Imprimer | |  Facebook | | |