Le CSIS de Fribourg milite pour une action sociale aux couleurs de l’islam! (23/01/2022)

Les musulmans partout où ils sont en nombre doivent faire briller leur religion. Dans l’action sociale comme dans l’aumônerie.

centre social.jpgSa première Newsletter de 2022 en témoigne: le Centre suisse islam et société (CSIS) a repris avec ferveur son œuvre d’islamisation. Parmi ses inépuisables initiatives destinées à faire briller cette religion, un cours surprenant:  «Les organisations confessionnelles dans l'État providence. Action sociale islamique et charité chrétienne ».

Le CSIS trouverait super de revenir au social de charité pratiqué par des croyants… Et des croyantes exhibant leur seyant foulard, puisque pour le CSIS, ce vêtement doit être accepté presque partout. Ce qui le conforte dans son idée rétrograde, c’est qu’«on assiste depuis quelques années à l’émergence d’acteurs et actrices musulman∙e∙s qui mettent en place des services dans des domaines tels que l’aide aux pauvres ou le conseil aux familles.» L’aide aux pauvres… un vocabulaire désuet modernisé par l'inclusif du XXème siècle.

Jusqu’à la fin du siècle dernier, les chrétiens ont joué un rôle important pourAumoniereHUG_Dia Khadam.jpg alléger les maux de la population. Leur confession était affirmée. L’immense parties de ces services sont heureusement assurés désormais par l’Etat. Les privés tels Caritas et le Centre social protestant ont abandonné leur empreinte céleste et s’empressent de clamer que la religion n’a aucune influence dans leur appui.

Le CSIS trouverait donc super de revenir à une action sociale «religieuse», qui serait en fait essentiellement celle de l’islam, vu que les chrétiens sont en perdition. 

Mais le CSIS voit plus loin, et là on tique encore davantage! L’Etat pourrait reconnaître «la contribution des acteurs et actrices confessionnel∙le∙s (…) à la société dans son ensemble» Dans ce cas, le Centre susurrerait certainement que cette précieuse contribution devrait être récompensées par des espèces sonnantes et trébuchantes. Un nouveau créneau islamisateur et rémunérateur se profile.

«Dans quelle mesure les actions sociales musulmane et chrétienne, influencées par une théologie de la libération, remettent-elles en question des structures sociales marquées d’injustices?» questionne encore celui qui veut donc être  soutenu par l’Etat pour le combattre.

La cancel culture n’est pas loin… Surtout que l’une des minorités tellement et si injustement discriminées chez nous est, affirme le même organisme, musulmane. Les minorités qui le sont systématiquement dans les pays musulmans ne sont, bizarrement, jamais au menu du CSIS et de sa lecture des écritures saintes de l’islam.

Aumôniere_Belkis_serré_ZH.jpgDans l’apport à notre société, le Centre peut déjà se targuer d’un formidable succès: le développement de l’aumônerie, «un intermédiaire important entre l’État et les communautés religieuses» et un formidable bassin d’emplois rémunérés par les pouvoirs publics. Le CSIS a organisé des formations d’aumôniers musulmans, reçu des mandats de collectivités publiques, apporté une nouvelle contribution par le CSIS-Paper11 « Aumônerie musulmane: étapes et perspectives».
(images: les pionnières d'avant le CSIS, aux HUG -en haut- et au Centre fédéral pour demandeurs d'asile de Zurich -
à gauche)

En novembre dernier, 16 futurs aumôniers et aumônières de six cantons, formés par le Centre, ont reçu leur certificat. Parmi les domaines étudiés: l’hôpital, l’armée, la communauté religieuse, l’asile, le foyer pour personnes âgées, la famille, l’accompagnement par téléphone et le conseil matrimonial.

On peut aussi ajouter à cette liste selon le premier rapport du CSIS les centres d’animation socioculturelle pour ados et les écoles.» (p.76)

Les dons musulmans promis à notre société sont infinis.

On notera que le CSIS fait immanquablement penser à un courant nommé Frères musulmans, qui porte la même obsession: l’entrisme de l’islam dans les instances laïques.

09:40 | Tags : csis, action sociale musulmane, aumôniers | Lien permanent | Commentaires (47) |  Imprimer | |  Facebook | | |