"La nature sacralisée est-elle genrée ou queer?" (08/04/2022)

J’ai découvert ces informations dans le site de l’«Observatoire du décolonialisme» que je ne saurais trop vous recommander. Les premières festivités sont annoncées par l'Uni de Genève.

Uni_genre2.gif

Ce séminaire "Masculinités, santé, genre" se déroule depuis l'automne dernier. De multiples partenaires en font partie.

Vaud n’est pas en reste. Une journée d’étude a lieu ce vendredi 8 avril. Organisée par la Plateforme interfacultaire en études genre de l’Université de Lausanne (PlaGe).

Les thèmes vaudois du jour:

 Genre et systèmes symboliques

«La nature sacralisée est-elle genrée ou queer?»
«Interpréter la Bible avec des lunettes féministes : processus d’écriture, réception et interrogations»

Cultures Queer 

«Les scènes queer françaises des communautés LGBTQI+»
«Les représentations de la non-binarité de genre dans l’art contemporain»

Genre et migration 

«Nouvelles formes d’inégalités de genre et sociales: le cas des migrantes manucures chinoises en région parisienne»

«El Hombre Nuevo : performances, négociations et entrepreneuriat de soi à Cuba. Les Italiens à la Havane au prisme du genre et des masculinités»

Éducation et discriminations

«Sexisme et homophobie dans la formation professionnelle: quels risques de décrochage?»
«De la direction d’établissements jusqu’aux élèves, le genre est-il au cœur des dynamiques scolaires?»

Masculinités

«Masculinités russes contemporaines»
«Porter et entretenir une barbe: une transgression de genre ou une ressource sociale et masculine?»

Discours politiques

«Étude de discours de la suffragiste Gertrude Girard-Montet (1968-1971)»

«Comment analyser des discours «aveugles au genre»? Les débats sur la démocratie en Suisse»

 Épistémologies du genre 

«Des concepts aux pratiques: un itinéraire du genre en psychothérapie»

«Pour une interprétation forte du rôle des métaphores en science: quelques apports de la psychologie du raisonnement en faveur des épistémologies constructivistes»

Droit(s) et identité de genre 

«Sports et Droits Humains: la protection des droits substantiels dans le sport par la prise en compte de la discrimination à l’égard des athlètes intersexuées et transgenres dans le droit international des droits humains»

«Changement de prénom et de genre à l’état civil: présentation du nouveau droit»

Je me demande si ces délires n’auraient pas eu une légère influence sur le mauvais score de Cesla Amarelle au premier tour de l’élection du Conseil d’Etat  vaudois. Mais non, ce n’est qu’un rêve: les citoyens ignorent dans leur immense majorité qu’on les emmène en pays d’Absurdie. Et aussi que leurs enfants pourraient bien faire partie de l’immense quantité d’élèves homophobes et transphobes de l’école vaudoise. Pour la conseillère d’Etat et sa spécialiste en wokisme, pleurer sur le sort des LGBT implique, semble-t-il, un puissant mépris pour les élèves. 

Et encore, à Genève, une expo à l'occasion de la Semaine contre le racisme consacrée aux musulmanes de nos démocraties: «INVISIBLES/SURVISIBLES » :

«Comment nous raconter en tant que musulmane? Quelles discriminations subissons-nous au quotidien?»

« Comment négocier notre propre invisibilité/survisibilité en ville? »

«Dans cette exposition, nous racontons nos histoires en images. Nos photographies reflètent les voix, les pensées et les vécus de celles qui sont peu entendues dans les débats politiques et médiatiques, et invitent à repenser la ville à partir de nos propres points de vue.» 

Et la RTS décroche le pompon de la problématique  avec ce titre d’un podcast en dix épisodes: «Voyage au Gouinistan».

Et ce sera tout pour aujourd'hui. Mais pas pour demain: ces nouveaux "savoirs "  promettent de prospérer.

 

16:43 | Tags : lgbt, études genre, genève, lausanne | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | |