Traite négrière : les détournements de l'histoire

Cette "Opinion" est parue dans Le Monde en 2005. Le plus grand spécialiste francophone de l'esclavage, Olivier Pétré-Grenouilleau, remet en cause certains poncifs, ceux qui ont pris une incroyable ampleur aujourd'hui.

esclavage_2020.jpg

Dangereuses et répétées, les élucubrations d'un Dieudonné relatives aux rapports entre traite des Noirs et Shoah, suscitent un émoi justifié.

Peut-être ne s'est-on pas suffisamment penché sur les raisons facilitant un tel détournement de l'histoire négrière. Pourquoi est-il apparemment si facile de dire n'importe quoi à propos de cet épisode si tragique de l'histoire de l'humanité ?

La raison fondamentale réside dans le fait qu'il ne constitue toujours pas un véritable objet d'histoire. Âprement discutées à partir de la fin du XVIIIe siècle, à l'époque où abolitionnistes et négriers s'affrontaient, les traites négrières devinrent un enjeu politique avant même d'être érigées en objet historique. De cette époque demeure une tendance à ne les appréhender qu'à partir d'une approche morale.

Le racisme, la colonisation, le tiers-mondisme, le fait que nombre de pays d'Afrique noire dérivent aujourd'hui aux marges lointaines du monde riche n'ont fait que renforcer l'approche moralisante. Au poncif raciste blanc - l'Occident civilisé face aux sauvages noirs - a succédé l'image tout aussi déformée de bourreaux uniquement blancs face à des Noirs uniquement victimes.

Mais l'inversion ainsi opérée n'a nullement remis en cause la manière, essentiellement morale, d'appréhender les traites négrières. Dans l'affaire, les errements d'une certaine gauche tiers-mondiste ont été aussi préjudiciables que ceux de mouvements antérieurs, que certains qualifieraient aujourd'hui de "réactionnaires".

Analyser les traites du passé à travers le prisme d'une vision à la fois contemporaine et moralisante des rapports Nord-Sud est en effet tout aussi dangereux. (...)

Le danger d'une telle démarche est de comparer pour juger, et non pour comprendre, tâche du scientifique. Il est d'ouvrir la porte à une sorte de compétition dont l'objectif serait de déterminer quel trafic est le plus abominable, quelles souffrances sont les plus importantes, et, finalement, quels "responsables" sont à placer sur le banc des accusés.

Avec l'affaire Dieudonné, nous sommes précisément dans la tentative d'établir une putative échelle de Richter des souffrances et des responsabilités, avec une sorte de "challenge" entre la tragédie négrière et celle de la Shoah.

Le reste - l'écoute dont Dieudonné a malheureusement bénéficié - est affaire de conjoncture : le communautarisme, le mal-être dont souffrent parfois les membres de certaines minorités fournissant un terreau idéal au processus de victimisation décrit par Tzvetan Todorov.

Que faudrait-il faire pour éviter que des mensonges aussi grossiers que ceux de Dieudonné (car les juifs ne sont nullement "responsables" des traites négrières) puissent trouver un écho ? En premier lieu, il faudrait comprendre que ces traites ne renvoient pas seulement à une question de morale.

Comprendre qu'il s'agit d'une histoire complexe, loin de tout manichéisme, constituerait également un grand progrès. On pense souvent, et on le dit parfois très haut, jusqu'à l'Unesco, que les recherches seraient en la matière freinées par une sorte de "conspiration du silence". C'est une vue de l'esprit. Il est vrai qu'il reste beaucoup à découvrir dans ce domaine. Mais des milliers d'ouvrages et d'articles lui ont été consacrés. D'un point de vue quantitatif, les traites négrières constituent désormais l'un des domaines les plus dynamiques de la recherche historique internationale.

Ce qui permet de battre en brèche de nombreux clichés. Il en va ainsi de l'idée selon laquelle ces traites seraient entièrement solubles dans le fameux "trafic triangulaire" Afrique-Europe-Amériques. On sait maintenant que le premier port atlantique, en importance, fut Rio de Janeiro, et non Liverpool. Si les Portugais, les Anglais et les Français dominèrent la traite atlantique au XVIIIe siècle, ce fut le tour des Brésiliens au siècle suivant. Or, du Brésil à l'Afrique, et retour, il n'est aucun triangle.

Au total, 11 millions d'Africains furent déportés vers les Amériques entre 1450 et 1867. Les traites orientales, elles, conduisirent à la déportation d'environ 17 millions de personnes (avec une marge d'erreur de plus ou moins 25 %) entre les années 650 et 1920. A quoi il faut ajouter les traites internes, destinées à alimenter en captifs les sociétés esclavagistes de l'Afrique noire précoloniale. On pense que 14 millions de personnes furent ainsi également déportées, toujours de 650 à 1920. Le fameux "trafic triangulaire" ne renvoie donc qu'à une partie de l'une des trois traites négrières de l'histoire.

Complexité et nuances sont aussi de mise du côté des acteurs de ces traites, largement organisées sur le mode de l'échange, marchand ou tributaire. Au mythe d'esclaves razziés par les Européens doit se substituer l'idée d'un commerce entre négriers occidentaux, orientaux et noirs, chacun cherchant à trafiquer au mieux de ses intérêts. D'où l'inanité d'un autre poncif, celui de la "pacotille" relatif aux marchandises de traite.

Ce terme est aujourd'hui synonyme de chose de faible valeur. Dans le passé, du côté occidental, il définissait un ensemble de produits, sans préjuger de leur valeur. Parmi ceux-ci, nombreux étaient relativement chers, comme les textiles. D'autres, apparemment insignifiants, comme les cauris, pouvaient jouer un rôle essentiel. Ces coquilles de gastéropodes furent massivement introduites en Afrique noire précoloniale où elles remplissaient un rôle d'équivalent monétaire.

C'est aussi en fonction de leur valeur d'usage en Afrique noire que les marchandises de traite doivent être estimées. Dans l'affaire, les courtiers noirs n'étaient nullement des êtres naïfs acceptant de déporter des hommes contre des babioles, comme des racistes blancs du XIXe siècle ont pu souhaiter le faire croire. Jamais n'importe quelle marchandise ne pourra évidemment valoir la vie d'un seul homme. Mais se réduire à une perception morale des traites négrières, c'est se condamner à ne rien comprendre des logiques ayant permis leur essor.

Les considérer comme ce qu'elles sont désormais, un sujet d'histoire complexe encore obscurci par nombre de clichés, et que l'on ne peut appréhender qu'avec de solides connaissances, voilà ce qui importe. En prendre conscience permettrait d'entendre moins d'erreurs à leur propos, et d'être plus prudent face aux discours extrémistes de tous bords. Il est aussi important de saisir que les Occidentaux, Orientaux ou Africains d'aujourd'hui ne sont nullement responsables des crimes commis par quelques-uns de leurs ancêtres, et qu'il ne sert à rien de monter certaines communautés les unes contre les autres.

Comme l'écrivait Edouard Glissant, à propos de l'esclavage, le travail de mémoire ne doit pas conduire au ressassement du passé. C'est à une mémoire-dépassement de ce passé qu'il faut œuvrer.

Commentaires

  • Précision : les "Orientaux" qui ont pratiqué l'esclavage entre 650 et 1920, sont les Arabo-musulmans. Tout le monde a fait sa part, car avant les Lumières l'esclavage était considéré comme normal. Suite aux Lumières, ce sont les Occidentaux qui ont pris conscience de sa cruauté, et qui se sont battus pour son abolition. Mais ceci on ne le dit jamais.

  • "Ces coquilles de gastéropodes furent massivement introduites" Non, elles se ramassent sur les plages atlantiques...
    Et donc certaines plages ont été interdites au peuple, parce que réservées à la cueillette de ces coquillages considérés comme des monnaies (Angola).
    Cela dit, votre billet m'inspire la remarque suivante : cela fait des décennies que l'on essaie de remonter la pente des mensonges tiers-mondistes sur l'esclavage; votre billet je l'ai déjà lu mille fois, mais rien n'y fait : la puissance de fake news des médias dominants est vraiment énorme. La vérité n'a aucune chance avec 24 heures et la RTS...

  • Et voici ce que dit le chercheur sénégalais Tijane N'dyaye au sujet de la traite arabo-musulmane, qui est étonnamment taboue. A transmettre à ceux qui ne voudraient pas y croire.
    https://www.facebook.com/franceinfovideo/videos/esclavage-en-afrique-la-part-du-monde-arabe/1898806446829511/

  • Ce qui est intéressant, c'est que tout ce débat sur le racisme et l'esclavage va finir par réellement mettre en lumière le rôle des Africains et des Arabes dans le commerce triangulaire. Si on veut vraiment recommencer à creuser et étudier cette période, il sera difficile de faire comme si les Blancs seuls trempaient dans cette histoire.

    A se demander aussi pourquoi le continent africain n'a pas réussi à s'enrichir avec ce commerce. Se sont-ils vraiment contentés de recevoir de la pacotille et des coquillages ? Et pourquoi accuse-t-on si peu les Portugais, qui étaient parmi les plus actifs dans le transport d'esclaves ? C'est sans doute plus facile et spectaculaire de déboulonner de Pury (comme si ça allait changer la face du monde....)

  • En complément à vos excellents billet et commentaires, il ne faut manquer sous aucun prétexte cette courte vidéo où le chercheur sénégalais Tijane N'dyaye nous parle de manière encore plus détaillée de la traite arabo-musulmane, qu’il considère comme la pire de toutes et qu’il qualifie de génocide entre autres du fait de la castration systématique des esclaves noirs par les musulmans:

    https://www.youtube.com/watch?v=4AoxRhm44ls

  • Voici un petit rappel historique nécessaire sur les trois traites qui sont:

    1) la traite intra-africaine (par des noirs faisant des esclaves noirs avant l'arrivée des européens): 14 millions de victimes.
    Il faut y ajouter la traite intra-africaine par des noirs faisant des esclaves noirs pour les revendre aux arabes ou aux occidentaux.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_en_Afrique

    2) la traite transatlantique (qui a duré 4 siècles): 9 à 12 millions de victimes

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Commerce_triangulaire

    3) la traite arabo-musulmane qui dura de 650 à 1920 (soit 13 siècles): 17 millions de victimes. Elle représente 40% du total des victimes ce qui en fait le plus grand commerce négrier de l'histoire et la pire des traite comme le dit Tijane N'dyaye qui la qualifie de génocide entre autres du fait de la castration systématiques des esclaves noirs par les musulmans (voir deux vidéos supra).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_arabe

    et

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_orientale

    Il suffit également de relire Terre des Hommes de Saint Exupéry où il sauve un esclave en le rachetant.

    Et aussi, par exemple:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tippo_Tip

    La traite arabo-musulmane comprend aussi:

    -3’) la traite barbaresque par des razzias (mot arabe) dans les villes européennes de Méditerranée dont le but était de capturer des esclaves chrétiens pour la traite ottomane, ainsi que le marché de l'esclavage musulman en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. En 1830, la France a dû conquérir l'Algérie actuelle pour y mettre fin.

    Souvenez-vous, par exemple de Ruy Blas et du film la Folie des grandeurs où de Funès et Montant finissent comme esclaves des musulmans!

    Il faudrait faire interdire ce film politiquement incorrect ; )

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbaresques

    Bien entendu les médias, les journalistes et tous les antiracistes ne nous parlent que de la traite transatlantique!

    De toute évidence, il y a donc à leur yeux un bon et un mauvais esclavage, puisque les autres traites ne sont jamais condamnées et systématiquement passées sous silence!

  • Un exemple de détournement par omission, sur l'histoire de la traite négrière, dans un article du dernier Écho magazine, hebdomadaire catholique intéressant, mais bien pensant et ne différant guère de la presse romande. Cet article est intitulé "L'Europe n'a pas encore affronté sa mémoire"… Excusez du peu !
    Avec tout le respect que je dois à M. le pasteur Roger Buangi Puati, Suisse originaire du Congo et auteur de "Christianisme et traite des Noirs", ses déclarations sur le racisme anti-Noirs et l’esclavage ne peuvent qu’interroger sur sa vision partiale de ces questions, anciennes comme le monde.
    Ainsi, le discours du pasteur Puati est unilatéralement à charge du christianisme et des Blancs, coupables de tous les maux…
    S’il s’étend, à juste titre, sur la traite occidentale, 14 millions d'Africains vendus, il ne dit mot sur l’esclavage et la traite négrière intra-africaine concernant 11 millions de Noirs, pratiquée par les royaumes négriers africains, y compris, dans une moindre mesure, par celui du Kongo.
    Silence aussi sur la traite négrière arabe et musulmane, 14 millions d’Africains déportés vers les pays islamiques, s’ajoutant à la traite des chrétiens en Méditerranée, 1,3 million de chrétiens razziés et vendus dans le Maghreb et aux 3 millions de Slaves prélevés par les Ottomans.
    Enfin, il est très surprenant que la journaliste, n’ose pas ou ne veuille pas, lui poser des questions dérangeantes.

  • Je me permets d’attirer l’attention sur un point précis concernant l’esclavage, comme on peut le voir sur le site : www.islam-questions.com . On peut également télécharger le document sur ce lien :
    https://drive.google.com/file/d/1Zvtlcn2LGDG9BrEnovQIpDorKsWuL5Sv/view?usp=sharing
    Il s’agit de souligner deux étapes fondamentales :
    1. La réduction de personnes libres au statut d’esclaves et d’en faire sa propriété-
    2. Le commerce des esclaves, qui consiste à les acheter et à les vendre.$
    Dans la Traite négrière de l’homme blanc, il faudrait préciser s’il réduisait des personnes libres à l’esclavage, ou s’il les achetait alors qu’elles avaient le statut d’esclaves.
    Pour la traite arabo-musulmane et ottomane, le Coran et les textes fondateurs de l’islam donnent une légitimité divine au fait de réduire à l’esclavage les captifs que font les musulmans dans le Djihad pour répandre l’islam à l’ensemble de la planète. Ceux qui résistent aux conquêtes musulmanes, sont privés de leurs biens, de leurs terres et réduits à l’esclavage. En général, les hommes sont massacrés, les enfants n’ayant pas atteint l’âge de la puberté réduits à l’esclavage. Les femmes, les filles et même les fillettes, sont réduites à l’esclavage sexuel.
    Ensuite, les personnes réduites à l’esclavage, peuvent être vendues et achetées sur les marchés d’esclaves.
    Tout cela figure d’une manière explicite dans le Coran.
    Et comme le Messager d’Allah, Mahomet, a lui-même réduit des milliers de personnes libres à l’esclavage, y compris le viol de masse pour les femmes, et leurs réduction à l’esclavage sexuel, il en résulte que la réduction de personnes libres à l’esclavage fait partie intégrante de la Sunna de Mahomet.
    Les musulmans réduisaient à l’esclavage aussi bien les captifs qu’ils faisaient en Afrique, que les captifs de la piraterie barbaresque, qui était officiellement qualifiée de Djihad contre les mécréants, au même titre que les razzias de Mahomet.
    Il faut également souligner que ces pratiques continuent de nos jours dans certains pays musulmans, en particulier dans la zone du Sahel.

  • La preuve, c'est que l'Etat islamique, qui applique le Coran et la charia à la lettre, réduit ses prisonniers à l'esclavage, notamment les femmes qui deviennent des esclaves sexuelles.

    Imaginons un instant ce que cela signifie : des femmes sont violées plusieurs fois par jour par plusieurs brutes épaisses et malodorantes, traitées comme des objets sans valeur, sans âme. Et c'est en train de se passer en ce moment même.
    Et tout le monde s'en fout.
    Où sont les manifs Women's Lives Matter ?

  • "En 1830, la France a dû conquérir l'Algérie actuelle pour y mettre fin." (Marie A.)

    Vous croyez ? Que c'est pour cette raison que la France envahit, occupa et annexa l'Algérie ?

    Bonne lecture.

    https://www.liberation.fr/planete/2010/03/25/haitila-dette-originelle_617159

    "Pour amener les Haïtiens à accepter «le pacte le plus généreux dont l’époque actuelle offre l’exemple», Charles X a des arguments de poids. Il fait escorter l’ordonnance par une armada de 14 bâtiments de guerre armés de 528 canons. En cas de refus, toujours selon le ministre de la Marine, Haïti sera «traité en ennemi par la France», dont l’escadre «est prête à établir le blocus le plus rigoureux devant les ports de l’île»."

  • @ Chuck Jones

    "Vous croyez?"

    Je ne le crois pas, c'est un fait!

    Effectivement, la raison principale de la colonisation de l'Algérie par la France fut de mettre fin à l'esclavagisme, aux pillages, aux razzias et aux prises d'otages chrétiens par les musulmans barbaresques qui écumaient l'Europe côtière jusqu'au 19ème siècle. Et ils se trouve qu'après le prise d'Alger en juillet 1830, toutes les attaques musulmanes contre les chrétiens dans cette partie du monde ont bel et bien cessé.

    Quant à l'article que vous donné en exemple, il concerne Haïti et n'a absolument aucun rapport avec le sujet.

  • "la traite barbaresque par des razzias (mot arabe) dans les villes européennes de Méditerranée"
    ""En 1830, la France a dû conquérir l'Algérie actuelle pour y mettre fin."
    "Je ne le crois pas, c'est un fait!" (Marie A.)


    Je demande à vous croire mais je crains qu'il ne faille faire un peu mieux que le ouiskikipedia qui parle d'une question de dettes dues au Dey par les français ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9dition_d%27Alger_(1830)

    Une idée sur l'origine de ces dettes ?


    Et puis les américains et les brittoniques revendiquent aussi avoir mis "presque" fin aux barbaresques, en 1815-1816, sans avoir eu besoin d'envahir l'Algérie ou l'Afrique du Nord, Juste une petite opération de plantage de drapeau sur une ville de la côte.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_barbaresques

  • Ah oui ! Un tout petit détail qui grippe la machine de justification de guerre juste et confortable pour la morale catholique française de l'époque

    Vous remarquerez que l'expédition de Haiti, c'était aussi pour une question de .... dettes, .... payables en or, .... paiement exigé par les français.

    Ah quelle date cette expédition française à des fins selon toute vraisemblance .... lucratives .... à Haïti ? Au lieu de protéger les côtes françaises contre les .... razzias ?

  • "Ah oui ! Un tout petit détail qui grippe la machine de justification de guerre juste et confortable pour la morale catholique française de l'époque"

    Décidément, vous êtes en plein délire! Tout d'abord, d'une part je n'ai jamais dit que mettre fin à l'esclavage était la seule raison de la prise de l'Algérie et d'autre part je constate que vous, qui m'accusez de vouloir justifier cette guerre, semblez n'avoir aucun problème à justifier la traite esclavagiste des pirates barbaresques et n'êtes pas dérangé par le fait que ce territoire avait déjà été conquis auparavant par les musulmans qui y avait imposé l'islam, mais il est vrai que dans ce cas on n'a pas a s'embarrasser de morale.

    A vous lire on pourrait croire que les "gentils" pirates musulmans esclavagistes eux ne faisaient pas de razzias "à des fins lucratives", contrairement aux "méchants" français catholiques qui les ont envahis pour mettre fin à leur "honnête petit commerce". Bref, pour vous c'est un peu comme dans les cités avec les "gentils" dealers et les "méchants" flics.

  • Il est fabuleux de constater que parmi ceux qui hurlent le plus fort contre cette partie de notre histoire, on trouve les descendants idéologiques de ceux qui justifiaient la colonisation et le racisme.

    « Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture. » (Léon Blum à la Chambre des députés, 1925)


    « La France a d’autant le droit de prolonger au Maroc son action économique et morale que (...) la civilisation qu’elle représente en Afrique auprès des indigènes est certainement supérieure à l’état présent du régime marocain. » (Jean Jaurès à la Chambre des députés, 1903)

    « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai! Il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures [...][Remous sur plusieurs bancs à l'extrême gauche] parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures.[...]

    Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l'histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l'esclavage dans l'Amérique centrale, ils n'accomplissaient pas leur devoir d'hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s'acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation .[...] » (Jules Ferry à la Chambre des députés le 28 juillet 1885)


    Cette vidéo intéressante (14 Siècles d'Esclavage et de Traite Négrière Arabo-Musulmane) montre le dilemme dans les pays musulmans africains où il est difficile d'admettre le sort que l'islam et des potentats locaux avaient réservé à leurs aïeux. L'interview d'Ibrahim Thioub est intéressante car elle met en évidence cette colère de ses coreligionnaires qui, atteints du syndrome de Stockholm, sont dans le déni au sujet de cette partie sombre de leur histoire.

    https://youtu.be/4DaXgrPgsNY

  • "semblez n'avoir aucun problème à justifier la traite esclavagiste des pirates barbaresques"

    Rappelez moi s'il vous plaît ce texte de justification que j'aurais écrit ?


    "n'êtes pas dérangé par le fait que ce territoire avait déjà été conquis auparavant par les musulmans qui y avait imposé l'islam, mais il est vrai que dans ce cas on n'a pas a s'embarrasser de morale." (Marie A.)


    Pas le moins du monde "dérangé". C'est de l'histoire. Ca veut dire "du passé". Si c'était "du futur", ça serait de la science-fiction. Sommes nous d'accord ?

    Et lorsque vous parlez de "morale", vous pensez à la morale de quel espace-temps ?

    Par contre, si vous pouviez m'expliquer comment arrive-t-on aujourd'hui, en 2020 donc, à s'offusquer de ce qui s'est passé il y a environ 13 siècles dans un endroit aussi désertique, sans s'offusquer de ce qui s'y est passé environ 6 siècles avant ?


    "A vous lire on pourrait croire que les "gentils" pirates musulmans esclavagistes eux ne faisaient pas de razzias "à des fins lucratives""

    Vous pouvez le croire si vous vous interdisez à explorer votre intelligence, mais certainement pas de mes propos.


    "contrairement aux "méchants" français catholiques qui les ont envahis pour mettre fin à leur "honnête petit commerce""

    Bacri et Busnach, les partenaires commerciaux en Algérie des "français catholiques" n'étaient pas catholiques.

    De Polignac et Bourmont étaient ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ultraroyaliste


    "L'ultraroyalisme, aussi appelé ... l'ult-racisme".

    Je n'invente rien !


    Et pendant que la Marine Royale courrait après les corsaires d'Alger et se préparait à envahir l'Algérie, Paris se soulevait, et Charles X menaçait de gouverner par ordonnance, en dictateur totalitaire, après avoir lui-même organisé cette guerre prétexte pour justifier sa monopolisation du pouvoir ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_Glorieuses#Cons%C3%A9quences_de_la_d%C3%A9cision_de_Charles_X



    Vous savez ce qu'est la guerre de course ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Corsaire


    Incidemment, les razzias françaises ne furent elles abolies que 20 ans plus tard, en ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Corsaire#Abolition_de_la_guerre_de_course_par_le_trait%C3%A9_de_Paris_de_1856


    Incidemment, vous allez bien rigoler en lisant les écrits de ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Marie_Javouhey

    https://issuu.com/scduag/docs/fra11141/92

    Du Sénégal, fin d'avril ou commencement de mai 1822.

    J'aime beaucoup mieux les noirs : ils sont bons, simples, ils n'ont de malice que celle qu'ils tiennent de nous ; il ne serait pas difficile de les convaincre par l'exemple ; ils imitent facilement ce qu'ils voient faire aux blancs. Vous jugez qu'ils n'ont pas beaucoup de vertus religieuses à copier. Malheureusement, nous ne sommes pas les plus sages : ils doivent croire que les catholiques sont bien au-dessous d'eux, puisque eux ont une religion et que nous ne faisons profession d'aucune. Je voudrais faire deux maisons d'éducation pour la jeunesse noire : une pour le travail et l'autre pour l'instruction. J'attends pour commencer que j'aie acquis quelques lumières sur les moyens à prendre pour la réussite de cette entreprise; et puis connaître, autant qu'il dépend de moi, si le bon Dieu veut se servir de moi, directement ou indirectement : je suis entre ses mains, prête à faire sa volonté, dès qu'elle me sera connue.


    Et à peine après avoir aboli l'esclavagisme ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cret_d%27abolition_de_l%27esclavage_du_27_avril_1848


    ... la France invente la déportation ! Voyez vous-même ...

    https://www.histoire-genealogie.com/Le-Premier-Convoi-1848

    "Un décret du 20 septembre 1848 stipule que les colons devaient partir le plus vite possible."


    Ca, ça s'appelle avoir de la suite dans les idées.

    Avouez que la colonisation de l'Afrique par la France a été une réussite, hein ?

  • "Avouez que la colonisation de l'Afrique par la France a été une réussite, hein ?"

    Que de mauvaise foi! Il suffit à quiconque de relire mes commentaires pour voir que je n'ai jamais dit cela!

    Une fois de plus, vos commentaires n'ont aucun rapport avec le sujet et, comme je le disais, ils montrent à nouveau à quel point vous êtes en plein délire.

    Vous dites n'être pas le moins du monde dérangé par les conquêtes musulmanes:

    "Pas le moins du monde "dérangé". C'est de l'histoire. Ca veut dire "du passé". Si c'était "du futur", ça serait de la science-fiction. Sommes nous d'accord ?"

    puis vous ajoutez:

    "Par contre, si vous pouviez m'expliquer comment arrive-t-on aujourd'hui, en 2020 donc, à s'offusquer de ce qui s'est passé il y a environ 13 siècles dans un endroit aussi désertique, sans s'offusquer de ce qui s'y est passé environ 6 siècles avant ?"

    En fait, vous aimez créer la polémique pour vous donner le sentiment d'exister, sans même vous rendre compte que vous vous ridiculisez, car dans ce cas on peut retourner votre affirmation et vous demander comment on peut s'offusquer de la conquête de l'Algérie par le France sans s'offusquer des conquêtes musulmanes etc! On ne devrait s'offusquer de rien puisque "C'est de l'histoire. Ca veut dire "du passé".

    "dans un endroit aussi désertique,"

    Selon vous la vie des gens des régions désertiques compte donc moins que celle des autres?

    De plus, je n'ai jamais soutenu une quelconque colonisation qu'elle soit occidentale, orientale, musulmane ou africaine (entre royaumes africains) etc.

    La SEULE chose que j'ai dite c'est qu'il a fallu que la France conquiert l'Algérie pour que la traite esclavagiste barbaresque s'arrête et c'est tout.

    Cela ne vous a pas plu alors depuis vous m'attaquez, me harcelez et tournez les choses dans tous les sens pour essayer très piteusement d'ailleurs de me contredire. Grand bien vous fasse! Mais sachez que moi, je me moque de votre problème d'ego, de vos polémiques de café du commerce et de vos obsessions.

    Alors je vais vous laisser vous défouler tout seul sur votre clavier à jouer au grand "justicier" qui lave plus blanc que blanc!

    PS: Vous devriez changer de pseudo car Chuck Jones, le vrai, lui avait de la classe et de l'humour et je l'ai bien connu!

  • "En fait, vous aimez créer la polémique pour vous donner le sentiment d'exister, sans même vous rendre compte que vous vous ridiculisez, car dans ce cas on peut retourner votre affirmation et vous demander comment on peut s'offusquer de la conquête de l'Algérie par le France sans s'offusquer des conquêtes musulmanes etc! On ne devrait s'offusquer de rien puisque "C'est de l'histoire. Ca veut dire "du passé"." ( Marie A.)


    Vous avez raison de "retourner" les questions, mais vous avez tort.dans le sens du retournement.

    Ce qui me préoccupe n'est plus la conquête de l'Algérie par la France aujourd'hui, mais la conquête de la France et de français d'aujourd'hui par l'Algérie et ses ressortissants d'il y a 150 ans, qui transforme la France en féodalité règnante sur un système de castes, et les français dont les parents et les grand-parents n'ont jamais mis les pieds en Algérie ou en Inde, en serfs.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9odalit%C3%A9

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_de_castes

  • Et le racisme institutionnalisé en islam et par les Arabes, peut-on en parler?
    Dans la vidéo qui suit, il en est fait mention. Des textes le justifient.

    https://youtu.be/QI2FeOm0EIE

  • Une autre excellente émission toute récente qui traite de presque tous les sujets discutés dans ce billet et les commentaires:

    https://www.youtube.com/watch?v=XosW6x-Rtm4

  • Enfin ! La NZZ consacre un article sur l'esclavage dans les pays arabes
    https://www.nzz.ch/meinung/die-araber-im-minenfeld-der-rassismusdiskussion-ld.1563706

    "Tout comme la vague #MeeToo, le débat sur l'esclavage embarrasse plutôt le monde arabo-musulman" En effet, ils sont plutôt mal placés et nous attendons avec impatience que des manifestants brûlent et pillent ces pays plutôt que de nous emmerder avec des statues à déboulonner !

  • On dirait que la TG a lu ce blog !!!
    https://www.tdg.ch/la-traite-atlantique-a-occulte-les-autres-traites-negrieres-835900186357
    Il y est question de l'ouvrage de Olivier Grenouilleau, de la traite intra-africaine et musulmane, qui partait vers l'Océan indien, qui remontait le Nil.....
    C'est vraiment étrange qu'on en parle si peu......

  • Effectivement, je me suis posé la même question, car tous nos propagandistes de service qui se font appeler journalistes ne nous pas habitués ça: en général l'objectivité et la vérité ils ne connaissent pas!

    A quand une émission objective sur l'esclavage à la RTS, qui parlerait également en détails de la traite intra africaine et de la traite arabo-musulmane, qui ont fait beaucoup plus de victimes (29 millions) et ont duré beaucoup plus longtemps que la traite atlantique?

    On peut toujours rêver, mas il faut continuer à nous battre. Un très grand merci à Mireille et Sophie!

  • Je conseille à tout le monde de lire ces deux excellents articles sur la folie actuelle:

    https://www.lefigaro.fr/vox/histoire/alexandru-calinescu-je-sais-ce-que-c-est-de-vivre-dans-un-pays-ou-tout-est-soumis-a-la-censure-20200619

    et

    https://www.lefigaro.fr/vox/monde/l-amerique-vit-un-nouveau-moyen-age-avec-son-oligarchie-ses-clercs-et-son-dogme-20200716

  • Et si on parlait d'un exemple de traite moderne qui se passe chez nous:

    https://www.rts.ch/info/regions/vaud/11474503-un-nigerian-ecope-de-9-ans-de-prison-pour-traite-detres-humains-a-renens.html

    et aussi

    https://www.rts.ch/info/regions/vaud/11466189-un-rare-proces-pour-traite-detres-humains-souvre-mardi-a-lausanne.html

    Mais où sont donc nos féministes et tous les militants de gauche? Manon Schick et Ada Mara vont-t-elles s'exprimer une xième fois à la RTS lors d'une nouvelle émission Infrarouge sur le sujet? Quelqu'un pourrait-il m'éclairer? Auraient-ils donc une indignation à géométire variable? Il faut dire que ni Trump, ni l'UDC ne sont impliqués et on ne peut même pas critiquer les sales Suisses de souche, donc c'est déjà beaucoup moins intéressant.

  • Et si on parlait d'un exemple de traite moderne qui se passe chez nous:" (Arthur)


    Tout à fait d'accord avec vous Monsieur Arthur.

    Parlons de la traite moderne des esclaves indiens en Amérique ...

    https://indianexpress.com/article/explained/us-h1b-visa-suspension-india-it-companies-6471966/

    Et de la traite moderne des esclaves mexicains aux USA ...

    https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/mexique-le-flux-migratoire-vers-les-etats-unis-a-reduit-de-56-depuis-mai-865135


    De la traite moderne des esclaves maghrébins en France ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Diaspora_maghr%C3%A9bine

    De la traite moderne des esclaves turcs en Allemagne ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Turcs_d%27Allemagne


    Et enfin de la traite moderne des esclaves français en Suisse ...

    https://www.swissinfo.ch/fre/travailler-en-suisse_le-nombre-de-frontaliers-bat-des-records-depuis-le-d%C3%A9but-de-l-ann%C3%A9e/45364082

  • Votre commentaire n'excuse en aucun cas les actes de ce nigérian. De plus, j'ignorais que les USA, l'Allemagne et la France se trouvaient chez nous en Suisse et il faut quand même oser et avoir une sacrée dose de mauvaise foi pour nous parler de "la traite moderne des esclaves français en Suisse", mais ça ne me surprend pas de votre part.

    Dans ce cas, Monsieur Chuck, comme vous aimez jouer au donneur de leçons, et au chevalier blanc, vous avez "oublié" de nombreux autres exemples de traites modernes:

    -la traite moderne des esclaves dans les pays arabes:

    https://www.hrw.org/fr/news/2014/10/22/emirats-arabes-unis-prises-au-piege-exploitees-et-maltraitees#

    https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/employees-comme-domestiques-des-milliers-d-africaines-restent-maltraitees-dans-les-pays-du-golfe_3247877.html

    https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000001356/l-exploitation-des-travailleurs-immigres-a-dubai.html

    -traite moderne des enfants réfugiés en Turquie:

    https://fr.euronews.com/2016/02/02/des-enfants-migrants-exploites-en-turquie

    -exploitation des enfants en Afrique:

    https://www.bbc.com/afrique/region-49761445

    https://www.droitsenfant.fr/travail_afrique.htm

    je pourrais y passer la nuit, mais j'ai mieux à faire.

  • Bonjour Arthur,

    Pourriez-vous prendre contact avec moi, j'aimerais vous faire une demande..
    Merci d'avance
    Mireille

  • Déclaration de Tozeur mai 2009,

    " Nous réunis sur le continent africain au colloque de Tozeur (1er er 3 mai 2009) autour d'un thème longuement mis à l'ombre dans l'histoire du monde Arabe, l'esclavage des Noirs. Dans un pays, la Tunisie, qui s'est préoccupée dès le milieu du XIXème siècle de la question pour aboutir à son abolition en 1846 et en résonance avec notre revendication persistante avant et depuis la déclaration de 1998 sur les non-dits de nos histoires et ratifiée par l'ONU , nous réclamons à notre tour.
    -de condamner cet épisode dramatique de notre histoire, dont les plaies et blessures ne sont pas définitivement guéries. comme une ignominie de l'histoire.
    -que cette trace reconnue et acceptée , soit présente dans notre mémoire , dans nos livres d'histoire, portée dans la conscience de notre jeunesse pour une meilleure pensée du monde
    -que la construction de notre identité s'affirme en revenant aux sources de notre diversité inscrite aussi dans les souffrances de l'homme noir d'où sont sortis arts, métissages et liberté.
    Edouard Glissant :Philosophe , poète et écrivain . La Martinique
    Salah Trabelsi : Historien , France
    Abdelhamid Largèche: Historien , Tunisie.

  • Bonjour Mireille Valette
    Il faut rappeler constamment au monde arabo-musulman , et musulman non arabe, qu'ils ont été les premiers colonisateurs et les premiers esclavagistes. Pour ceux qui connaissent bien" les masses arabes " c'est difficile, car la grande majorité est analphabète et inculte , mais pour ceux qui ont fui leur pays pour venir s'installer en Occident , il faut engager la discussion sur ce non-dit, et leur dire comme je le fais souvent, que si notre passé n'est pas reluisant, le leur l'est encore moins.

    Il ne viendrait a l'esprit d'aucun arabo-musulman , ou de musulman non arabe de qualifier l'ancien dictateur libyen Muammar Kadhafi, d'arabophobe ou d'islamophobe.
    Ce dictateur arabo-musulman , qui est aujourd'hui dans les poubelles de l'histoire , avait présenté des excuses au nom des Arabes pour la traite négrière, lors du deuxième sommet afro-arabe à Syrte en 2010.

    Muhammar Kadhafi a évoqué cet épineux dossier des rapports arabes-africains sous les applaudissements des chefs d'Etats et de gouvernements des pays participant à ce sommet.
    Il a dénoncé cette pratique de certains Arabes, en particulier " les riches ", contre les Africains en présentant des excuses de tous les Arabes. Il a rappelé que " les riches Arabes" ont , dans le passé , acheté des enfants africains convoyés ensuite en Afrique du Nord , en Arabie , et dans les autres régions arabes, pour les réduire à esclavage ou pour les vendre. Il a accusé ces Arabes d'avoir pratiqué de manière scandaleuse la traite négrière et le trafic des personnes , qui suscitent de nos jours l'embarras des Arabes devant les Africains.

  • Bonjour Mireille Valette,
    Je vous, lis, toujours avec le même plaisir. Je viens de prendre connaissance de votre article concernant l'esclavage et a ce sujet , je vous adresse ce texte où des intellectuels se penchent sur les traites négrières de l'islam.
    " Le poète martiniquais , et philosophe de la complexité créole , Edouard Glissant , a co-signé La Déclaration de Tozeur (Tunisie) avec deux historiens tunisiens , Salah Trabelsi ,(historien ,France) et Abdelhamid Larguèche (historien , Tunisie). Pour rappeler que les pays arabo-musulmans ont leur part d'ombre et d'horreur dans les traites négrières, avec 17 millions de déportés.
    Du VIIème au XXème siècle , la traite orientale (pays arabes) aurait déporté , au bout du compte, 17 millions d'esclaves Noirs. Est-ce le trafic en volume le plus important du commerce négrier? La -traite Atlantique - (Europe), celle qui concerne la déportation des Noirs en Amérique, la plus connue aussi par sa planification et sa logistique pré-industrielle , aura déporté 15 millions de personnes. Les traites internes à l'Afrique pré-coloniale quant à elles seraient responsables du déplacement forcé de 14 millions d'esclaves .
    L'orientaliste Bernard Lewis le notait déjà : >, sous la tutelle de l'UNESCO et son programme de recherches >. Lors de la rencontre , le chercheur Salah Trabelsi indiquait les enjeux de ce travail historique : >. A Tozeur ,anthropologues et historiens comme Ibrahim Jadla , Jean Schmitz ou Esma Dorugnul ont commencé à poser des jalons et à formuler des questions à explorer autour de ce commerce structuré et international , étalé dans le temps et la géographie. Quels étaient les profils des marchands la traite Arabe? N'y avait-il pas aussi une entreprise massive d'asservissement des non-musulmans dans la traite orientale? Quel patrimoine culturel et musical ont légué les esclaves Noirs aux pays trafiquants? Quels sont les effets de ce silence mémoriel sur les sociétés Arabes , et sur les héritiers de cette histoire dans les Banlieues d'Europe?

  • Merci Jonas, c'est très intéressant. Je ne connaissais pas.

  • Dans le dernier billet posté sur son blog, billet intitulé “L’Histoire au pilori du passé”:

    https://deboutsurlesoleil.blog.tdg.ch/archive/2020/09/10/l-histoire-au-pilori-du-passe-308938.html

    Monsieur Oliver Perroux s’en prend à Monsieur Décaillet, car ce dernier a osé affirmer qu’au lieu de la vraie Histoire (qui dérange la pensée unique!) on en enseigne désormais la morale bienpensante dans nos écoles:

    https://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2020/09/11/le-marbre-pas-la-melasse-308971.html

    Il se trouve que Monsieur Décaillet a entièrement raison. Monsieur Perroux après avoir répondu à mon premier post en toute mauvaise foi, a visiblement décidé de ne pas poster ma réponse qui de toute évidence le dérange.

    Je permets donc de la poster sur ce blog, car je pense que le sujet vous intéressera ainsi que intéressera vos lecteurs:

    @ Olivier Perroux

    Vous nous dites:

    "si vous observez l'actuelle mode la cancel culture, vous y trouverez très peu d'historiens qui réclament le déboulonnage de statues. Tous militent pour une meilleure prise en compte du passé, quel qu'il ait pu être."

    Et encore:

    “Concernant la traite, je serai intéressé à connaître les écrits d'historiens qui sous-estiment les traites.”

    Je n'ai jamais affirmé que les historiens ne connaissaient pas le sujet des différentes traites ou sous-estimaient la traite intra-africaine et la traite arabo-musulmane dans leurs écrits.

    Bref, vous détournez le sujet et déformez mes propos.

    Comme vous le savez pertinemment, ce dont parle Pascal Décaillet ce ne sont pas des connaissances des historiens, mais de la manière biaisée dont une majorité d’entre eux transmettent leurs connaissances, comme le font en particulier les enseignants d’histoire du cycle et du collège qui, durant leurs cours, pour des raisons idéologiques, donnent souvent un vision mensongère de la réalité sur de nombreux sujets dont le diverses traites.

    Je sais parfaitement de quoi je parle, car mes enfants étudient dans deux établissements différents et quand ce sujet a été abordé, les enseignants en question se sont toujours bien gardés de mentionner la traite intra-africaine et la traite arabo-musulmane. Ce ne serait pas politiquement correct de le faire, n’est-ce pas!

    Le sujet n’est donc pas de savoir si les historiens nient ou non l’existence des traites intra-africaine et arabo-musulmane, mais de voir comment ce derniers transmettent leurs connaissances des trois traites à leurs étudiants et également au grand public.

    Pour le constater, il n’y a pas de meilleur exemple qu’une émission grand public comme, par exemple, Infrarouge:

    https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/11402095-films-rues-statues-le-grand-deboulonnage.html

    Dans cette émission, l’historien de service, l’archéologue, la militante pro-déboulonnage et le journaliste qui est censé avoir fait des recherches sur le sujet se sont aussi bien gardés de mentionner ne serait-ce que l’existence de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane, qui pourtant ont fait beaucoup plus de victimes que la traite transatlantique. Ce n’est pas en mentant par omission qu’on écrit l’histoire.

    De plus, dans cette émission, l’historien invité était, comme par hasard, bel et bien pour les déboulonnages en tout genre, raison pour laquelle il avait été selectionné par la RTS.

    Quant à tous les autres historiens qui selon vous y sont opposés, comment se fait-il donc qu’ils restent toujours si silencieux à ce sujet et qu’on ne les entende jamais ni s’opposer aux déboulonnages, ni parler de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane dans les médias (du moins en Suisse Romande)?

    Pouvez-vous me citer un historien qui dans les médias écrits de Romandie ou dans une émission de la RTS ait parlé des horreurs de la traite intra-africaine et de la traite arabo-musulmane?

    De plus cette attitude biaisée des médias et d’une majorité d’enseignants est bien connue et cela va même beaucoup plus loin:

    Des chaînes aussi renommées que la BBC en arrivent à maquiller l’histoire et à nous pondre des documentaires pour les enfants de 7 à 11 ans sur l’histoire de l’Angleterre dans lesquels on nous montre, par exemple, qu’il pouvait y avoir un forgeron noir dans un tribu celte ou un guerrier noir dans une tribu picte! Le voici:

    https://www.youtube.com/watch?v=zpDnTYYXXAY

    Le Celtes et les Pictes noirs n’ont jamais existé! Ce n’est pas du tout raciste de le dire, c’est tout simplement un fait historique.

    Bref, ce documentaire historique destiné aux enfants illustre parfaitement la tendance actuelle de réécriture de l’histoire à la sauce bienpensante qui devient en fait de la pure propagande.

    Et c’est de cette dérive dont parle Pascal Décaillet avec raison!

    Vous pouvez-bien vous moquez du fait que je renvoie les lecteurs à des liens de Wikipédia. Si je l’ai fait c'est tout simplement parce que c'est ce qu’il y a de plus accessible et de plus pratique pour le grand public. Quant aux auteurs que vous me citez, vous vous méprenez si vous imaginez que je ne les connais pas. Soit dit en passant, rédiger un article sur Wikipédia n'a absolument rien d'un exploit et j’en ai probablement rédiger plus que vous, mais dans des revues scientifiques, car, voyez-vous, il se trouve que je suis non seulement historien mais aussi linguiste.

    Bien à vous

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel