Une motion demande d’interdire le voile aux fonctionnaires fédérales

Après la démission des CFF et de la Poste sur le foulard, Jean-Luc Addor réclame son interdiction pour les employées en contact avec le public.

 

foulards_divers.jpg

Rappel: pour la Commission fédérale contre le racisme, aucune loi ou directive ne doit viser «les signes religieux d’une religion spécifique». 

L’UDC Jean-Luc Addor ne lâche pas. Après avoir interpellé -sans succès- la direction de la Poste et des CFF qui autorisent le voile, puis déposé une interpellation au Conseil national, il vient de proposer une motion. Elle réclame l’interdiction du «hijab» pour les employées des guichets de l'administration fédérale et des entreprises majoritairement détenues ou contrôlées par la Confédération.

Pour être transmis à l'Exécutif, le texte doit avoir été adopté par les deux Chambres.

En l’occurrence, la motion demande au Conseil fédéral de proposer au Parlement une base légale permettant l’interdiction du foulard aux employées en contact avec le public. C’est ce que les citoyens genevois -seuls consultés en Suisse à ma connaissance- ont accepté en février 2018 dans la «loi sur la laïcité».

Le conseiller national avait déjà déposé une interpellation, soit une simple question à l’Exécutif. Le Conseil fédéral s’était retranché derrière la liberté religieuse qui permet par exemple, on l’a vu à propos de la Mosquée de Lausanne, la diffusion d’appels à la haine. Le Conseil fédéral avait aussi invoqué l'intérêt du personnel à être «protégé» contre des réactions hostiles du public. Mais pas l'intérêt du public à être protégé contre ce symbole de discrimination.

Les deux entreprises concernés sont des sociétés de droit public majoritairement détenues et contrôlées par la Confédération.  Pour Jean-Luc Addor, «compte tenu de leur position quasiment monopolistique, leurs clients (nous tous!) sont véritablement captifs. C'est à plus forte raison le cas pour l'Administration fédérale dans la mesure où son personnel féminin est amené à se présenter au public.»

Le politicien rappelle que ce foulard et toutes les formes de voiles islamiques ne sont pas un simple vêtement, et pas un symbole seulement religieux: «… il est avant tout un signe politique, symbole d'inégalité, de discrimination, de soumission et d'oppression de la femme; il constitue tout autant une marque ostentatoire de communautarisme et de refus d'intégration

Les Frères musulmans comme les wahhabites ont réussi à convaincre les associations islamiques et les musulmanes d’Europe que porter ce voile est une obligation religieuse. Sa multiplication dans nos rues est l’un des grands succès de ces intégristes.

Mais pour la gauche, les verts et une bonne partie du PLR, le foulard ne pose pas de problème… surtout lorsque son interdiction est proposée par l’UDC qui comme l'on sait est raciste. 

Ce qui suggère cette question: pourquoi tous ces partis et politiciens pas racistes pour un sou, mais grands adeptes de l'égalité, ne proposent-ils JAMAIS la moindre mesure contre ces symboles sexistes? 

 

Commentaires

  • Rien dans le Coran ne demande que la musulmane se couvre la tête. Elle doit seulement se vêtir chastement, pas de doudounes en évidence ni de fesses aguicheuses, cela pour ne pas provoquer l'effrayante libido des mâles environnants.
    Bravo au père Addor, toujours sur la brèche.

  • Il est consternant de constater que pour tenter de faire respecter la laïcité, on doit s'appuyer sur des partis d'extrême droite. Affligeant.

  • Dans les années 30, il y a eu un mouvent nazi en Grande-Bretagne. Finalement Churchill leur a interdit de porter leur uniforme et leur brassard. Le mouvement s'est éteint.

    Pourquoi ? Parce que porter un uniforme ou un insigne largement reconnaissable permet aux partisans d'un mouvement politique de se reconnaître entre eux, de marquer leur présence dans la rue ou dans les services publics. Ainsi ils se sentent plus forts. Churchill avait compris que leur interdire de porter l'uniforme permettrait des les affaiblir.

  • "Finalement Churchill leur a interdit de porter leur uniforme et leur brassard. Le mouvement s'est éteint. "
    Qu'est ce qu'il faut pas lire sur ce blog!!!
    Si les nazis (ou fascistes) britannique ont disparus, c'est a cause de l’entrée en guerre de l’Angleterre contre l'Allemagne nazi. Et que tout les fascistes ou nazis britanniques furent arrêtés.
    De plus un élan patriotique a unifier les britanniques contre l’Allemagne.

  • Savoir pour ne pas se faire avoir:

    Sami Aldeeb – Le voile dans le Coran
    by Sami Aldeeb on 18 août 2016 in Savoir ou se faire avoir
    Une lectrice m’a écrit: svp dites-nous si oui ou non les femmes sont obligées de porter des voiles etc. et où c’est écrit?

    Ma réponse

    Chère Madame,

    Je suis en train d’écrire un ouvrage sur le voile dans le Coran. J’ai rassemblé les textes de 70 exégèses anciennes et modernes qui toutes défendent l’obligation de la femme de se couvrir et de ne laisser voir que le visage et les mains. Certaines vont jusqu’à ne permettre de faire voir qu’un seul œil pour ne pas se tromper de chemin… Et comme il existe des étoffes transparentes, une exégèse moderne dit qu’il n’est même pas permis de montrer un œil. Ces exégèses se basent surtout sur trois versets 24:31, 33:53 et 33:59, et sur un récit de Mahomet concernant le visage et les mains.

    Il existe cependant un courant moderniste qui conteste cela, et la presse a fait circuler très largement l’information (voir par exemple en français http://goo.gl/wqy96M) selon laquelle l’Azhar aurait admis une thèse de doctorat de Mustapha Rachid disant que le voile est une coutume et non pas une obligation. Mais l’Azhar a émis une fatwa à ce sujet contestant l’existence d’une telle thèse http://goo.gl/f3Qj1x et affirmant l’obligation du voile ne laissant voir que le visage et les mains, et l’existence d’un consensus parmi les juristes musulmans classiques à ce sujet.

    Mustapha Rachid, auteur de la prétendue thèse de doctorat, nie avoir rédigé une telle thèse http://goo.gl/lJsC8z mais soutient avec d’autres modernistes qu’il n’existe pas d’obligation de voile dans le Coran. Le terme même de hijab n’est utilisé par le Coran que dans le sens de rideau dans le verset 33:53 et ailleurs, et le récit de Mahomet invoqué est faible. Quant aux deux autres versets 24:31 et 33:59, ils n’indiquent pas la tête ou le visage, mais on peut en déduire simplement l’obligation de ne pas laisser voir les seins, voire les fesses quand la femme fait ses besoins naturels. Ce courant conteste le consensus qui reste une source discutable en droit musulman.

    J’espère terminer mon ouvrage sur le voile dans le Coran dans trois ou quatre semaines, et il sera signalé sur mon blog.

    J’espère avoir répondu à votre question. Bonne journée.



    Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
    Professeur des Universités
    Directeur du Centre de droit arabe et musulman

    Traducteur en français et éditeur du Coran en arabe par ordre chronologique

    Dans toutes les religions et concepts de croyances, les femmes sont toujours l'objet du sujet. L'objet du mâle. Mais qui est ce dieu qui au travers du cerveau des hommes se permet de vouloir réduire la femme en un objet sexuel? telle est la question qui devrait faire réfléchir beaucoup de gens, les femmes en premier.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel