Images de la "grippe espagnole"

Quelques photos de cette grippe dévastatrice. Elles ont été choisies en fonction de leur résonance avec la réalité d’aujourd’hui (j'ignore l'auteur du montage). Des aperçus émouvants et parfois drôles d'une tragédie.

 

 

Grippe1.jpg

Grippe2.jpg

Grippe3.jpg

Grippe4.jpg

Grippe5.jpg

Grippe6.jpg

Grippe8.jpg

Grippe8-1.jpg

Grippe9.jpg

Grippe10.jpg

Grippe11.jpg

Grippe12.jpg

Grippe13.jpg

 

Grippe14.jpg

Grippe15.jpg

Commentaires

  • Fake news! Toutes ces images sont truquées, ce sont des montages!
    Vous en ignorez l'auteur? Sans blâââgue. Soit vous vous n'êtes pas au courant de ce qui se trame, soit vous faites partie du complot (un complot islamiste, cela va sans dire). Dans ce dernier cas, vous cachez bien votre jeu.
    Comme si le port d'un masque servait à quelque chose!
    Tout le monde sait que la grippe espagnole se résuma à quelques rhumes. Une injection d'eau de Javel et le cas était réglé.
    Chercheriez-vous à nous effrayer, Mireille? Pour cela, Greta, nous suffit: “I want you to panic”.

  • Pour ceux qui lisent l'anglais, ce compte-rendu (avec images) de la situation aux États-Unis il y a 102 ans alors que sévissait la grippe espagnole:
    https://eu.usatoday.com/in-depth/news/nation/2020/11/21/covid-and-thanksgiving-how-we-celebrated-during-1918-flu-pandemic/6264231002/

  • Il y a quelque chose de «l'éternel retour» nietzschéen, non ? On devrait apprendre à vivre avec et en être satisfait....

  • Je pensais que ce site avait pour objectif de permettre le débat sur l'islamisation de nos sociétés. Que viennent faire ces images ici ?

    Pour information, la majorité des gens qui sont morts lors de la "deuxième vague" de la grippe espagnole sont morts de maladies bactériennes, que l'on peut aujourd'hui traiter facilement avec des antibiotiques, antibiotiques qui n'existaient pas à l'époque. Aujourd'hui ce sont des médicaments bon marché, que l'on peut prescrire en ambulatoire. Et parmi les antibiotiques, les macrolides (classe à laquelle appartient l'azithromycine), agissent également sur les virus. Les macrolides ont également un effet antiinflammatoire et immunomodulateur. Voir par exemple :

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3375106/
    ou plus simplement et en français :
    https://www.capital.fr/economie-politique/lazithromycine-un-nouveau-remede-efficace-contre-le-virus-1367358
    https://www.revmed.ch/covid-19/Regain-d-interet-pour-le-zithromax-apres-des-resultats-ambigus-sur-l-hydroxychloroquine

    Donc on se calme svp.

  • A ce sujet, voici la dernière interview du Prof. Raoult qui donne son opinion sur le vaccin anti-COVID tout à la fin de la vidéo:

    https://www.youtube.com/watch?v=hgibtQqFgFI&feature=emb_logo

  • Sophie, s'il vous plait, pardonnez-moi! Le petit soldat a failli, il a oublié l'islamisation et a changé de sujet.

    Il a souri et été ému par ces photos et les a publiées en pensant simplement que d'autres les apprécieraient et auraient les mêmes sentiments, juste humains.

    Encore mille pardons et des tonnes d'excuses pour n'avoir pas réalisé une seconde que ces photos représentent un discours idéologique et que forcément donc, l'un ou l'autre commentateur allait m'envoyer le sien à la figure.

  • Chère Mireille Vallette, c'est vraiment sans rancune !

  • Lu dans la Feuille d'Avis du district de la Vallée [de Joux] du jeudi 7 novembre 1918, page 4 (https://scriptorium.bcu-lausanne.ch/zoom/286573/view?page=4&p=separate&search=grippe&hlid=51791542&tool=search&view=2549,2407,1218,679):

    “Les autorités, dans leur haute sagesse, ont pris des mesures énergiques contre la propagation de la grippe (...). Les attroupements de plus d'une personne sont interdits dans le même endroit et à la même heure. On a supprimé les concerts, les représentations, les bals publics et les bagarres de plus de six personnes. Il est défendu de chanter à l'église. Les cafés, les hôtels, les buffets de gare et les portes de coffres-forts doivent être fermés à partir de 9 heures du soir. Il ne manque plus que quelques mitrailleuses au coin des rues, et nous aurons l'impression de vivre en état de siège.
    Tout cela est fort bien. Mais, tout à l'heure, en faisant ma promenade matinale, j'ai vu des centaines de personnes qui s'écrasaient devant les laiteries, et qui, serrées comme des harengs en caque, poussaient des imprécations diverses et se projetaient mutuellement à la figure des noms de fleurs et des postillons.
    Hier, il a fallu s'entasser dans les bureaux de la commune pour toucher les cartes d'alimentation du mois.
    Ou je ne m'y connais plus, ou l'insidieuse grippe trouve, dans ces intéressantes opérations auxquelles nous condamne la stratégie bureaucratique, pas mal d'occasions de se développer.
    Alors, ce n'était vraiment pas la peine de mettre les musiciens sur le pavé, de supprimer les concerts-tango et d'interdire aux hôteliers de coucher plus d'une personne dans le même lit.”

  • Désolée pour les militant d'aujourd'hui, mais je ne passerai plus les commentaires qui concernent la polémique sur le covid. Pour moi, c'est totalement hors sujet.

  • Normal puisqu'ils et elles viennent en grande majorité de votre famille idéologique.

  • Merveilleux commentaire de Frere Tarik. Mieux vaut avoir une famille ideologique qui se pose des questions sur l'utilite du masque a moyen terme qu'une famille ideologique qui plante des kouffars dans des centres commerciaux.

  • @Tarik : Cher Tarik, d'après votre commentaire, vous semblez penser que tous les lecteurs de ce blog ont le même avis concernant les polémiques autour du covid, puisque nous ferions partie, selon vous, d'une même "famille idéologique" .

    Pourtant voyez-vous, vous vous trompez du tout au tout. Les lecteurs de ce blog étant libres de penser par eux-même, ils ont des opinions différentes au sujet de cette "polémique" du covid, Aucun "maître spirituel" ou "livre sacré" ne leur dicte ce qu'ils doivent penser. C'est la différence avec la religion.

  • Laurent, encore vos insinuations avec "frère Tarik", décidément les sous-entendus mesquins ne se sont pas arrêtés au primaire dans votre cas. Les anti-masques font beaucoup plus que simplement se poser des questions sur l'utilité du masque à moyen terme et vous le savez très bien mais vous préférez jouer à l'imbécile et plaider l'ignorance. Encore une fois votre commentaire est à la hauteur de votre arrogance.

  • "Aucun "maître spirituel" ou "livre sacré" ne leur dicte ce qu'ils doivent penser. C'est la différence avec la religion."

    Peut-être pas en Suisse mais dans bien d'autres pays il y a effectivement des gourous, des maitres "spirituels" et des gens louches qui s'élèvent en autorité suprême de la raison, réunissent des disciples, créer des associations anti-covid (qui est pro-covid et pro-masque d'ailleurs??) et récoltent beaucoup d'argent pour essayer notamment de poursuivre des gouvernements. Ils font également des manifestations par centaines ou par dizaines de milliers dans les rues sans masques et sans distanciation car ne croyant pas que la pandémie est réelle. Ca s'est notamment vu aux cours des dernières semaines et mois à Berlin à plusieurs reprises mais aussi à Londres, à Madrid, dans plusieurs villes italiennes et au Canada pour ne nommer que ces endroits. J'en sais quelque chose puisque j'ai couvert certains de ces événements dans le cadre de mon travail, j'ai vu de mes propres yeux qui participe à ces manifestations et ce qui se dit à ces manifestations.

    Sans dire que tous les anti-masques viennent de la même famille idéologique, Il y a bien une corrélation entre être anti-masque et être d'extrême-droite ou être du moins favorable aux idées de droite identitaire notamment et croire aux théories du complot. Celui qui refuse de le voir est tout simplement malhonnête et s'amuse à nier la réalité.

  • @ Tarik, concernant sa réponse à Laurent Lefort.
    En quoi la formule «frère Tarik» contiendrait-elle des “insinuations” ou “des sous-entendus mesquins”, selon vous? Je la trouve plutôt sympathique, moi. N'exprime-elle pas la fraternité? Ne seriez-vous pas en faveur de la liberté (de penser), de l'égalité et de la fraternité?
    Par ailleurs je ne vois pas que M. Lefort ait fait montre d'arrogance dans son commentaire. Ni qu'il joue à l'imbécile. Ni qu'il plaide l'ignorance. Je trouve au contraire son commentaire très sensé. Il me semble plutôt que c'est vous qui faites montre d'arrogance et jouez à l'imbécile (avec cette nuance qu'en ce qui vous concerne, je ne suis pas sûr que vous jouiez).

  • Frere Tarik, lorsque Mme Vallette ecrit "Désolée pour les militant d'aujourd'hui, mais je ne passerai plus les commentaires qui concernent la polémique sur le covid. Pour moi, c'est totalement hors sujet", que ne comprenez-vous pas ? Et ca se dit journaliste. Et pour le niveau primaire, je confirme que c'est au debut de celui-ci qu'on arrete de croire au Pere Noel, aux elfes et autres lutins. Pas vous.

  • @Tarik : je trouve que justement c'est vous qui voyez le monde le monde au travers de vos lunettes idéologiques...

    Il se trouve que je connais des personnes qui sont critiques envers l'idéologie islamique et qui ont également très peur du coronavirus, qui ne sortent jamais sans masque, qui fréquentent maintenant peu de monde, etc... Et que j'en connais d'autres qui sont tout aussi critiques de l'idéologie islamique, mais qui pensent que l'on exagère, que l'on risque de tuer nos économies,et que le remède sera pire que le mal. Je connais aussi un musulman qui est anti-masque.

    Je connais des gens de gauche et des gens de droite qui ont peur du coronavirus et d'autres, de gauche ou de droite, qui sont critiques face aux mesures prises contre le coronavirus. Quand on pense librement par soi-même ce n'est pas comme quand on obéit à une religion : les gens ont parfois le même avis sur certains sujets, et des avis différents sur d'autres.

    Il me semble que comme journaliste, vous avez les mêmes travers que dans votre religion: Dans l'islam le crime le plus grave est de ne pas croire en Allah, et ceux qui ne croient pas sont appelés très péjorativement des "mécréants". En ce qui concerne les mesures prises face au coronavirus, vous utilisez un terme tout aussi péjoratif envers ceux qui contestent ces mesures, puisque vous les étiquetez "extrême droite". Pas d'arguments, mais une essentialisation négative de ceux qui ne pensent pas comme vous, comme dans le coran.

    @ Laurent Lefort et Mario Jelmini : on commence à s'habituer à être traité de malhonnête, de menteur, d'arrogant, de haineux, etc..par Tarik, à chaque fois que l'on ne pense pas comme lui. Quand vous discutez avec Tarik, sachez que vous devez peser chaque mot car il ne vous passera rien. Lui par contre peut traiter autrui de tous les noms, être impoli et désagréable, il pense que c'est justifié car il pense "bien" et ceux qui ne pensent pas comme lui pensent "mal" et donc méritent ces insultes. A la fin on s'y fait...tant que les gens qui pensent comme cela n'ont pas le pouvoir, car alors on passe un cran au dessus et il est alors interdit de "mal" penser sous peine de sanctions. Dans les pays musulmans c'est comme ça. Sous les régimes totalitaires c'est comme ça.

  • Pour ceux qui comprennent le yidish voici images et chanson au temps de la grippe espagnole
    https://youtu.be/RaYmQNgCtnQ

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel