Contre la burqa d’accord… Mais pas avec l’UDC!

Certains partisans de l’initiative sont sortis du bois. Ils veulent bien inviter à voter oui, mais en se dissociant du maléfique parti.

initiative burqa,votation,udc

Le groupe d’«A visage découvert» milite pour l’initiative antiburqa mise au vote le 7 mars, mais contre l’UDC. Il regroupe des personnalités de divers bords, dont Mohamed Hamdaoui, Jean Romain et Isabelle Chevalley.

Un rappel: pour récolter les 100’00 signatures nécessaires, des centaines de citoyens se sont mobilisés. Avec un supplément d’efforts lorsque le Comité d’Egerkingen a appelé au secours vers la fin du délai de récoltes: nombre de signatures insuffisant et caisse vide. Le coût de cette action? Plus de 100'000 francs m’a-t-on dit.

L’Association suisse vigilance islam (ASVI) a participé à cette cueillette et obtenu 3500 paraphes au cours de rudes samedis passés dans des villes de Suisse romande. Eh oui, demander à quelqu’un de signer lorsqu’il s’agit d’islam, n’est pas une sinécure. L’exercice implique d’oublier sa réserve, de posséder des convictions solides, de résister aux agressions. Un ami remarque avec amertume: «Les auteurs d’A Visage Découvert nous ont laissé suer pour récolter des signatures, et même souvent des injures. Je me suis fait entre autres traiter de «mec raciste» par de jeunes féministes.»

Nous avons pu constater lors de ces sorties combien l’UDC est diabolisée. Certains refusaient par un classique «non, ça vient de l’UDC»… Et l’un d’eux :  «Si la Suisse était gouvernée par l'UDC, elle ferait des millions de morts, comme sous Hitler!»

Le sinistre vêtement, ce symbole religieux discriminatoire, cette dignité refusée aux femmes par des intégristes de nos pays et obligatoire dans des pays musulmans, n’avait pas la moindre importance pour ces esprits vertueux.

Les activistes de l’ASVI ne sont pour la plupart pas membre de l’UDC et personne ne leur a demandé de prendre sa carte pour soutenir cette initiative. Les divergences sont d’ailleurs nombreuses.

Nous nous serions prêtés avec autant d’engagement à cette action si c’étaient les Verts qui en étaient à l’origine. (Oui, d’accord, il faut une puissante imagination!) Mais soyons lucides: quels partis ont animé l’arène politique par des interventions contre l’islam militant de notre pays? J’ai beau écarquiller les yeux, je n’en vois qu’un. Je ne cracherai donc pas dans sa soupe.

Le mouvement« A visage découvert », souligne, lui, son titre de gloire: il est «sans lien avec l’UDC». J’ai des amis parmi les signataires, je ne les rejoindrai pas.  

 

L’occasion manquée des musulmans

initiative burqa,votation,udcCertaines professions de foi d’«A visage découvert » sont louables. Celle de Jacques-André Haury surtout, ex-député vert-libéral. Il parle, c’est rare dans ce comité, de… l’islam. Il attribue le voile intégral au salafisme, «un Islam rigoriste, vengeur, écrasant les femmes», promoteur de la violence antioccidentale, de la persécution des autres communautés musulmanes (et des chrétiens ???) et… de la burqa.»

Il rappelle cette évidence: «Le débat sur la burqa offre aux Musulmans de Suisse une occasion inespérée de se démarquer du salafisme. Si les organisations musulmanes entendaient assurer chez nous l’intégration de l’Islam, elles réclameraient elles-mêmes l’interdiction de cette dissimulation des corps et des visages… » Mais curieusement, mis à part celle de l’imam progressiste bernois Mustafa Memeti, aucune n’approuve l’interdiction.

Mohamed Hamdaoui lance une nouvelle salve de reproches à la gauche et aux féministes que ses amies nord-africaines, vraiment féministes elles, ne comprennent plus.

La socialiste Marlyse Dormond Béguelin pose une question sensée auxdites féministes: «Quelle logique y a-t-il à participer à la manifestation du 14 juin et revendiquer haut et fort la réalisation complète de l’égalité dans tous les domaines et accepter que des femmes portent cet habillement?»

Isabelle Chevalley comme Jean Romain se contentent d’insister sur l’importance de voir le visage de son interlocutrice, mais les mots islam ou musulman sont absents. Idem pour Jean-Marie Bornet, retraité de la police cantonale valaisanne, qui insiste sur les cagoules des antifas.

 

Où sont les socialiste dissidents?

initiative burqa,votation,udcCe mouvement me rappelle qu’en 2018, un groupe de socialistes dissidents sur l’islam s’était créé, Integra Universell. Il affirmait alors: « Nous souhaitons contribuer à la discussion interne ainsi qu’au débat public sur le rôle des religions, le rapport entre normes légales et prescriptions confessionnelles, et le lien que l’Etat doit entretenir avec les communautés religieuses.» Il se disait prêt à accepter l’initiative, ce qui aurait été un soutien de poids dans cette campagne. Il refusait aussi:

  • Les vêtements «patriarcaux et sexistes» dans les écoles publiques. Le voile devrait être interdit jusqu’à 18 ans.
  • Les employées voilées dans les

Gloire à Dieu au plus haut des Cieux: un grand espoir était  né… qui a aussitôt disparu dans les ratés de l’histoire. Le public n’a plus entendu parler de cette initiative burqa,votation,udcdissidence. Ses deux leaders, Benoît Gaillard et Stephanie Sigrist, se contentent aujourd’hui de signer un texte de personnalités  «de gauche et féministes» qui eux aussi diront oui, mais ne sont «pas naïfs quant aux intentions des initiants, qui consistent à instrumentaliser la question du voile intégral pour accréditer l’existence d’une opposition irréductible des cultures, d’un choc des civilisations…»

Ces progressistes et féministes, nous en avons assez peu vus soutenir la campagne de signatures. Et si l’UDC instrumentalise, je dirais qu’eux utilisent.

Leur texte préserve donc l’islam: le voile intégral a «bien plus à voir avec la domination et les rapports de pouvoir qu’avec la religion». Une vision facile et confortable pour éviter d’être accusé de stigmatisation.

J’ai pour ma part choisi mon camp: celui de ceux qui ont lancé, piloté et assuré la victoire, le Comité d’Egerkingen. Merci à lui.

 

Egerkingen: https://interdiction-dissimuler-visage.ch/ 

https://a-visage-decouvert.ch/ 

Groupe dissident socialiste: https://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2018/09/25/que-veulent-les-dissidents-du-parti-socialiste-suisse-sur-l-294542.html 

Progressistes et féministes:  https://www.letemps.ch/opinions/gauche-feministes-accepterons-linterdiction-voile-integral 

 

 

 

 

Commentaires

  • Mireille Vallette a raison. Mais on peut évoluer: et ceux qui rejoignent., même mollement et sur le tard, la campagne pour l'initiative contre la burqa valent mieux que ceux qui se taisent, démissionnent devant l'infâme ou s'empêtrent dans leurs contradictions. Même s'ils ont laissé faire ceux qui ont sué pour la récolte des signatures, chaque voix en faveur comptera lors de la campagne. Et oui, c'est bien le comité d'Egerkingen, proche de l'UDC qui a porté l'initiative, dans l'isolement total: bravo à lui. Les Verts, les Roses, les Jaunes, citoyennes et citoyens, rejoignez la campagne ou au moins préparez vous à voter OUI, il est encore temps!

  • L'UDC fait toujours à visage découvert "le sale boulot" de dire la vérité alors que les autres partis "bien pensants" mais surtout lâches ne veulent pas faire. Ces autres qui tapent sur l'UDC à longueur de journée sont bien contents que le "Winkelried parti" leur serve de bouclier. Il faudra bien qu'un jour, ces suceurs de roues prennent le relais pour montrer au peuple qu'ils savent aussi prendre le vent de face et mouiller le maillot au risque de sentir la transpiration.

  • C'est malheureusement vrai ce que écrit M.Maendly.... comme celui d'avoir le droit de pouvoir choisir son parti ou ses idées...celui d'être pour ou contre l'UDC fait parti de la liberté de penser. N'en déplaise aux extrémistes de tout bords.
    Et cela, par ces temps troublés est de plus en plus contesté, d’où les affrontements verbaux (qui j’espère le resteront) mais qui ont de plus en plus le risque de devenir physiques.
    A force d’exagération de vouloir imposer une pensée unique, la frustration fini toujours par exploser... violemment....à méditer.

  • Intéressant angle de vue: ""L'UDC fait toujours à visage découvert "le sale boulot".
    Cela dédramatise un peu l'ostracisation habituelle, par laquelle on dénie toute valeur positive à une offre politique légitime.

  • Vraiment un excellent billet, une fois de plus. Et le commentaire de N.Maendly le complète parfaitement...
    Il est important que l'UDC existe, malgré ses nombreux défauts. C'est pourquoi il faut voter pour ce parti, le seul à s'opposer à l'alliance internationaliste et européiste de tous poils...

  • Ce n'est qu'une fois la guerre terminée que les uns et les autres se découvriront Résistants. L'hypocrisie n'est pas un phénomène nouveau, la lâcheté non plus. C'est énervant, certes, mais tant pis si d'aucuns ont peur d'être associés à l'UDC, l'essentiel est qu'ils et ELLES luttent contre cette horreur qu'est la burqa.

    Comment ne pas frémir devant ces photos du camp de El Hol où s'entassent des corbeaux anonymes, pauvres femmes réduites au rôle d'utérus pondeur. Honte aux féministes qui y voient un libre choix vestimentaire.

    Je me réjouis de découvrir l'ampleur du rejet de la burqa, la votation va permettre à la majorité silencieuse de s'exprimer à l'abri des reproches d'islamophobie.

  • Les commentaires précédents ont dit l'essentiel. Je souscris.

  • Et pendant ce temps, au CN, les parlementaires refusent l'initiative populaire pour des têtes nues à l'école au niveau fédéral.

    https://lesobservateurs.ch/2020/12/21/eleves-tete-nue-dans-les-ecoles-publiques-les-suisses-non-plus-ne-pourront-pas-voter/

  • Pas étonnant puisque la majorité est détenue par la gauche, ps,pbd,pdc,pev,les verts et les verts libéraux....
    Après ça les "suisses et suissesses" se plaindront des conséquences, dans la réalité, des décisions prises par ces irresponsables qui y siègent.

    Désolant et inquiétant.

  • Benoît Gaillard et Stephanie Sigrist se sont faits "normaliser". Que de contorsions pour appeler à mettre les mains dans le cambouis (voter oui) sans se salir les doigts.
    La gauche étouffante a encore frappé.

  • Sans l'UDC nous n'existerions plus puisque nous serions embarqué dans cette pseudo Union Européenne ! Ce parti n'est pas parfait mais, au moins, il défend notre Patrie. Maintenant si la votation contre la burka est acceptée cela sera à nouveau grâce à l'UDC ! Les autres partis n'ont pas la niaque et ne veulent pas se mouiller !

  • Venant de la gauche, j'avais appris à penser que l'UDC était le diable. Je n'avais même jamais cherché à vérifier si c'était vrai. Un jour je buvais un café avec un ami érythréen, et il m'a dit "Il est vraiment bien ce Blocher, il n'y a que lui qui défend vraiment la Suisse. Si j'étais Suisse, je voterais UDC ". Vous pouvez imaginer l'étendue de la dissonance cognitive qui s'est mise à faire la sirène dans mon cerveau, je ne comprenais plus rien: un Érythréen qui aime Blocher, c'était le monde à l'envers. Mais ensuite, en pensant à cet ami, j'ai osé lire une interview de Blocher. J'avais l'impression de lire un texte interdit, presque indécent, et j'espérais que personne n'allait voir ce que je lisais. Et l'interview a été intéressante. A partir de là j'ai commencé à comprendre que je devais me faire mes opinions moi-même, au lieu de penser comme la presse me disait de penser, et peu importe qui porte cette opinion au départ: c'est moi qui décide et pas le parti.

    Beaucoup de gens n'ont pas encore fait ce chemin. Je témoigne du fait que c'est difficile, surtout quand on évolue dans un milieu qui ostracise tous ceux qui ne pensent pas comme il est dit qu'il faut penser. Mais je peux aussi témoigner que penser par soi-même est beaucoup plus intéressant et stimulant que de laisser les autres le faire à notre place. En philosophie, déléguer son libre arbitre à autrui, cela s'appelle l'aliénation, et ce n'est pas une qualité.

  • @ Sophie,
    "Beaucoup de gens n'ont pas encore fait le chemin" dites-vous, et ne le ferons sans doute pas, car comme vous le précisez plus bas, "déléguer son libre arbitre à autrui, cela s'appelle l'aliénation" et c'est ça..qui fait et va faire beaucoup de mal, car imaginez bien qu'après ce qui s'est passé aux USA (même si D.Trump n'est pas un exemple) cela va se répandre encore plus vite.
    Car posez la simple question suivante ;

    Pensez-vous quitter Facebook ? Watshapp, Twitter

    Et vous vous rendrez compte de la réaction....et elle sera majoritaire. D'où l'aliénation mentale d'une grande partie de la population qui vous entoure.

    Bonne chance...

  • Beaucoup ont déjà quitté ces réseaux sociaux... sans oublier d’autres + Instragram et même un site juif qui s’est retrouvé vierge de commentateurs - dont moi - pour avoir repris la désinformation des articles des médias français : Le Monde et Le Figaro sur Trump !

    Il est question d’un site en soutien à Trump, en dehors de tous ces réseaux sociaux qui ont cru faire la loi! Il s’agit là de plus de 80 millions de supporters proTRUMP! Ces derniers jours vont être cruciaux !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel