Couvrir les femmes jusqu'à les faire disparaître: un naufrage de l’humanité

Musulmans prosélytes et alliés de tous bords se donnent la main pour  réclamer l'autorisation de porter le niqab, l'une des illustrations les plus misogynes de la religion islamique.

burqa banc recadre.jpg

Couvrir le corps des femmes, la tête des femmes, faire disparaitre les femmes. Au lieu de s’excuser de ce traitement honteux, des musulmans et musulmanes, tous «modérés», demandent qu’une des pires illustrations de misogynie puisse évoluer librement dans nos rues.

Avec les innombrables soutiens non-musulmans, ils seront probablement plus de deux millions à accepter le principe de cette aliénation.  

Parmi les soutiens, Rebecca Joly, une députée verte«Se vêtir comme on veut, pour une femme, partout dans le monde mais également en Suisse, est encore une lutte. En 2021, ce constat est glaçant.»

muselière_Karsenty.jpgOn en déduit que ces féministes accepteraient sans problème que la muselière, portée pour le moment par des touristes, prenne souche dans nos pays. J’en ai vu deux dans un grand magasin genevois, c’est à hurler.

Mais, dirait Rebecca, les empêcher de s’habiller ainsi serait «glaçant». Comme l’est l’idée de refuser à ces mêmes femmes le port du «sitar» déjà présent en Suisse, nous apprend la formatrice Mallory Schneuwly Purdie. Un voile «plus fin qui recouvre l’entier du visage, y compris les yeux.» La richesse du vestiaire musulman est infinie.

La haine de l’Occident et les délires de la «culture de l’effacement» font irruption dans le répertoire. Carlo Sommaruga, ponte socialiste : « Interdire le voile intégral est une tyrannie de la majorité blanche ». Elle « relève d’une vision néocoloniale, celle du mâle blanc européen définissant la tenue vestimentaire des femmes allogènes. » 

Cacher le corps des femmes est au contraire un apport civilisationnel des prescripteurs mâles musulmans suivis par de serviles brebis.

En Suisse, les associations islamiques sont toutes contre… mais pour la liberté de le porter, à un imam près. Quelques propos des têtes pensantes de cette religion :

Pascal Gemperli, porte-paroles de la Fédération des organisations islamiques de Suisse: « On associe la communauté musulmane à quelque chose que dans son immense majorité elle rejette »… « nous perdons notre temps à nous défendre plutôt qu’à agir ensemble vers un objectif commun, qui est la protection de la femme de toute contrainte »… 

... Sauf dans les pays musulmans qui discriminent à tout va et où les femmes attendent vainement d’être «protégés de la contrainte» par ces hypocrites.

Le président de la Coordination des organisations islamiques suisses Farhad Afshar entend nous rassurer: «…ce sont surtout les convertis ainsi que les musulmans de deuxième voire de troisième génération qui adhèrent au voile intégral ».

Sandrine Ruiz, présidente de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM). « Ce texte proposé par des formations politiques d’extrême droite, participe de la stigmatisation et de l’exclusion d’individus à raison de leur appartenance religieuse. » Elle non plus ne révèle pas les actions qu’elle mène pour libérer les femmes d’ailleurs. Un mutisme compréhensible, puisque toutes les discriminations des pays musulmans se font au nom de la sublime religion et de son saint livre.

 Jamais un journaliste ne se permettrait de soulever ce paradoxe: les musulmansburqa dessin.jpg prosélytes revendiquent la liberté de se vêtir pour les musulmanes d’ici et témoignent d'une totale indifférence à celles qui étouffent sous la férule islamique. Le mutisme est semblable sur la permanence des mutilations sexuelles pratiquées dans tant de pays musulmans au nom d’Allah.

Ces prosélytes militent donc pour l’un des symboles les plus effrayants de leur religion et promettent de s’égosiller contre les «islamophobes» qui auront manifesté leur dégoût dans les urnes.

Personne n’ose affirmer publiquement cette évidence: c’est un devoir de stigmatiser les musulmans qui se battent contre l’initiative... Et de stigmatiser de la même manière celles qui portent volontairement cet exemple de naufrage de l'humanité.

 

Commentaires

  • C'est le monde à l'envers: les partis de droites sont devenus désormais défenseurs des femmes et les partis de gauche, verts et socialistes, sont devenus ceux qui veulent enfoncer les femmes, et tout cela au nom du féminisme... La question est: peut-on porter tous les habits? Je ne crois pas... il y a des limites...

  • il serait intéressant, pour bien comprendre l'enjeu de vos démarches, de comprendre ce qui sous-tend réellement votre long combat. Non pas ce qui est apparent et exprimé par des concepts passe-partout dans lesquels nombre de lecteurs se retrouvent. Le actes ne valent que par leurs intentions. Ce qui peut sembler être une croisade pour le bien des individus peut se révéler être au contraire la tentative d'étendre des maux qui entraînent déjà des masses dans les turpitudes et l'autodestruction. La sauvegarde des âmes n'a jamais été par l'abandon de l'être à toutes ses passions. Bien au contraire.

    Je souhaite que vous trouviez des réponses en suivant ce lien:

    https://de-obscurite-a-lumiere.over-blog.com/

  • Ce qu'il y a derrière nos combats est exactement à l'opposé de ce qu'il y a derrière vos combats! Nous, nous combattons pour les libertés des femmes et vous pour leur asservissement! Vous vous cachez derrière le mot "racisme", je dis bien "racisme" parce que pour moi "islamophobie" veut toujours dire "peur de l'islam" et n'est en aucun cas du "racisme"! Lorsque on déplace par paresse la signification des mots, "Comment les mots changent de sens"! Jacqueline de Romilly. Un philosophe disait "Quand les mots changent de sens la fin de la civilisation n'est pas loin! Pour mémoire, quand je parle avec des maghrébins marocains ou tunisiens, ils me disent qu'ils n'aiment pas les algériens et aucun n'est capable de me dire pourquoi!!! C'est une sorte de racisme institutionnel, dont personne ne veut parler! C'est comme dans les banlieues de France où les Africains ne peuvent pas épouser des maghrébines! ref "Un spot de drogue" sur youtube! Devoir fuir sa banlieue pour vivre enfin avec celui ou celle qu'on aime, c'est une réalité que la gauche ne peut pas voir!

  • Pour mémoire pendant près de 400 ans, tous les européens chrétiens n'ont pas eu accès à la Grèce, occupée et fermée par l'empire ottoman! L'empire ottoman qui avait également colonisé la Tunisie et l'Algérie! On entend très peu de critique sur cette période de colonisation ottomane au Maghreb! Seuls les kabyles et les berbères en parlent! Je parlais il y a quelques semaines avec un kabyle qui revenait d'Algérie, il se plaignait de l'attitude des arabes face aux kabyles et aux berbères, qui seuls peuvent revendiquer d'être maghrébins depuis plus de 3000 ans!! Les femmes de ces 2 cultures ne sont pas voilées habituellement!

  • En quoi le port de la burqa et autres horreurs aliénantes contribuent-elles à la "sauvegarde des âmes"? En quoi les croyances de Newton (en son temps) et de Reeves prouvent-elles l'existence d'une "intelligence" transcendante? Et en quoi gagner à la loterie est-il un hasard… si on en possède tous les billets (évolution, physique quantique). La "lumière" évoquée me semble bien obscure. En passant: qu'est-ce qu'une âme?

  • Dommage Al-Abbas. Je pensais que vous alliez m'indiquer le nom d'un bon psychiatre.

  • Il ne faut pas tomber dans le piège des islamistes , le voile n'est pas religieux , c'est un instrument politique , utilisé pour pénétrer les sociétés occidentales et les déstabilisées.
    Pour avoir le coeur net , il faut aller sur Youtube et voir comment le grand héros du monde arabo-musulman "Nasser parle de son entretien avec les frères musulmans". et de ses éclats de rire en se moquant de la demande des frères musulmans de voiler les femmes égyptiennes.

  • C'est ce que des gens comme vous affirment sans cesse pourtant le voile est porté et était porté bien avant que l'islamisme ne devienne aussi omniprésent qu'aujourd'hui y compris dans des pays qui ne sont pas connus pour avoir eu des problèmes avec l'islamisme. Vous confondez l'imposition du voile par les islamistes avec le choix spirituel personnel d'une femme de le porter. On peut évidemment se questionner sur le port du voile par des fillettes auquel je m'oppose sauf que essayer de lier des femmes qui le portent de génération en génération depuis des décennies par spiritualité religieuse avec les islamistes revient à mettre la tête de ces femmes à prix dans certains cas. Il faut prendre la peine de parler à ces femmes au lieu de parler à leurs places, c'est une question de respect.

  • Cher Jonas, ce ne sont pas les nouveaux réactionnaires de l'islam qui ont apporté le voile. Des femmes musulmanes disparaissaient sous d'épaisses étoffes bien avant Nasser.
    J'ai voulu tenter de savoir comment, quand, où... le voile Mais d'une par te monde musulman est vaste et d'autre part, dans les siècles passés très divers. Et si je me souviens bien, Wiebke Walther insiste dans son livre "Femmes en islam", très illustré et fort bien documenté, sur le fait que les sociétés musulmanes reposaient sur la tradition orale, ce qui rend ce genre de recherches très difficile et souvent limitée aux cours des princes de l'époque. Mais bon, ce livre montre que couvrir les femmes des pieds à la tête y compris le visage existait. Et couvrir sans le visage souvent..


    On observe aussi cette diversité par exemple dans l'ouvrage "Voyage dans l'empire colonial français "de Ben Mahmoud, lui aussi largement illustré.

    Mais l'important n'est pas là, il est dans le fait que voiler les femmes est une devenu injonction générale de l'islam pratiquant au XXIème siècle, que la diversité a disparu au profit de la ressemblance et de la couleur noire des niqab et autres tchadors, et que les islamistes réussissent à convaincre tant de femmes d'adopter ces symboles de régression et de provocation. Ceci dans les sociétés qui les sont accueillies et leur offrent des libertés et des opportunité qui n'existent dans aucun pays musulman. Ce qui ne les empêche pas d'être hostiles aux nôtre et emplies d'empathie pour les leurs.

  • Madame Vallette, on peut se questionner sur le niqab et on doit les dénoncer sauf qu'à vous entendre et à vous lire le niqab serait une pratique courante dans tous les pays musulmans et parmi la plupart des musulmans vivants en Europe (Européens ou non-Européens) or si vous êtes honnête vous savez très bien que ce n'est absolument pas le cas. C'est la même chose pour vos insinuations du style "hostile aux nôtres", l'utilisation répétitive du nous contre vous, de phrases dogmatiques du style "aucun pays musulman" (complètement faux, d'ailleurs) et autres. Ce genre d'insinuations n'ont pas leur place dans un lieu de discussions sérieuses, ce que votre page prétend vouloir être. Vous démontrez tout comme Sophie une paresse intellectuelle que je trouve navrante et qui ne fait pas avancer les choses.

  • @ Tarik ? Paresse intellectuelle ou imperméabilité à vos sophismes ? Car je n'ai toujours pas compris comment vous voulez que nous interprétions le hadith "authentique" de Bukhari : "Celui qui quitte la religion, tuez-le ".

    Si je vous ai bien compris, il faudrait lire le coran en espérant y trouver un message différent de celui de ce hadith. Malheureusement pour vous je l'ai fait, et non seulement je n'y ai pas trouvé un message différent, j'ai trouvé pire. Car selon ce livre, il faut tuer non seulement ceux qui quittent l'islam, mais également et d'abord, ceux qui n'y adhèrent pas. Et il faut menacer d'un enfer éternel et cruel tous les musulmans qui oseraient douter.

    Et voyez-vous, les faits donnent raison à mon discours plutôt qu'au votre, puisque que les ex-musulmans qui osent critiquer ouvertement l'islam sont menacés de mort et risquent leur vie. Pour vous Zineb el-Rhazoui ferait ceci uniquement pour se faire connaître. Mais pensez-vous vraiment qu'elle souhaite vivre sous protection policière, menacée de mort quotidiennement, juste pour obtenir un peu de célébrité numérique ? Sérieusement....

    Je n'ai toujours pas compris qui vous pensez convaincre en passant vos journées sur ce site qui vous choque tant, si ce n'est vous-même

  • La burqa est le marqueur vestimentaire d'une idéologie, Son port en augmentation atteste de la volonté de ses adeptes d'y imposer leurs règles comme le le hallal ou la prière de rue. Toute concession qui leur est faite est considérée comme une faiblesse qui sera exploitée. Essayez d'échanger avec ces femmes et vous comprendrez. L'actuel petit nombre de porteuses de cet uniforme ne change rien à l'affaire. Leur détermination sans faille face à la naïveté de nos autorités joue en leur faveur. C'est au peuple de reprendre la main le sept mars.

  • Les membres de l'Eveil des Énergies Nouvelles (EDEN) défendent le droit pour toutes et tous de déambuler nus dans l'espace public. Un combat qui s'annonce pour défendre la Liberté (avec un L majuscule)! Lire à ce sujet:

    https://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2019/12/21/se-promener-nu-dans-l-espace-public%C2%A0-303293.html

  • Commentaire léger et profond. J'adhère!

  • 99% des statues qui ornent nos parcs sont ................nues!!! Il n'y a qu'en Angleterre sous la reine Victoria qu'on les a cerclées, pour cacher les bijoux! Plus on cache les corps, plus il y a de fantasmes malsains dans la tête des gens!

  • Toujours le même sens de l'équilibre dans les débats de Forum.
    Ainsi sur l'initiative contre la burqa.
    Trois intervenants contre l'initiative, dont Mme Schneuwly (connue pour défendre l'islam sans en avoir l'air), opposés à un seul partisan de l'initiative…
    Et cela en toute impunité !

  • Décidément cher Tariq, un diablotin s’efforce de nous séparer plus encore que nous ne le sommes. D’abord, j’ai oublié de poster quelques-uns de vos messages, mais je me suis empressée de le faire lorsque vous l’avez remarqué (en décidant que ces oublis étaient délibérés).

    Sachez que tout ce que vous dites peut passer sans le moindre problème dans ce blog. Je supprime les commentaires vulgaires, injurieux, hors de propos. Vous n’entrez dans aucune de ces catégories.

    Ensuite, je me fais mal comprendre. Je ne crois pas avoir jamais dit que le niqab est une pratique courante dans tous les pays musulmans, encore moins en Europe. Je constate d’une part que ces cache-corps, y compris d’ailleurs le hijab, sont tous produits par les grands-prêtres de la religion musulmane, et sont en forte augmentation dans le monde musulman y compris en Europe.

    Au XXIe siècle, je trouve ces pratiques discriminatoires et même honteuses, que les femmes soient ou non obligées de s'y plier. Et si de nombreux pays musulmans ne les y obligent pas, tous les discriminent y compris dans leur législation. Exemple: l’héritage inégal que même Bourguiba et l’actuelle progressiste Tunisie n’ont pu supprimer. D’ailleurs, je me demande pourquoi c’est cet archaïsme-là qui semble le plus difficile à effacer.

    Enfin, je maintiens sans l’ombre d’une hésitation que les musulmans nous sont pour beaucoup hostiles, râlant constamment contre nos "discriminations" sans jamais reconnaître les extraordinaires avancées (droit distinct du religieux, mœurs égalitaires, remarquable ascenseur social, etc.) dont ils bénéficient dans nos sociétés comparé à leurs pays d’origine.

  • Burkini pour fillette en solde actuellement "pour faire comme maman" dénoncé sur le site privé de Zineb El Rhazoui.

    La Suisse doit voter contre cette perversité du mâle islamique et ses compagnes désœuvrées. En France et en Europe, le problème ne se pose pas, la charia et ses mœurs sont imposées sournoisement. Profitez de ce moment au nom de l'égalité des droits des femmes et des hommes.

  • Cher Tarik ,
    Le voile n'est rien d'autre que la partie visible de la dévalorisation de la femme par l'islam. Oui , pour l'islam, la femme est " dépourvue d'esprit et de religion", il sous-estime sa valeur et sa dignité humaine.
    Un hadith ( propos tenus par le prophète et rapporté par ses compagnons. ) n'aurait-il pas dit: " Que personne n'entame un projet sans demander conseil. Et s'il ne trouve aucun homme pour le consulter , qu'il demande conseil à une femme et de faire le contraire , et aura la bénédiction " ou :
    :"Obéir aux femmes est un grand risque".
    " J'ai vu l'enfer peuplé de femmes ".
    " Je n'ai laissé après moi, aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes " etc.
    Comment cher Tarik , un musulman croyant et pratiquant ( 96% de musulmans le sont ) qui fait ses cinq prières par jour et qui écoute ce que raconte son imam puisse avoir du respect pour les femmes. Puisque le prophète de l'islam, lui-même a prononcé ces horreurs , selon un hadith authentique .

  • Sincèrement, si vous voulez vous fier aux hadiths, vous devriez les lire en entier incluant ceux qui rapportent que le Prophète a dit que celui qui ne respecte pas sa femme ne verra jamais le Paradis et qu'il faut traiter les femmes avec dignité. Même à cette époque, des femmes avaient des rôles importants dans la société et l'éducation, je vous invite à vous renseigner sur Fatima al-Fihri par exemple qui a fondé la première université au monde au Maroc.

    Concernant le fameux: "J'ai vu l'enfer peuplé de femmes" et les autres il s'agit ici d'une catégorie spécifique de femmes qui est précisée, pas de tous les femmes par défaut. Les seuls qui prennent ce genre de citations à la lettre et qui ont une aversion réelle pour les femmes sont les salafistes, d'où leur obsession avec la burqa et le niqab.

  • Pour la célèbre féministe allemande Alice Schwarzer interviewée par la Neue Zürcher Zeitung du 5 février, qu'il y en ait trois ou trois mille, un niqab est toujours un niqab de trop.
    (https://www.nzz.ch/schweiz/alice-schwarzer-ganz-egal-ob-es-drei-oder-dreitausend-burka-traegerinnen-sind-schon-eine-ist-zu-viel-ld.1600251.
    J'ajouterai que même si on admet que ces 30 burqas sont portées volontairement, elles renforcent une idéologie qui les considère obligatoires pour toutes.

  • Maysoun Douas, un doctorat, 3 enfants, et élue voilée à Madrid

    https://www.bladi.net/maysoun-douas-madrid,79547.html

    De Mireille Vallette, pour ceux qui n'auraient pas été voir ce texte:

    « Je suis une militante qui aide la jeunesse musulmane à connaître ses droits et ses devoirs… Je ne suis pas une personne ordinaire : Je suis musulmane et le féminisme vit en moi comme je vis dans le féminisme… Je me bats tous les jours pour pouvoir porter mon hijab ! », clame fièrement Maysoun.

  • Cette femme qui a un doctorat se bat-elle aussi pour hériter autant que ses frères ? Se bat-elle pour ne pas être soumise à l'autorité de son mari-père-frères-fils, qui peuvent lui interdire de sortir ? Se bat-elle pour que ses coreligionnaires puissent choisir leur mari, voire choisir d'épouser un mécréant ?

  • Arnica, l'Espagne n'est pas l'Arabie Saoudite ni un royaume salafiste et en Islam on peut tout à fait choisir son mari donc vous racontez n'importe quoi.

  • Je réponds à Tarik : "Arnica, l'Espagne n'est pas l'Arabie Saoudite ni un royaume salafiste et en Islam on peut tout à fait choisir son mari donc vous racontez n'importe quoi."

    Chacun sait qu'une femme musulmane ne peut pas épouser un mécréant, pas même en Suisse (voir Mauro Poggia qui a dû se convertir à l'islam). En France, on estime à 200.000 le nombre de mariages forcés - et ça ne se passe pas entre Auvergnats. De nombreuses jeunes filles sont envoyées au pays pendant les vacances avant qu'elles ne passent leur bac pour être mariées à qqn du bon clan, qqn qu'elles ne connaissent pas et n'ont pas choisi. Il est ensuite clair qu'au lieu de passer leur bac et faire des études, elles seront confinées à leur foyer, pour s'occuper de leur mari et de leurs enfants. Les féministes occidentales applaudissent des deux mains, car le contraire serait raciste.

  • Arnica, citez vos sources, déjà. Il n'y a absolument aucune contrainte en termes de mariage en Islam, on ne peut pas forcer quelqu'un à se marier contre son gré, que ce soit un homme ou une femme. Vous confondez pratiques culturelles primitives propres à certains pays avec normes religieuses, c'est bien dommage. Du reste, ce genre de pratiques comme les mariages forcés ou les mariages arrangés ont cours dans des pays non-musulmans également comme l'Inde et le Sri Lanka. J'attend avec impatience que vous blâmiez l'Hindouisme pour cela, ce que vous ne ferez évidemment pas.

  • @Tarik : Citez vos sources..... Tout le monde sait que ça se fait !
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/on-est-d-accord-pour-te-donner-notre-fille-de-14-ans-le-fleau-des-mariages-forces-en-france-20210204

    Dans le viseur de la loi contre les séparatismes, les mariages forcés concerneraient quelque 200.000 femmes en France. La pratique, comportant un enjeu identitaire, est majoritairement importée du Maghreb et de l’Afrique de l'Ouest.

    L'exécutif en a fait, aux côtés des certificats de virginité et de la polygamie, l'une des cibles principales de son projet de loi contre les séparatismes, ou «projet de loi confortant le respect des principes de la République». Le mariage forcé, pratique archaïque strictement interdite depuis 1803, sévit toujours et concernerait pas moins de 200.000 jeunes femmes en France, selon Marlène Schiappa et le Groupe pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles (GAMS), contacté par Le Figaro.

    Tout ce qu'a connu Leïla*, une quadragénaire d'origine algérienne, qui s'est confiée auprès du Figaro : «Née et ayant vécu toute ma vie en France, j'ai subi, quand j'avais 15 ans, les influences de la religion. Mes parents, comme beaucoup d'autres, voulait “préserver l'honneur de la famille”. Alors, on m'a imposé un jeune homme, de mon âge». Qu'elle ne désirait pas. «Il n'était pas violent, pas méchant - mais comment aimer un homme que l'on nous assigne ? Je criais, me rebellais... Et ma famille m'enfermait, me cloîtrait, m'empêchait d'aller à l'école pour me forcer à l’épouser. Avec toutes les violences verbales qui s'ensuivaient, et le bourrage de crâne de mes parents, de mes frères, de mes cousins : “Tu es trop jeune pour t'en rendre compte, on sait ce qui est bien pour toi”» se rappelle Leïla, qui déplore l'influence du «qu’en-dira-t-on» sur ses proches.

    Cette sensation d'être considérée comme un objet, Saly Diop, auteure du livre autobiographique Imani (Éditions Michalon), la connaît bien. «Dans notre communauté, nous appartenons à nos parents», assure-t-elle. L'élue de Meaux, élevée dans une famille polygame, native du Sénégal mais arrivée en France à 5 ans, se souvient de la pression familiale subie pour accepter un mariage forcé, «décidé par la famille élargie». .... «Quand j'ai dit ''non'', un cousin a menacé de me frapper, et j'ai fait prendre le risque à ma mère d'être répudiée, puisque notre communauté accuse les mères d'être responsable des ''travers'' de leurs filles», confie Saly Diop, excisée à l'âge de trois mois. «Nos pères peuvent également nous abandonner, faisant planer la crainte d'un retour au pays...»

    etc....

  • Arnica, c'est bien, vous avez fait vos devoirs. Pouvez-vous maintenant nous donner le verset et la sourate du Coran qui dit clairement qu'Il faut marier de force quelqu'un? Comment expliquez-vous que les mariages forcés soient aussi monnaie courante dans certains pays non-musulmans et parmi certains groupes ethniques non-musulmans? Connaissez-vous le ukuthwala? Si on ouvre une porte ensemble, on va également la refermer ensemble. Comme d'habitude, vous confondez pratiques culturelles primitives et injonctions religieuses.

  • Cher Tarik
    On connaît la chanson!
    Vous écrivez : " Sincèrement , si vous voulez vous fier aux hadiths , vous devez les lire en entier ".
    Lorsque, je cite , les quelques versets misogynes du Coran , on me répond , vous n'avez pas lu le Coran , vous faites des citations erronées , glanées chez les anti-musulmans.
    Quand , je réponds , j'ai lu le Coran . On m'objecte , oui, mais pas en arabe !
    Et quand , je dis , justement , en arabe. On me dit , vous l'interprétez , mal.
    1) " Appelez deux témoins choisis parmi vos hommes; si vous ne trouvez pas deux hommes , prenez un homme et deux femmes parmi ceux que vous agréerez. Si l'une des femmes se trompe, l'autre lui rappellera les faits " ( Sourate , Al Baqara,la vache , 2, v, 282 )
    2)" Pour celles dont vous craignez la désobéissance ,réprimandez-les , reléguez-les dans des lits à part et battez-les . Mais ne leur cherchez plus querelle si elles vous obéissent ". ( An Nisa, les femmes ,4,v,34)
    Quelles sont vos interprétations lumineuses , Tarik ?

  • 1) Personne n'a parlé de témoins pour l'instant, vous sautez de sujet en sujet. Je vous donne volontiers raison sur ce verset et il y a une explication tout simple au témoignage en raison du statut social des femmes à cette époque et de ce qui était perçu comme leur émotivité. De la même manière, la Bible et la Torah disent des choses semblables en ce sense si vous vous êtes donnés la peine de les lire.

    2) Il s'agit d'une mauvaise traduction, je ne vous blâme pas car elle est répandue. La bonne traduction n'est pas "battez-les" mais bien "repoussez-les". Je vous invite à vous renseigner sur le mot "adriboo" en Arabe ainsi qu'à lire les hadiths qui viennent clarifier et expliquer davantage ce verset. À aucun moment, le Coran, son Prophète ni l'Islam comme religion ne cautionne la violence domestique.

  • Pour information.

    "'Quand l’université d’Al Azhar bouleverse les idées dogmatiques
    12 FÉVRIER 2018 À 12 H 00 MIN 959
    Elle a validé la thèse de doctorat, présentée par le professeur de charia et de droit islamique, Mustapha Mohamed Rached, sur le voile islamique, présentée par cet éminent penseur musulman, auteur de plusieurs travaux sur le sujet, plus comme une habitude que comme une obligation religieuse qui n’a d’islamique que «les bonnes intentions» de ceux qui défendent son port".

    (Le verset 53 de la sourate El Ahzab, qui énonce : «(…) Et si vous leur demandez (aux femmes du Messager) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau (en arabe ‘‘hidjab’’) : c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs…» Le professeur note que le «hidjab» veut dire un rideau qui sépare les croyants et les femmes du Prophète, lorsqu’ils leur demandent quelque chose. Le penseur estime que dans ces versets ou les autres, «hidjab» ne concerne pas la tenue que portent les femmes.

    Avertisements
    Il se montre catégorique. Dans Le Coran, dit-il, aucun verset n’oblige explicitement les musulmanes à porter le hidjab. Cet accoutrement a été imposé, sur la base d’une fausse interprétation du verset 31 de la sourate Ennour, qui énonce : «Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile (foulard) sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères,…»

    Pour le professeur, Dieu a demandé aux femmes de cacher les poitrines et les atours avec les habits sans pour autant définir de quelle manière cela doit se faire, précisant toutefois que le foulard et la tunique ont toujours fait partie des vêtements traditionnels arabes et n’ont jamais été une prescription divine.


    Cette lecture du Coran, sur la question du «hidjab», a fait le buzz sur les réseaux sociaux et suscité un grand débat avec les défenseurs du voile islamique. Il y a deux jours, c’est l’Arabie Saoudite, où les femmes sont dans l’obligation de se couvrir d’une longue et ample tunique noire de la tête aux pieds, qui a créé la surprise.

    Un des membres du Conseil des hauts érudits, la plus puissante des autorités religieuses ultraconservatrice, du royaume des Al Saoud, le Cheikh Abdullah Al Mutlaq, a déclaré sur les plateaux d’une chaîne de télévision, que les femmes ne devraient plus être forcées à porter la abaya, sous prétexte que la majorité des musulmanes dans le monde ne la portent pas.)

    El Watan

  • Cher Tarik
    Dommage , que les musulmans du Pakistan , du Bangladesh, de l'Egypte , de l'Arabie saoudite , du Soudan etc et les groupes , terroristes , d'Al-Qaïda, de l'Etat Islamique , de Boko Haram , les Shebabs de Somalie etc n'aient pas la même interprétation des textes que vous, sinon l'islam n'aurait pas posé de problème, aussi bien dans les pays musulmans que dans les pays où ils ont immigré. L'islam aurait été une religion comme les autres.
    Revenons aux femmes et que dit le Coran , sur l'héritage, par exemple.
    1) " Allah vous commande le partage de vos biens entre vos enfants , de donner au fils mâle la portion de deux filles " ( An -Nisa -les femmes , 4, v, 1)
    2) "Un garçon n'est pas semblable à une fille" ( Al'Imran, - famille d'Imran, 3, v,36)

    3 ) Même si tous les musulmans de Suisse , de France , de Belgique etc se convertissaient au bouddhisme ou au shintoïsme , l'islam d''Egypte , du Pakistan , du Maroc , de l'Inde , du Soudan etc restera l'islam . L'islam ne peut véritablement changer , que lorsque , avec courage , il fera comme les deux religions devancières son aggiornamento . Les masses analphabètes et incultes , suivront toujours les imams autoproclamés , analphabètes et incultes. ( Je parle des imams sunnites , les imams chiites c'est une autre affaire )

  • C'est surtout dommage et con pour vous que vous preniez les pires exemples du monde pour tenter d'illustrer un point. Pour l'héritage, je vous ai déjà répondu donc il faut me lire. À cette époque, les héritages entre non-musulmans ne se faisaient pas de manière égale non plus.

    Du reste, on est tous analphabètes et incultes, c'est bien connu. On ne sait absolument pas faire preuve de sens critique non plus, c'est bien connu. On sait lire le Coran mais on est analphabètes, cherchez l'erreur.

  • Cher Tarik, pourriez-vous alors aussi expliquer à vos coreligionnaires, y compris à d'innombrables imams, que le Coran est mal traduit, mal retranscrit, mal interprété et qu'il n'est pas correct de battre ses femmes ? (je dis bien SES femmes, car la polygamie a encore et toujours cours en islam - et nos féministes applaudissent des deux mains. La polygamie libère la femme, sans doute....

    Pourriez-vous aussi expliquer aux Tribunaux islamiques de la planète que le témoignage d'une femme vaut autant que celui d'un homme ? Merci d'avance

  • Il n'y a aucun imam sérieux qui affirme qu'il faut battre une femme, je vous mets au défi de nous montrer preuves à l'appui un imam en Suisse qui dit publiquement qu'il est en faveur de ce genre de conneries en s'appuyant sur un texte ET sur la tradition prophétique. D'ailleurs celui qui le dit connait évidemment mal sa propre religion pour les raison que j'ai expliquées plus tôt. De la même manière, la polygamie est interdite partout en Europe y compris dans de nombreux pays musulmans. Peut-être que vous connaissez des musulmans qui ont plusieurs femmes, pourtant c'est drôle je n'en connais aucun et je n'en n'ai jamais rencontré un seul en plus de 30 ans de vie. À un moment donné, il faut revenir à la raison et à la réalité du quotidien. Du reste, je ne suis en aucun cas responsable de ce que certains imams disent et de ce que certains musulmans font.

  • Mon cher Tarik ,
    Je n'invente rien , je ne fais que citer certains versets pris dans le Coran concernant les femmes, et comme le Coran est la manifestation de l' attribut divin et en tant que tel, il est pour les musulmans , parfait, inimitable et incréé, votre interprétation est a l'encontre du dogme, pratiqué dans les 57 pays musulmans de l'OCI.
    Je ne conteste pas , que certains musulmans à titre individuel , peuvent aller à l'encontre du dogme et même se déclarer athée, mais pas un Etat . D'ailleurs , dans toutes les Constitutions des pays Arabo-musulmans , a part le Liban, mais pas pour longtemps , l'islam est religion d'Etat. Et qui dit islam, dit soumission au prophète donc a l'application du Coran.
    PS: En ce qui concerne l'éducation et le développement , je vous incite à voir le classement de l'ONU sur l'IDH ( indice du développement humain ) concernant les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes.

  • Vous les citez mal et sans les comprendre, je vous ai donné les explications. Si vous voulez continuer de les ignorer et de tergiverser, c'est votre problème, pas le mien.

    En ce qui concerne le classement de l'ONU sur l'IDH, il a davantage à voir avec la pauvreté, la guerre et le fait d'être dans le tiers-monde géographiquement que la religion puisqu'il y a des pays chrétiens ou non-musulmans au bas de cette liste ainsi que des pays musulmans qui n'appliquent aucune loi religieuse donc vous mélangez tout comme d'habitude. Quand on veut prouver une corrélation, il faut venir avec des preuves solides d'abord ou se taire et passer son tour. C'est sympa de blâmer l'Islam pour tout et rien comme un excité mais à un moment donné on finit par se ridiculiser.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel