Lutter contre la burqa… et l’excision

Rappel de l’immobilisme des organismes musulmans sur l’excision et retour sur une autre maltraitance, le niqab et une nouvelle revendication: le port du foulard.

 

 

initiative contre la burqa

L'ASVI propose un excellent argumentaire pour l'initiative dans son site (ici, la couverture)

 

Suppression du clitoris, brulures, grattage, piquage, incision, fermeture des petites et des grandes lèvres font partie de la palette des mutilations génitales féminines (MGM) dénoncées hier lors de la traditionnelle et absurdement nommée «Journée internationale de tolérance zéro». L’UNICEF et l’UNFPA (l’agence des Nations unies pour les questions de santé sexuelle) ont envoyé l’habituel communiqué qui montre que rien n’avance.

Nous apprenons qu’en 2020 «à l’échelle mondiale, une fille âgée de 15 à 19 ans sur trois a subi une mutilation» et que deux millions de cas supplémentaires s’annoncent au cours des 10 prochaines années dues à la crise du Covid. L’ONU fait semblant de croire que son objectif, la disparition des mutilations d’ici 2030, est encore atteignable. Elle recherche pour cela un peu plus de deux milliards de dollars.

Ce n’est pas écrit dans le Coran, et les hadiths de Mahomet à propos de l’excision sont controversés. Mais 29 pays exciseurs (sur 32) font partie de l'Organisation de la Conférence islamique, le puissant lobby religieux de l’ONU. Qui n’en a cure.

Les musulmans sont les plus concernés par ce fléau et il n’existe aucun pays exciseur qui ne comprenne une population musulmane. Les parents qui font subir ces tortures à leurs filles sont convaincus que c’est la volonté d’Allah.

Aux pays africains déjà bien connus pour cette pratique, se sont ajoutés l’immense Indonésie, la Malaisie, le Yémen, la Thaïlande musulmane et l’Irak. Les mutilations se pratiquent dans des pays et communautés qui rassemblent plus de 400 millions de musulmans. Or, jamais un mouvement des adeptes du Prophète n’a entrepris quoi que ce soit pour mettre fin à ce scandale. Cette prédominance des musulmans n’est bien entendu jamais mentionnée par l’ONU.

On ne trouve guère non plus dans les descriptions de Wikipédia la mention de cette coutume. Ni les relations diplomatiques, ni les conflits (Mali par exemple) ne font émerger ce problème. On charcute le sexe d’au moins quatre millions de filles par année dans la plus grande discrétion.

Ces mutilations devraient pour le moins figurer parmi les crimes contre l'humanité et mieux encore se voir consacrer un tribunal pénal international.  

Couverture du corps: ce qui a changé

C’était il y a longtemps. Parmi les mauvais traitements réservés aux femmes, de grands savants ont fait figurer l’exigence de se couvrir. Mâles, oulémas, spécialistes en jurisprudence, imams et autres le disaient clairement: la dissimulation de la chevelure et du corps est une obligation religieuse.

En ce temps-là, Allah et Mohamed ont décrété de terribles sanctions pour les actes amoureux et contre l’adultère Les femmes ont alors été priées d’aider les hommes (les femmes ne ressentant apparemment pas de désir) à maîtriser leurs pulsions sexuelles en cachant ce corps tentateur.

Les temps ont changé. On a découvert que les femmes sont les égales des hommes. Et cette égalité devait logiquement aboutir à la suppression de ces vêtements humiliants et discriminatoires.

Mais les temps ont peu changé. Les musulmans qui se disent opposés au niqab exigent tout de même qu’il soit autorisé, peu importe que les citoyens attachés à l’égalité soient effrayés par ce genre de symbole islamique.

Et les temps ont bien peu changé, puisque les mêmes déclarent que leur Dieu réclame le port du foulard et la dissimulation du corps. Entre le niqab et le foulard, une même logique est à l'œuvre. Et elle ne ressemble en rien à une quelconque égalité.

Dieu, qui bizarrement ne demande aucun équivalent aux hommes, serait-il sexiste? Difficile de le nier si on liste ce qu’exigent des uns et des autres Allah et son prophète.

Mais les temps ont bien changé. Aujourd’hui, ce sont les femmes qui veulent à tout prix et partout porter ce symbole de discrimination. Dieu l’exige et en plus, elles ont découvert que le foulard pouvait devenir la principale arme du djihad culturel. Elles tiennent à faire savoir que l’islam, magnifique religion, gagne du terrain.

Les temps ont peu changé: ce combat pour l’inégalité, les hommes le partagent. Et puis le foulard joue d'autres rôles intéressants. Il indique aux hommes non-musulmans que ces femmes leur sont interdites. Il permet de mieux contrôler la sexualité des «sœurs». Et les hommes, eux jouissent d’une totale Egerkingen.jpgliberté de se vêtir, et s’ils veulent transgresser les interdits, ce sera incognito.

Tout a changé. Le foulard est une manière de se distinguer de l'Occident. Celles qui le portent sont des soldates de l’islam prosélyte. Heureuses par ce symbole de susciter l'«islamophobie» des partisans de l’égalité qu’elles dénoncent avec force.

 

 

 

Commentaires

  • Mireille, sur ce coup je ne suis pas d'accord avec vous. Comme je l'ai écris dans mon billet https://davidfrenkel.blog.tdg.ch/archive/2021/01/27/initiative-burqua-312443.html
    l'initiative anti-burqa n'est qu'un pis-aller. Cette initiative cache ce que l'on ose pas interdire en Suisse : ces sourates du Coran appelant au meurtres des mécréants, car ce sont eux qui sont à l'origine de bien des assassinats. Par ailleurs, dépenser l'argent du contribuable (oui, les votations coûtent) pour une disposition relevant de l'ordre privé est un gaspillage. La Suisse, un État de droit, protège celles quei l'on oblige de s'habiller d'une manière qui ne leur convient pas.. Mes amitiés.

  • Moi, je suis complètement d’accord avec Mireille Vallette! L’excisIon est un acte barbare! Tant qu’elles porteront la burqa l’excision aura encore de beaux jours .....

  • Nous en sommes là en Suisse Romande:

    Interdire la burqa, une fatwa populiste Opinion - Claude Ansermoz, rédacteur en chef

    24heures,TDG, 13.02.2021 - Éditorial – Interdire la burqa, une fatwa populiste

    Masqué, le 7 mars prochain, j’irai dire non à l’interdiction de cacher son visage. Comme j’avais dit non à l’interdiction des minarets. Comme, si on en venait à me demander mon avis de citoyen, je dirai non à l’interdiction de mendier dans la rue. Non pas parce qu’il est interdit d’interdire. Non pas parce que je rêve et je rêvais d’être réveillé par un muezzin trop zélé en plein cœur de la nuit, de donner à un enfant suppliant de l’argent sans me demander si cela ne va pas alimenter un réseau, de croiser le regard d’une voisine - j’habite près de deux mosquées - au travers d’un petit rectangle de liberté étouffé sous un vêtement. J’en ai croisé une, de loin, cela doit bien faire trois ou quatre ans. Une rencontre du troisième type.

    Le communautarisme est un vrai danger. La stigmatisation d’une ultraminorité, fût-elle une brebis égarée au regard de nos critères occidentaux, ne l’est pas moins. Quant au populisme qui surfe sur un problème annexe pour sortir l’artillerie lourde de la révision constitutionnelle, il est tout aussi périlleux. On dit, chez les opposants au texte, que le voile intégral ne concernerait de toute manière qu’une trentaine de femmes. Ce chiffre est probablement sous-évalué: quelques dizaines de musulmanes, converties ou non, se cachent pour mieux se cacher. Certaines volontairement, d’autres non. Hors de toute vie, hors de toute statistique. Cela ne suffit pas pour durcir une loi qui permet déjà de sévir. Surtout quand rien ne démontre que le phénomène est en augmentation. Quant à la tentative maladroite de prendre en otage des féministes de tout genre sur ce thème, c’est nier la diversité des opinions sur le sujet.

    «Il n’y a pas encore de vaccin pour qu’un embrigadé spirituel ne se transforme en œcuméniste pacificateur.»

    Lutter contre les extrémismes, c’est un peu comme combattre le Covid. Il n’y a pas de remède miracle et s’il y en avait un, cela se saurait. Il n’y a pas encore de vaccin pour qu’un embrigadé spirituel ne se transforme en œcuméniste pacificateur. Tout comme il n’y a pas de vaccin pour que certains cessent de faire de la haine des étrangers une obsession politique, une campagne incessante.

    La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres, disait John Stuart Mill, penseur britannique, libéral et féministe avant l’heure. En quoi le port d’un vêtement anachronique, même s’il nous sidère, nuit-il à la nôtre? Une femme en burqa «gifle nos convictions démocratiques», assurait mardi Delphine Gendre sur la RTS. Que celle ou celui qui s’est retrouvé face à face avec un niqab en Suisse lui jette la première pierre. Cela ne fera pas beaucoup de lapidations. Il est peut-être moins rare encore de croiser un intégriste d’Écône qui prône en soutane et en latin l’interdiction de l’avortement. Et pourtant, on ne lance pas une initiative pour expulser la Fraternité Saint-Pie X de la commune de Riddes ou d’Essertes. Nos dimanches de votation ne doivent pas se transformer en un Absurdistan électoraliste.

  • Avec près de 500'000 musulman(e)s en Suisse, dont beaucoup d'obédience sunnite et salafiste, soutenus par des moutons médiocres qui n'y voient aucun mal, la votation n'est pas gagnée. La gauche lutte aux côtés des salafistes pour bien se placer avec toutes les "âmes sensibles" qui estiment que masque médical et burqa, c'est kif-kif.

  • "Avec près de 500'000 musulman(e)s en Suisse, dont beaucoup d'obédience sunnite et salafiste".

    Définissez "beaucoup" et d'où tenez-vous vos chiffres? Il y a environ 390 000 musulmans en Suisse en réalité, ce sont les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) de 2019 donc on est très loin de vos 500 000 imaginaires. Quant à l'obédience sunnite, elle n'est pas extrémiste et l'obédience salafiste est ultra minoritaire puisque la majorité des musulmans de Suisse viennent de pays et de régions du monde où le salafiste est lui-même ultra minoritaire. Vous avez le droit de donner votre opinion mais il faut d'abord que vous sachiez de quoi vous parler, vos opinions ne sont pas des faits.

  • Tarik, quels sont les pays à majorité musulmane dans lesquels les non-musulmans peuvent vivre tranquillement ?

  • Tocsin, la plupart des pays musulmans en Afrique subsaharienne (Sénégal, Guinée, Niger, Mali, Tchad, Burkina Faso, Sierra Leone etc.), tous les pays musulmans de l'ex-URSS (Kazakhstan, Azerbaidjan, Tadjikistan etc.), tous les pays musulmans des Balkans. Je ne dis absolument pas que ce sont des pays où il fait nécessairement bon vivre au quotidien mais ce sont des pays où la plupart du temps les relations entre Chrétiens et Musulmans sont bonnes. À un moment donné, il faudra que les gens sur cette page comprennent et acceptent que tous les pays musulmans ne sont pas comme l'Afghanistan, l'Iran ou l'Arabie Saoudite. Je comprend que ce soit difficile pour des gens qui se spécialisent dans la généralisation abusive et les accusations par association sans aucune preuve de faire un véritable travail de recherche qui soit honnête. Dans votre cas, si le chapeau vous fait, mettez-le.

  • M. Tarik, sur votre réponse à Tocsin, je vous cite : " (dans) tous les pays musulmans de l’ex URSS . . . la plupart du temps, les relations entre Chrétiens et Musulmans sont bonnes "
    Et pourtant, dans l’index mondial de la persécution 2021, de Portes Ouvertes, quatre des susdits pays, sont classés dans la catégorie « persécutions très sévères » : Ouzbékistan, Turkménistan, Tadjikistan et Kazakhstan.
    Certes, des pays non musulmans apparaissent aussi dans cet index, tels que la Corée du Nord, le Laos, ou la Birmanie, mais les pays d'islam sont les plus nombreux…

  • Pierre-Alain Tissot, ca c'est en raison du passé (et parfois présent) communiste soviétique de ces pays qui avaient une aversion pour toutes les religions, ca n'a rien à voir avec l'Islam et vous le savez très bien.

  • @ Tarik : Tocsin vous a posé la question suivante :
    " Tarik, quels sont les pays à majorité musulmane dans lesquels les non-musulmans peuvent vivre tranquillement ? " Et dans votre réponse vous avez énuméré :
    "la plupart des pays musulmans en Afrique subsaharienne ", ainsi que "tous les pays musulmans des Balkans"

    Commençons par : "La plupart des pays musulmans en Afrique subsaharienne"

    Le Temps du premier juin 2020 a écrit ceci : "Des massacres attribués aux groupes djihadistes ont fait au moins 50 morts vendredi et samedi au Burkina Faso: une trentaine de personnes ont été tuées lors de l'attaque d'un marché dans l'Est et au moins 25 dans des attaques de deux convois dans le Nord". Je n'appelle pas cela une paisible cohabitation entre musulmans et non musulmans.

    Par ailleurs, mon voisin, un vieux monsieur qui a grandit en Afrique subsaharienne, dénonçait, déjà dans les années 60, les incursions des musulmans qui traversaient le fleuve Oubangui pour venir égorger les chrétiens. Eh oui déjà à l'époque....

    D'autre part, il y a également parmi vos lecteurs sur ce blog, des gens d'Europe de l'est qui ne se laissent pas facilement embobiner quand vos propos concernent les Balkans.

    Selon vous, dans tous les pays musulmans des Balkans les non musulmans vivraient donc paisiblement avec les mêmes droits que les musulmans ! Quand je lis cela, les bras m'en tombent. Soit vous êtes un doux rêveur qui ne voulez pas voir la réalité en face, soit vous n'avez pas honte de raconter des contre vérités pour arriver à vos fins, soit c'est votre imam qui se moque de vous et vous le croyez d'emblée, sans vous donner la peine de vérifier..

    Pour information, les Serbes ont été chassés du Kosovo par les Albanais musulmans il y a quelques décennies seulement. Or le Kosovo est une région qui était à l'origine de la culture serbe depuis le Moyen-âge, le coeur spirituel de la Serbie.

    Voyons le nom du territoire : "Kosovo Methochie" : Kosovo c'est un mot serbe (et non un nom albanais), qui signifie "des merles" en langue serbe . Et Methochie, c'est le territoire qui dépend d'un monastère orthodoxe (métochion).

    Il y a régulièrement au Kosovo des pogroms anti Serbes contre les derniers Serbes qui y survivent. Ces Serbes vivant encore au Kosovo, car généralement trop pauvre pour le quitter, n'y vivent pas paisiblement du tout. Ils y survivent, discriminés et dans la crainte des violences réurentes de la part des Albanais..

    Et je vous en prie, ne me répondez pas en me sortant la propagande mensongère de l'OTAN comme vous l'avez déjà fait auparavant, car sur ce site, les gens savent la vérité ou au moins ils ont acquis suffisamment d'esprit critique pour ne pas croire tout et n'importe quoi.

    Jacques Merlino, dans son livre "Les vérités yougoslaves ne sont pas toutes bonnes à dire" ou Pierre Péan dans son livre "Kosovo, une guerre "juste" pour un état mafieux" ont raconté comment le narratif que vous vous apprêtez probablement à nous servir pour me répondre a été mis en place.

    Donc cher Tarik, c'est inutile de nous ressortir des mots comme "Serbes d'extrême-droite-génocidaires-nettoyeurs-ethniques etc".

    Les faits sont têtus : ce sont bien les Serbes qui ont été chassés de leurs terres ancestrales et "nettoyés ethniquement", et non pas les Albanais. Et quand après la guerre, on a finit par enquêter, on n'a pas trouvé de "fours crématoires" serbes ni de "plan fer à cheval" pour éliminer les Albanais. Par contre il y a bel et bien eu des prélèvement d'organes effectués par les Albanais du l'UCK sur des prisonniers serbes et ce sont bien les Serbes qui ont subi le nettoyage ethnique.

    Dick Marti (PLR) a d'ailleurs rendu un rapport sur le sujet du trafic d'organes par l'UCK. Malheureusement, les criminels de guerre albanais n'ont généralement pas été condamnés par le Tribunal international, parce que tout simplement la grande majorité des témoins ont été assassinés et n'ont donc pas pu témoigner.

    Mais malgré tout, nous devrions rêver naïvement de donner toujours plus de pouvoir à l'islam dans notre pays, parce que nous dites vous, tout se passera très bien, comme par exemple en Afrique ou dans les Balkans. Eh bien pour ma part, cela ne me donne pas du tout envie. Cher Tarik, les gens qui lisent ce blog ne sont pas des ignorants, vous n'arriverez à rien avec vos contre vérités.

    On ne peut pas vous croire et franchement, on a du mal à se réjouir du monde que vous louez nous apporter. Ce que je n'ai toujours pas compris c'est qui vous cherchez à convaincre en passant autant de temps à écrire sur ce site : pour nous c'est inutile, vous ne nous convaincrez jamais. Alors est-ce vous-même que vous cherchez à convaincre ? Plus je vous lis, plus je pense que c'est la seule explication qui tienne un tant soit peu la route.

  • La question est: par où commencer les réformes en Islam et dans les pays musulmans? Il y a tellement de choses à réformer et à changer qu'il serait plus sage de jeter le tout... L'islam est comme une voiture R5 produit dans les années 80: ça consomme beaucoup, ça n'a pas vraiment belle allure et en plus maintenant pour la faire fonctionner il faut dépenser tellement que cela ne vaut plus la peine de changer les pièces... donc on la met à la casse...

  • Marquer les animaux et les êtres humains par le fer rougi et les mutilations physiques plus ou moins graves a de tout temps été la manière la plus élémentaire d'affirmer sa domination sur eux et de souder des communautés.
    Rares sont les sociétés tribales qui n'ont pas usés de ces formes d'identification et de soumission et l'usage persiste sous des formes atténuées dans certaines religions dites modernes.
    Les hommes et les femmes paient en général des prix différents et comme les hommes sont en général dominants dans la plupart des cultures humaines, ce sont les femmes qui
    portent le plus lourd fardeau de ces abominations, que ce soit sous le prétexte d'une ancêtre originelle Eve tentatrice ou d'une "femelle" irresponsable, ou plutôt seule responsable de porter un enfant qu'elle n'a pas voulu.

  • En tapant sur google "l'humanité, article sur l'islamisation de Trappe 2003", on a accès à un article écrit il y a 17 ans, dénonçant l'islamisation de cette ville de banlieue parisienne, tristement célèbre en ce moment avec l'affaire du professeur "Didier Lemaire"! J'aimerai bien voir la tronche de "clémentine autain" à la lecture de cet article! Aujourd'hui "l'humanité" est acquise à cet islam intolérant!

  • Encore les merveilles de l'islam. L'activiste saoudienne Loujain Alhthloul relachée après des années de tortures et de mauvais traitement. Son crime : avoir franchi la frontière en voiture ! Quelle audace ! Elle était certainement dument couverte en étant au volant, mais une telle liberté est tout simplement intolérable de la part d'une femme

    https://www.rts.ch/info/monde/11964602-lactiviste-saoudienne-loujain-alhathloul-relachee-apres-1001-jours-de-detention.html

  • Pouvez-vous nous citer le verset du Coran qui interdit à une femme de conduire une voiture ou de franchir une frontière en voiture? Merci!

  • Cher Tarik, le Coran ne peut pas mentionner d'interdiction pour les femmes de conduire des voitures, puisqu'elles n'existaient pas à l'époque du Prophète, béni soit son nom. Si vous lisez l'article en lien et, de façon générale, si vous suivez l'actualité, vous aurez appris, comme nous tous, que l'Arabie séoudite n'a autorisé la conduite automobile pour les femmes que très récemment. Les maris peuvent, au moyen d'une app (ce n'est pas dans le Coran non plus) leur interdire de franchir la frontière.

    Pendant qu'on y est, pour les fillettes et les femmes, rouler à vélo ne va pas de soi non plus, pour des raisons évidentes (ça risquerait de les exciter entre les jambes, ils ne pensent qu'à ça .... !!!!) https://www.elle.fr/Societe/News/Arabie-Saoudite-les-femmes-autorisees-a-faire-du-velo-2418976
    et
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Wadjda un film sur une fillette qui rêve de faire du vélo en Arabie Séoudite

  • "le Coran ne peut pas mentionner d'interdiction pour les femmes de conduire des voitures, puisqu'elles n'existaient pas à l'époque du Prophète" "Les maris peuvent, au moyen d'une app (ce n'est pas dans le Coran non plus) leur interdire de franchir la frontière."

    Alors pourquoi écrivez-vous "Encore les merveilles de l'islam." quand vous savez très bien que ca n'a rien à voir avec la religion!?? Vous êtes encore dans la mauvaise foi et la confusion totale..

  • Tout ça est normal en islam, les musulmans sont encore en 1442 alors que le reste de la planète est en 2021,.

  • Il est très judicieux de parler de l'excision qui est une abomination. Qu'en est-il en Suisse où des médecins se trouvent face au dilemne d'opérer "proprement" une jeune fille plutôt que de la laisser se faire lacérer par n'importe qui ?
    L'autre problème très crucial est celui des mères qui envoient leurs filles à la mutilation alors qu'elles en ont souffert le martyre.
    Revenant au niqab, il faut la peine de ne pas tenir compte seulement de l'apparence extérieure mais des femmes qui décident ou non de le porter ou de le lâcher. Une sociologue s'est penchée sur le sujet et explique clairement dans un livre et dans cette entrevue que le vécu des femmes est multiple.:
    https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/invit%C3%A9-du-jour/20201217-agn%C3%A8s-de-f%C3%A9o-l-interdiction-du-voile-int%C3%A9gral-en-france-a-%C3%A9t%C3%A9-contre-productive

  • Des petites filles meurent d'infections parce que ces excisions sont faites avec des couteaux ou des lames non désinfectées, et bine sûr sans anesthésies! Celles qui survivent ont souvent à vie des problèmes génitaux! Coupez le gland des mecs on verra comment ils réagiront!

  • Chère Madame un grand merci pour votre excellent billet sur ce sujet capital. Ça change d'autres blogueurs et un en particulier qui est un vraie girouette: un jour il condamnera le mondialisme, les bobos et tout ce qui va avec et le lendemain il vous dira qu'il est pour la burqua et fait léloge de Salerno (2 fois), Mazzone (2 fois) et Reynard (2 fois aussi) ... et même de la journaleuse Covo. Avec des gens comme ça l'occident est perdu.

  • "' Opérer proprement" mais ou est-on? Il n'y a pas à opérer proprement pour exciser une gamine. Pourquoi l'amputer? C'est de la barbarie. Quand c'est une femme occidentale qui raconte ça c'est à vomir. Quant aux voiles ou étendards islamiques pour les gamines ou les femmes c'est une régression. Une honte pour une femme.

  • M. Tarik, sur les « bonnes relations » entre chrétiens et musulmans en Ouzbékistan, Turkménistan, Tadjikistan et Kazakhstan.
    En effet, dans ces ex-républiques soviétiques, où toutes les religions étaient étouffées sous l’athéisme communiste, si l’islam majoritaire reste très contrôlé par l’État, les Églises chrétiennes le sont encore plus.
    Et ce sont les chrétiens d’arrière-plan musulman, je souligne, qui sont les plus persécutés, à la fois par l’État, leur famille, leurs amis et la société. Donc ces persécutions ont, en partie certes, à voir avec l’islam.

  • Ca n'existe pas des chrétiens "d'arrière-plan musulman" (terme loufoque que vous venez d'inventer et qui ne veut rien dire) et il n'y a aucune preuve que dans les pays musulmans autrefois des ex-républiques soviétiques ce sont les chrétiens qui sont les plus persécutés simplement parce qu'ils sont chrétiens et que cette persécution est fait par des musulmans. D'ailleurs ca ne tient pas la route quand on sait que ce sont des républiques laiques avec des constitutions laiques. donc encore une fois aucun rapport avec l'Islam.

    Que ca vous plaise ou non, il y a effectivement des pays où les relations entre les différents groupes religieux sont bonnes mais on ne vous le dira jamais ici sur ce blog car ca serait contre-productif à leur agenda politique qui consiste à vous faire peur et à présenter des gens comme moi comme des islamistes. qui vous veulent du mal.

  • M. Tarik, les chrétiens d’arrière-plan musulman sont des croyants issus de l’islam majoritaire de ces pays laïques. Ces nouveaux chrétiens ont quitté l’islam pour fonder de petites églises indépendantes, de tendance évangélique. Donc ils sont très mal vus de l’État laïque, de leur famille élargie restée musulmane comme de l’islam sous-jacent dans la société.
    « Chrétiens d’arrière-plan musulman » peut également désigner des minorités chrétiennes en terre d’islam.
    Ainsi, je n’ai pas inventé un terme « loufoque qui ne veut rien dire ».
    Renseignez-vous sur le site de Portes Ouvertes Suisse, tout à fait honnête, puisqu’il défend les chrétiens dans tous les pays où ils sont persécutés, de la Chine au Népal, en passant de la Colombie à la Turquie. Et bien que les pays d’islam soient nombreux sur cette liste de Portes Ouvertes, ils n’y sont pas tous et il y en a d’autres, non musulmans.
    M. Tarik, je ne vous considère pas du tout comme un islamiste, mais nous pouvons apprendre en dialoguant avec un musulman convaincu comme vous, si toutefois vous acceptez aussi d’autres opinions, plus sceptiques voire méfiantes envers l’islam.

  • Sauf que je le répète, les motivations pour persécuter des chrétiens dans des pays comme le Kazakhstan, l'Ouzbékistan etc. n'ont rien à voir avec des motivations religieuses et tout à voir avec la méfiance de l'État envers les religions, méfiance qui est restée et héritée de l'époque du communisme soviétique. D'ailleurs, puisque c'est le sujet ici, vous ne verrez jamais ou pratiquement jamais des femmes en burqa dans ces pays et c'est une excellente chose. Dans plusieurs de ces pays, les autorités ont carrément interdit ou fortement limité des accoutrements comme la burqa il y a parfois plusieurs décennies de cela et ils ont vu juste.

    "je ne vous considère pas du tout comme un islamiste, mais nous pouvons apprendre en dialoguant avec un musulman convaincu comme vous, si toutefois vous acceptez aussi d’autres opinions, plus sceptiques voire méfiantes envers l’islam."

    Ces opinions restent toujours bien des opinions, il y a très peu de faits dans tout ca et ces faits sont souvent dits en omettant de raconter toute la vérité. C'est sympa que vous avez au moins envie d'apprendre et que vous n'avez pas l'arrogance de croire que vous connaissez ma propre religion mieux que moi, ses interprétations possibles, ses faits historiques, les pratiques tribales qui peuvent en découler, le fait qu'être par exemple musulman au Pakistan et être musulman au Sénégal n'est pas du tout la même chose etc. etc. Je ne peux pas en dire autant pour plus de 95% des gens sur cette page qui semblent convaincus qu'il n'y a qu'un seul Islam qui soit valable: Celui des islamistes (il va sans dire) et surtout, et c'est d'ailleurs le plus grave, qui ne veulent absolument pas entendre, accepter ni reconnaitre les faits contraires. Je déplore cette analyse binaire et très dogmatique de la réalité et je continuerais de la critiquer très fermement.

  • M. Tarik, s’il est vrai que dans ces quatre pays musulmans de l’ex URSS (Ouzbékistan, Turkménistan, Tadjikistan et Kazakhstan), la méfiance de l’État envers toutes les religions subsiste, il n’en reste pas moins que ce sont surtout les chrétiens d’arrière-plan musulman (chrétiens convertis d’origine musulmane) qui sont les plus persécutés, tant par leur famille et leurs amis que par la société.
    Donc, à côté de motivations politiques, il y a aussi, malheureusement, des raisons religieuses à la persécution des chrétiens dans les pays susdits.
    Ainsi au Kazakhstan, depuis la loi de 2011, le gouvernement impose de lourdes restrictions aux églises de toutes dénominations et tous les chrétiens sont limités dans l’exercice de leur foi.
    Mais ce sont les musulmans qui se convertissent au christianisme qui subissent la plus forte pression de la part de leurs familles, de leurs amis et des habitants de leur village.

  • Ce n'est pas une compétition victimaire ni une échelle de valeur. Si vous savez de quoi vous parlez, sortez nous des statistiques sur le nombre de chrétiens persécutés dans ces pays avec des preuves concrètes que ces persécutions se font par des musulmans sur la base de motifs religieux et non en raison du passé communiste soviétique de ces pays et du fort rôle régulateur de l'État. À vous entendre, il y a des centaines de milliers de Kazakhs qui se convertissent au Christianisme chaque année et des milices islamistes privées les pourchassent pour les intimider. Il faut être sérieux 2 minutes. La réalité c'est que depuis 20 ans il y a eu environ 5 attentats islamistes quand on combine tous les pays musulmans de l'ex-URSS et la plupart de ces attentats ont visé des forces de l'ordre et des ambassades, pas des civils. Ca ne les rend pas plus acceptable ou moins condamnable mais le contexte est important et surtout les faits sont importants.

  • Tarik nous réclame constamment des sources et des statistiques. Selon Tarik, il n'y aurait eu que 5 attentats terroristes dans les anciennes républiques soviétiques - et c'est déjà 5 de trop.

    Tarik : comptez-vous la Tchétchénie dans votre calcul de (seulement) 5 attentats terroristes ? Alors il est vrai que les Tchétchènes ne visent pas forcément les chrétiens, mais nous constatons néanmoins que là où se trouvent des musulmans, la paix et la tranquillité brillent par leur absence ....

  • Arnica, si vous aviez lu mon commentaire correctement au lieu de chercher des poux dans la tête comme vous le faites souvent, vous auriez compris qu'évidemment j'estime que 5 attentats c'est 5 de trop. Cependant, là n'est pas la question, il s'agit de dénoncer la paresse intellectuelle profonde de ceux (et ils sont nombreux) qui consiste à dire "tous les pays musulmans ceci, cela" sans véritablement connaitre "les pays musulmans" justement et sans chercher à comprendre pourquoi ni comment ils sont parfois très différents les uns des autres.

    La Tchétchénie n'est pas un pays, c'est une république à l'intérieur de la Russie comme il en existe d'autres. Quant au reste de votre commentaire comme quoi "là où se trouvent des musulmans, la paix et la tranquillité brillent par leur absence", il prouve exactement mon point sur la paresse intellectuelle voire carrément la pauvreté intellectuelle de certains donc merci car vous êtes pour le coup très prévisible.

    Quand on a réellement envie d'apprendre quelque chose d'utile, on écoute, on accepte qu'on a peut-être tort, on fait preuve d'un peu moins d'arrogance et on pose des questions. Quand on veut valider des idées réductrices et souvent carrément fausses, on reste entre soi et on se complait dans sa chambre d'écho. Ce site est un véritable cas d'école en ce sens.

  • @Tarik : nous parlions bien des républiques de l'ex-URSS. Il me semble que la Tchétchénie en est précisément une. Ou ai-je mal compris ?

    Ensuite, libre à vous de dire que je souffre de paresse intellectuelle et d'un manque de curiosité.... si je m'use à essayer de vous répondre, il me semble que ça indique plutôt le contraire. Je fais de mon mieux pour m'informer, lire et me renseigner, mais je ne suis pas non plus une encyclopédie ambulante. Par ailleurs, je souhaite aussi consacrer ma vie et mon temps si précieux à d'autres choses que l'islam et le monde musulman. L'univers est vaste et il y a tant d'autres sujets plus intéressants auxquels consacrer son énergie....

  • Arnica, vous jouez sur les mots pour vous donner l’impression d’avoir raison, la Tchétchénie est une des 22 républiques à l’intérieur d’une république (la Russie), ça n’a jamais été une nation indépendante au même titre que le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et autres. La Tchetchénie est l'exception de la région car elle est sous influence constante des Talibans et autres groupes extrémistes depuis le milieu des années 1990 environ, ce qui n'est pas le cas des pays musulmans de l'ex-URSS.

    Pardon mais écrire des choses comme "là où se trouvent des musulmans, la paix et la tranquillité brillent par leur absence" c’est le summum de la paresse intellectuelle en plus d’être complètement faux. C’est le genre de choses qu’on écrit quand on préfère généraliser bêtement plutôt que de s’informer correctement donc permettez moi d’avoir de réelles doutes quand vous affirmez faire de votre mieux pour vous informer. Quelqu’un qui souhaite sincèrement s’informer et faire preuve de bonne foi n’écrit pas des inepties pareilles. Après vous viendrez nous dire le plus sérieusement du monde que vous ne visez pas les musulmans mais seulement l’Islam. Vous pouvez raconter ca à votre voisin peut-être mais pas à moi, vous ne vous rendez pas compte à quel point vous n’êtes pas crédible sur le sujet en plus de vous contredire en permanence comme beaucoup d'autres.

    "L'univers est vaste et il y a tant d'autres sujets plus intéressants auxquels consacrer son énergie"

    Justement, cette page pourrait ne pas exister, on pourrait aussi laisser les musulmans de Suisse tranquilles et faire moins d'acharnement, tiens.

  • La Burqa est détestable et une coutume/tradition d autre âge. Comme résidentes de nationalité suisses, celles qui la portent comptent environ une trentaine, nous dit-on, sur 8 millions d suisses. Quand aux princesses touristes avec burqa, elles ne viennent plus depuis belle lurette avec leurs smalas. Il faut que Berne oserait à l avenir informer les compagnies aériennes que les princesses acheteuses de billets d avion et portant la burka et que cette dernière est formellement interdite en Suisse.. J aimerais bien voir la tête de Berne, des Hôtels, des restos, des magasins de luxe et des avionneurs....

    Bien que la Burqa est détestable mais toutefois nous avons compris ce cirque: On commence par interdire la Burqa à raison et qui serait voté vraisemblablement et tant mieux en mars. Néanmoins, nous n avons en Suisse que ça à faire (vote avec un coup de qqs millions) pour 30 femmes suisses avec Burqa-?! On marche sur la tête "grâce" aux diviseurs.

    Le Cirque commence par la burqa puis en 2ème temps le Hijab puis et bingo dans le 3 ème temps comment la Suisse et ses 8 millions de citoyens devraient réglementer la pratique religieuse des musulmans . Est-ce le rôle d un Etat laïque, n importe lequel inclus la Suisse, de réglementer les pratiques religieuses et pourquoi ne le font-ils pas pour les 1.8 milliards de musulmans (28% de la planète) ou les 2.2 milliards de Chrétiens (un tiers de la planète) pour ne citer que ces deux religions mono-théistes débattues jour et nuit . Ces deux sont débattus et surtout, entre autres, les chrétiens "Cathos" (oh lala,...) qui sont parfois nommés sur les blogs en tant que des Chrétiens sans E (=Chrétins!!!) voire m^me de dire "Inutile de rappeler que le s AI gneur (S AI gneur au lieu de S EI gneur!) jésus a été fabriqué de toute pièce, il est la marionnette des ouailles ou l'épouvantail selon les périodes. "

    Bon Dimanche Mme M. Valette.
    Charles 05

  • M. Tarik, certes les chrétiens d’origine musulmane sont très minoritaires dans ces pays musulmans de l’ex URSS, je n’ai pas dit le contraire… cependant, il n’y a pas que le nombre qui compte mais aussi le principe.
    Ainsi Portes Ouvertes, avec son Index mondial des persécutions affirme que dans au moins 50 pays, ce sont ceux qui ont quitté leur ancienne religion (telles qu’entre autres, l’islam, l’hindouisme ou le bouddhisme) pour embrasser le christianisme qui sont le plus persécutés. Donc cela arrive aussi dans les susdits pays de l'ex URSS.
    Je comprends bien, qu’en tant que musulman militant, vous ne lâchiez rien, mais alors, malgré mes propos modérés, est-ce encore utile de débattre avec vous ? Si je vous donne la main, vous me prenez le bras.
    Dialogue oui, mais pas soumission à sens unique !
    Vous prenez trop de haut vos contradicteurs ; ce n’est pas étonnant que l’expansion de l’islam fasse peur et que la Suisse vote sur l’interdiction de la burka…

  • C'est quoi un musulman militant? Je suis militant de quoi au juste? Dès qu'on rétablit les faits, on est militant maintenant? Quelle idée réductrice du militantisme.. Expliquer une situation ce n'est pas faire du militantisme. Je viens avec des faits et je n'ai jamais dit que la persécution anti-chrétienne n'existe pas dans les pays musulmans de l'ex-URSS. Je vous demande de me prouver que cette persécution a des motifs religieux (donc des musulmans au pouvoir qui se servent de principes religieux pour persécuter les chrétiens) et vous en êtes incapable. Vous n'avez en aucun cas prouvé que les persécution que les chrétiens subissent dans les pays musulmans de l'ex-URSS seraient liés à l'Islam dans des républiques où la constitution est laique. Ces chrétiens sont également persécutés de façon similaire en Chine et en Corée du Nord, deux pays non-musulmans.

    Si vous voulez réellement me donner la main, encore faut-il que vous acceptez et que vous intégrez ce que j'essaie de vous expliquer.

  • Le monde judéo-chrétien, (dont les athées) doivent se protéger de l'islam. J'aime relire Sami Aldeeb: http://commentairecritiquedelislam.blogspot.com/2014/08/sabatina-james-la-loi-musulmane-la.html

  • Le n°220 du Code pénal marocain punit, aujourd’hui, le fait d’ébranler la foi d’un musulman de six mois à trois ans de prison et d’une amende de 500 dirhams. L’Algérie le sanctionne de cinq ans de prison et d’une amende de 500 000 à 1 000 000 dinars (depuis mars 2006). En Égypte, une femme et ses sept enfants ont été condamnés chacun début 2013 à quinze ans de prison pour s’être convertis au christianisme (15 ans !). En Arabie saoudite, il est interdit de posséder une Bible, un chapelet ou une image pieuse, et le simple fait de prier chrétiennement, même en famille, peut valoir la peine de mort aux immigrés philippins. Tout travailleur immigré ne pratiquant pas le ramadan est expulsé d’Arabie saoudite. En septembre 2013, le grand mufti d’Arabie saoudite a demandé à ce que soient extirpées du sol saoudien les fondations des antiques églises et monastères chrétiens que l’on y découvre régulièrement. Pourquoi le Centre International Roi Abdullah Bin Abdul Aziz pour le Dialogue Interreligieux et Interculturel (KAICIID) inauguré en 2012 à Vienne par le Roi d’Arabie saoudite, n’a-t-il pas vu le jour en Arabie saoudite ? Le Saint-Siège s’est-il vraiment illustré en participant à cette œuvre magistrale de takyia ?

  • Aaaaahhhhh l'islam religion de paix, de miséricorde, selon Tarik le seul vrai soumis.

    En fait:

    "La Tradition authentique (Bukhari, Abu Dawad, Malik, Ibn Hanbal) mentionne que le prophète a dit : « Celui qui renie sa religion, tuez-le »."

    Maintenant attendons que Tarik condamne notre imposteur, pardon son "prophète",

    Mais s'il condamne notre imposteur, pardon son prophète, ne va-t-il pas renier sa religion par ce fait même?

  • Je ne suis soumis à rien du tout et j'ai déjà répondu de nombreuses fois par rapport à ce hadith rapporté 2 siècles après la mort du prophète de l'Islam à une époque où l'imprimerie n'existait pas. Un hadith qui ne se base sur aucune preuve tangible et que la majorité des pays musulmans même aujourd'hui n'appliquent pas.

  • Ada Marra vient d'avoir le soutien de Hani Ramadan dans sa lutte pour que la burqa ne soit pas interdite.

    https://www.letemps.ch/opinions/musulmanes-ont-droit-liberte-religieuse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel