Salut Jean-François, merci et à bientôt!

Jean-François Mabut vient de passer le flambeau des blogs à Olivier Bot, rédacteur en chef adjoint. C'est la fin d'une longue collaboration. 

jean-françois mabutJe connais Jean-François depuis 35 ans. Je l’ai toujours apprécié, autant lors de mes années à la Tribune de Genève que durant mon activité de blogueuse.

Mabut, c’est un vrai journaliste. Passionné par ce métier, curieux de l’actualité de sa commune comme de celle du monde, observateur  averti de                                                              

Un selfie lors d'un échange-café.   

la mutation des médias. Je n’ai jamais vu quelqu’un abonné à autant de journaux, intéressé par bien plus d’articles qu’il ne peut en consommer. 

Jean-François, je l’ai découvert à la Tribune de Genève. Je suis devenue son adjointe lorsqu’il était chef de la rubrique locale. C’était encore l’époque des pause-café matinales. Ce qui m’a séduite, c’est son amour de la discussion, qui pouvait passer allègrement de sa tasse de café aux aléas de la production mondiale de ce liquide tant prisé.

Débattre c’est aussi mon dada.

C’est lui qui toujours à l’affut de nouvelles recrues m’a poussée à animer un blog. Il a dû assumer pas mal de mauvaises maniclettes qui me plongeaient dans l’obscurité informatique.

Nous avons continué nos échanges-café, rarement d’accord, toujours animés par le désir de convaincre. Des moments souvent interrompus par des blogueurs en quête de réponses, d’échanges ou en perdition électronique.

Tu aimais cette activité riches d’idées et de contacts! Je l'ai aussi, grâce à toi, beaucoup appréciée. Cher Jean-François, merci pour tout et passe une super retraite!

Commentaires

  • Cher Jean-François,
    Merci de m'avoir accueilli parmi les blogueurs de la Tribune et d'avoir publié mes chroniques. Vous allez nous manquer. Mais je sais qu'un journaliste ne prend jamais sa retraite. Il passe à autre chose ! Bien à vous.

  • Je remercie vivement et très chaleureusement Monsieur Mabut de m'avoir accueillie avec beaucoup de conscience professionnelle et de m'avoir initiée à la tâche de blogueuse, tout en me dépannant très efficacement quand je le lui demandais.
    Bravo d'avoir été si longtemps fidèle à son poste!
    Que le retrait de la tdg soit une belle occasion pour lui de découvrir d'autres dimensions passionnantes de la vie !

  • Bonjour à vous deux !
    Merci pour ce témoignage à l'endroit du Pape sans Rome ! Il a su gérer avec beaucoup d'engagement cette plateforme qui est aussi son bébé. Vous m'avez marché sur la langue car ce même je devais faire une interview en direct avec lui sur facebook dans le cadre du Gingembre Littéraire. Sachant que j'ai dédié ce mois aux droits humains des Femmes il a accepté de reporter cet entretien. Le compagnon de la grande Dame Marie Cécile est un homme courtois, oui amoureux des discussions. Parfois difficile de le convaincre, je lui dis tu penses et tu réagis tout le temps en journaliste! Lol. Oui un grand journaliste s'en va mais qui le restera éternellement.
    Son petit frère Sénégalais

  • Il n'a pas été capable d'arrêter l'usurpation de mon identité et pseudo il y a presque huit ans. bon certains blogueurs n'ont pas fait mieux, alors, bon vent sans pommade.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel