Des enfants du Texas prêtent allégeance à l'ayatollah Khamenei

Au moment où la religion d’Allah a fait une de ses plus célèbres victimes, Salman Rushdie, voici ce que l’Iran trame dans nos pays. Repris de Clarion et de l’agence MEMRI spécialisée dans la traduction de discours extrémistes.

 

unnamed.png

https://www.memri.org/tv/shiite-kids-in-houston-texas-pledge-allegiance-to-iranian-leader-khamenei

 

C’est un exemple parmi tant d’autres de ce que tolèrent nos pays. Prêts par ailleurs à signer de nouveaux accord avec cette république de tous les dangers.

  • Une vidéo a été publiée sur la chaîne YouTube d'IslamicTV montrant des enfants chiites à Houston, au Texas, interprétant une chanson intitulée "Salute, Commander", un hymne iranien pour enfants prêtant allégeance au guide suprême iranien Ali Khamenei.
  • Les paroles de la chanson incluent un serment d'être un martyr (shahid) "un jour où tu auras besoin de moi".
  • La vidéo a été publiée par le Centre d'éducation islamique de Houston sur ses comptes de médias sociaux, mais a ensuite été supprimée.

 Les enfants ont interprété la chanson en anglais et en farsi. En farsi, les paroles disent aussi: "[Khamenei] appelle ses enfants, ses soldats... Malgré mon âge, je serai le commandant de votre armée... Que mon père et ma mère soient sacrifiés pour vous, je sacrifierai tout pour toi... je fais le serment d'être ton martyr, Ali."

Les paroles originales de la chanson en farsi incluent une promesse de suivre les traces du général Qasem Soleimani, commandant de la force IRGC Qods, qui a été tué lors d'une frappe aérienne américaine en 2020.

En février 2019, le Centre d'éducation islamique de Houston avait organisé une cérémonie marquant le 40e anniversaire de la révolution islamique en Iran. Lors de la cérémonie, les enfants ont chanté: «Khamenei est notre chef, nous sommes ses soldats »

 

Commentaires

  • Madame Valette,
    L’attentat contre Monsieur Rushdie est bien entendu inacceptable. Mais, comme dans le cas de Charlie Hebdo, c’est la liberté d’expression qui est invoquée. Est-ce qu’au nom de la liberté d’expression on a le droit d’injurier ce que l’autre considère comme sacré ? L’Occident n’a pas compris que, pour les musulmans, se moquer du Prophète ou du Coran est un sacrilège qui a été condamné et qui sera toujours punit, même après 33 ans ! Les occidentaux ne veulent pas comprendre que, pour les orientaux, le temps ne compte pas !

  • Vous avez entièrement raison : de quoi les non-musulmans se melent-ils ?

  • Avez-vous lu le livre ? Se moque-t-il réellement du Prophète ?
    Je crois qu’il y a simplement un passage où il évoque Mahomet et sans doute autrement que dans le Coran - car comme nous le savons, le Coran se récite par cœur, sans réfléchir ni comprendre, et tout ce qui s’en écarte entraîne la peine de mort.

    Le jeune homme qui a poignardé Rushdie n’a certainement pas lu le livre. Est-il justifié de tuer qqn à cause de qqch dont on ne sait même pas ce que c’est ?

    Rushdie est musulman, donc il devait savoir à quoi il s’exposait - quoique, son cas est le premier d’une peine de mort - je dis bien PEINE DE MORT - déclarée pour un roman. C’est-à-dire une FICTION.

    Quant aux dessinateurs de Charlie Hebdo : pourquoi des non-musulmans devraient-ils se plier aux lois d’une religion qui n’est pas la leur ? Pourquoi doivent-ils en connaître les règles ?

    Nous sommes peut-être tous en train de violer les règles du judaïsme, des Baha’i ou des Témoins de Jéhovah, mais comment le savoir ? Devons-nous connaître tous les interdits de toutes les cultures, de toutes les religions ?

  • M. Wohlwend, sous couvert de respect des cultures non occidentales, vous excusez et soutenez les ennemis de la démocratie tels que la Russie de Poutine, la Chine de Xi et maintenant l’islam intolérant.
    Donc, pour vous, l’Occident est coupable de tout.
    Comme c’est étrange de la part d’un conservateur émérite…

  • Les orientaux devraient savoir , eux , que pour les non-musulmans , Mahomet n'est rien qu'un raconteur d'histoires qui a réussi à faire croire que ses histoires étaient vraies .
    Mahomet , un "magicien" , rien de plus , pour moi et pour beaucoup d'autres
    La liberté d'expression m'autorise à le dire et , éventuellement , à le faire savoir à d'autres .Ai-je le droit de ne pas croire aux contes qui sont racontés par les musulmans ?

  • : Bernard J. Wohlwend ;Salman Rushdie n’a jamais injurié. Dire ce que l’on pense de l’Islam n’est pas l’injurier. Vous écrivez : « L’Occident n’a pas compris que, pour les musulmans, se moquer du Prophète ou du Coran est un sacrilège qui a été condamné et qui sera toujours punit, même après 33 ans ! » Alors, je dis haro à ceux qui tuent autrui au motif qu’on s’est moqué du Coran et du Prophète. Dérober la vie de quelqu’un est bien pire que brocarder une religion.

  • "Est-ce qu’au nom de la liberté d’expression on a le droit d’injurier ce que l’autre considère comme sacré ?" : oui tout à fait, les religions ont le droit d'être critiquées en Occident, même à travers des insultes. C'est ainsi depuis plusieurs siècles au moins. Certains musulmans n'ont pas compris que leurs valeurs n'étaient pas universelles. ABE

  • Entièrement d'accord avec vous Fabien!

  • Er pendant ce temps eu Europe: pour célébrer la Journée internationale de la jeunesse, le Parlement européen a mis en avant une jeune française voilée et la Commission européenne a inséré une photo des islamistes du FEMYSO dans sa vidéo

    https://lesobservateurs.ch/2022/08/16/pour-celebrer-la-journee-internationale-de-la-jeunesse-le-parlement-europeen-a-mis-en-avant-une-jeune-francaise-voilee-et-la-commission-europeenne-a-insere-une-photo-des-islamistes-du-femyso-dans-sa/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel