Les Archives cantonales recueillent la mémoire politique de Giorgio Ghiringhelli  

Avant-propos : vous avez appris que la Tribune supprimera sa rubrique «blogs» à la fin de l’année et en effacera les contenus. Je prépare depuis quelque temps un site personnel. Il comprendra notamment le travail de 11 ans d’activisme contre l’islamisme parus dans ces colonnes. Je continuerai à publier sur ce site nouveau et vous aviserai ici du moment de sa mise en ligne .

Giorgio 2Archives.jpg


Giorgio accompagne le premier lot de ses archives qu'une voiture de l'administration transporte. 

L’activiste entre dans l’histoire politique du Tessin. Il a annoncé il y a quelques mois qu’il mettait fin à ces activités hors sa lutte contre l’islamisme. Les autorités ont estimé que le fruit de 25 ans de militantisme méritait de rester dans les archives cantonales. Giorgio a mené presque seul ces batailles.

Beaucoup ne connaissent de lui que sa lutte victorieuse contre la burqa (2013, 66% d’acceptation). Son activité citoyenne est en fait beaucoup plus éclectique. Il a lancé, et généralement gagné, une bonne demi-douzaine d’initiatives cantonales sur des sujets aussi divers que les tarifs des avocats-notaires», la diminution du nombre de signatures et l’allongement du délai de récolte pour les référendums et initiatives, le regroupement de communes.

Son dernier succès: contraindre l’Etat à rembourser les frais de justice engagés par une victime d’agression dont la légitime défense a été reconnue. Le Tribunal fédéral avait ordonné de faire revoter le peuple, sur plainte de Giorgio qui considérait la brochure de vote comme trompeuse. Refusée de peu lors du premier scrutin, l’initiative a été acceptée lors du deuxième. 

Il Guastafeste (troublefête ) a par ailleurs utilisé de nombreux outils du système politique fédéral pour faire passer ses projets (pétitions, interventions parlementaires, etc.), souvent appuyé par des personnalité de la Lega et de l’UDC: Et malgré sa décision de quitter l’arène politique, Ghiringhelli  vient de repartir en guerre, cette fois contre la myriade d’hélicoptères qui dérangent de nombreux citoyens, dont lui. 

Ses écrits sur l’islam, contre l’islam peut-on dire, sont innombrables. Les journaux locaux ont souvent repris ses tribunes. Il a entre autres créé en 2018 le prix suisse «Stop islamisation» dont il prépare la prochaine édition.

Ce combat, il a décidé de le poursuivre.

Pour en savoir plus :

«Le roi du fédéralisme suisse est tessinois»
https://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2018/03/26/le-roi-du-federalisme-suisse-est-tessinois-291017.html

«Prix Stop islamisation 2020: ouvrez votre bourse!»
https://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2020/03/04/prix-stop-islamization-2020-ouvrez-votre-bourse.html

 Et plus par le moteur de recherche.

 

Commentaires

  • Félicitations à Monsieur Ghiringhelli pour son travail acharné et son courage. Peu de gens en ont autant. Ces archives et ses documents seront très très utiles un jour, car on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel