Suisse - Page 5

  • Pourquoi les musulmans veulent-ils des cimetières séparés?

    Imprimer

    Il n’existe aucune injonction dans le Coran ou les Hadiths qui exige que les musulmans soient enterrés entre eux. Mais l’envie de séparation et «la vie» dans la tombe expliquent cette revendication.

    Lire la suite

  • Islam: comment éviter le grave péché de chair?

    Imprimer

    ...En ne serrant pas la main des représentants de l'autre sexe, plus quelques autres astuces. Mais les hommes, très faibles devant la tentation, ont besoin d'appuis supplémentaires.

    Lire la suite

  • Les poissons-pilotes du whahhabisme frétillent à Therwil comme à Genève

    Imprimer

    A Bâle, Hafid Ouardiri fait partie du conseil de fondation de la mosquée vers laquelle convergent toutes les critiques. Et à Bâle comme à Genève, les Saoud poursuivent leur œuvre d’imposition de l’islam.

    Lire la suite

  • La Ville de Genève autorise le voile à une employée et Lucerne les prières à l'école

    Imprimer

    L’islamisation progresse à la vitesse grand V. Une fonctionnaire genevoise porte le foulard et deux écoles lucernoises ouvrent des salles de prières. Entre autres...

    Lire la suite

  • Un élu musulman Vert ne serre pas la main des femmes? Où est le problème?

    Imprimer

    Deux nouvelles viennent d’être rendues publiques. A Montreux, un Vert porte-parole d’une mosquée, refuse de serrer la main des femmes. A Genève, la plus grande association de restaurants scolaires a renoncé au porc.

    Lire la suite

  • Quand la pratique de l’islam confine à la maladie mentale

    Imprimer

    Le respect des rites et la tentative d’être en tous points fidèle à un islam millénaire saisissent un nombre croissant de musulmans. Ce phénomène caractérise surtout ceux qui fréquent assidument les mosquées et leurs associations. Réflexion à trois voix sur une tendance inquiétante.

    Lire la suite

  • Le Tribunal de la pensée tient audience au Temps

    Imprimer

    Céline Zünd dans Le Temps annonce à ses lecteurs que «La droite pamphlétaire étend sa toile en Suisse». Et ceci par le biais d’une dizaine de blogs individuels et de sites. Devant cette force de frappe, le champ médiatique tremble!

    Lire la suite

  • Le Tribunal fédéral fait avancer d’une case l’obscurantisme islamique

    Imprimer

    Le foulard des filles à l’école ne pose pas de problème, soyons tolérants et respectons la liberté religieuse et les droit des enfants. Des valeurs invoquées par les juges, que dément avec force la  famille concernée.

    Lire la suite

  • Les mosquées font-elles le lit du terrorisme?

    Imprimer

    Il est encore possible en Suisse d'exprimer des idées et d'amener des constats qui contredisent les rassurants propos dont nos médias et notre élite en général sont si prodigues face aux communautés musulmanes. C'est le cas ce jeudi 10 décembre avec mon "opinion" publiée dans Le Temps, versions papier et électronique:

     

    http://www.letemps.ch/opinions/2015/12/09/mosquees-lit-terrorisme

     

    Ces exceptions sont cependant réservées à des "Tribunes libres". Il n'est pas question que les personnes qui défendent ces idées deviennent des interlocuteurs. Les médias n’auraient pas non plus l'idée de s'adresser aux analystes remarquables (et pas spécifiquement sur l’islam, mais aussi) que sont par exemple Stéphane Montabert et Philippe Barraud.

    Les bienpensants qui ne représentent qu'une fraction souvent minoritaire de la population défilent, eux, en flots continus dans les colonnes et sur les ondes, répétant les mêmes litanies. La radio romande et son invité de 7h40, représentent (représentaient vu la nouvelle conjoncture?), à propos de l'afflux de réfugiés, un exemple indépassable. En fait d'analyse, ils nous ont régulièrement amenés à l’indigestion de bons sentiments. Mais au lieu de rééduquer les citoyens qui pensent mal, comme l'espèrent nos petit reporters, ils en exaspèrent un nombre croissant.

    Quant aux communautés musulmanes, il serait temps qu'on ne se contente pas d’aller poser un micro sous le nez des responsables, mais qu'on s'intéresse à ce qu'ils enseignent, aux livres qu'ils vendent et recommandent, à la séparation des sexes dans les mosquées, à la question de savoir pourquoi ils créent tant de services destinées à leurs coreligionnaires, en particulier aux enfants, comment ils concilient les injonctions intolérantes et parfois inhumaines de leurs textes et leurs appels à la bonne entente entre religions. Entre autres...  

     

     

     

  • Idiots utiles et intégristes s’unissent pour défendre le voile des filles à l’école

    Imprimer

    Gauche et fondamentalistes musulmans se lancent dans un nouveau combat obscurantiste. Au nom de valeurs humaines qu'ils piétinent allégrement.

    Lire la suite

  • Une association tessinoise est gérée par l'un des pontes des Frères musulmans d'Europe

    Imprimer

    Ghaleb Himmat a joué un rôle majeur dans la propagation de l’idéologie des Frères musulmans en Europe. Il poursuit son œuvre depuis une dizaine d’années à Lugano. Le "Trouble-Fête" Giorgio Ghiringhelli révèle son parcours.

    Lire la suite

  • L'aumônière, le rebelle et l'hypocrite

    Imprimer

    Le Conseil central islamique suisse (CCIS) tente de s’infiltrer dans les interstices de la démocratie. L’une de ses fidèles a obtenu un diplôme d’aumônière, il soutient une famille désintégrée et crée une hotline contre le jihad tout en le promouvant.

    Lire la suite

  • Paris-Neuchâtel: politiques et musulmans entonnent l'hymne du pasdamalgame

    Imprimer

    Le carnage n’a rien à voir avec l’islam, tel était le leitmotiv d’une journée consacrée à la présentation d’associations musulmanes au public. Mais qu’est-ce que l’islam? Une adepte du prophète m'a indiqué quelques pistes.

    Lire la suite

  • Tribune de Genève: un morceau d’anthologie de l’enfumage médiatique

    Imprimer

    Notre quotidien, parfois préféré, nous gratifie d’une enquête destinée à rassurer sur le danger de radicalisation des jeunes musulmans. Elle révèle entre autres que les apprentis jihadistes sont en fait des humanistes.

    Lire la suite

  • Quand la meilleure des communautés empoisonne les baigneuses bâloises

    Imprimer

    L’aire d’une piscine de Bâle-Ville est réservée aux femmes. Des musulmanes en nombre croissant, Françaises notamment, accaparent le lieu et le considèrent comme zone islamique. Après plusieurs années de conflits, les autorités mettent le holà. Les femmes UDC montent au front.

    Lire la suite

  • Comment distinguer l’islam de l’islamisme ? Exercices pratiques

    Imprimer

    Pour d’innombrables analystes, il est simple comme bonjour de différencier l’islam de l’islamisme et les musulmans intégrés des extrémistes. A l’expérience, c’est plus complexe.

    Lire la suite

  • Mallory Schneuwly ou comment évacuer l’islam du radicalisme musulman

    Imprimer

    Présidente du Groupe de recherche sur l’islam (GRIS), Mallory Schneuwly Purdie réagit à la découverte des tendances extrémistes de la grande mosquée de Genève. Comment faire en sorte que la question de l’origine religieuse des événements ne soit pas posée? Démonstration.

    Lire la suite

  • Le Centre Islam de Fribourg: un concentré pernicieux des confusions de l’époque

    Imprimer

    Un centre universitaire consacré à l’islam crée la polémique. Dirigé par deux théologiens, l’un suisse et l’autre germano-turc, il entend favoriser le dialogue. Il favorise surtout l’islam.

    Lire la suite

  • Immigration: entre mensonges et schizophrénie

    Imprimer

    «Selon la vulgate morale en vigueur, il existerait un consensus éthique pour admettre le droit inconditionnel d’un immigré à rejoindre un pays développé. Ne pas reconnaître ce droit serait un crime de non-assistance à personne en danger.»
    Jean-Philippe Vincent, directeur d'études d'économie à Sciences Po Paris

    immigration,mensonges,europe,lathion

     

    Face aux vagues de réfugiés qui déferlent sur l’Europe, il est impératif de paralyser l’intelligence et le bon sens. C’est exclusivement à l’aune de la compassion que le sujet mérite d’être traité.


    L’ère du «nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde» est close. Nous devons accueillir toute la misère du monde! Et nous sentir en permanence culpabilisés de ne pouvoir atteindre l’objectif.


    Des réfugiés se noient en Méditerranée? Sentez-vous coupables jusqu’à l’os, vous qui alimentez ainsi un vaste cimetière marin! A Calais, comment accepter ces violences policières ? En Macédoine, comment l’armée ose-t-elle utiliser des grenades assourdissantes contre des victimes de guerre?


    L’asphyxie de la libre parole interdit aux citoyens la critique de cette délirante immigration. Cette critique n’est qu’un discours inhumain, xénophobe, voire de haine. Aucun citoyen soucieux de son image n’oserait avouer que ces centaines milliers de réfugiés lui font peur.

    Le débat asphyxié

    Il n’ose pas dire non plus qu’il craint ces réfugiés parce qu’ils comprennent une écrasante majorité de musulmans, une population qui en petit nombre déjà cause d’incessants problèmes à sa société. Il a peur de clamer haut et fort que l’Etat islamique glisse ses assassins parmi eux afin qu’ils rejoignent ses ennemis-djihadistes de l’intérieur. Peur de dire qu’il refuse l’importation sur son sol de séculaires conflits ethniques, religieux, tribaux.

     Cette asphyxie du débat pousse des citoyens exaspérés à regarder en boucle les reportages qui montrent des victimes tout justes sorties de leur cauchemardesque voyage exiger, protester, renvoyer des vêtements récoltés pour elles, jeter une nourriture qui ne leur convient pas, réclamer des conditions de logement «dignes», se battre entre elles.  

    Pour interdire l’expression de la dissidence, les médias -la RTS est championne en la matière- reçoivent un défilé de défenseurs du «droit humanitaire» et nous montrent d'innombrables interviews de victimes. Leurs saintes paroles coulent sans filtre dans les micros. Victime et Vérité sont devenues synonymes.


    L’Union européenne et ses ONG ont depuis des années malaxé l’idée d’une immigration de conte de fée. Ce discours, chaque gouvernement a été tenu de le répéter… et l’a fait. Sauf qu’aujourd’hui, ce mensonge se délite. Les pays qui subissent cet incroyable exode vivent les mêmes difficultés: pas de centres, pas de logements, pas de travail,  pas de ces milliards par dizaines que coûtera la prise en charge d’un million de nouveaux venus à la fin de l’année. Et quoi de mieux pour ceux de l’année prochaine et des suivantes ?

    Le coup des passeurs

    Chacun fait semblant de croire à une solution: se répartir chrétiennement (!) les réfugiés (on est arrivé à 40'000 sur trois ans !), respecter les accords de Schengen (pour les «bénéficiaires»), les abroger (pour les autres, la Grèce et l’Italie qui de toute manière ne les respectent plus depuis longtemps), aider les États de la misère à en sortir, créer «des filières d’immigration légale», ouvrir tout grand les frontières…

    On nous a joué l’air de «l’Europe va prendre des mesures : les passeurs, nous allons les passer à la moulinette». Encore un mensonge délibéré dont personne n’a jamais vu le moindre résultat. Il s’agissait seulement de diriger le regard des citoyens vers ces coupables et leurs victimes, et de le détourner des foules qui se préparaient au voyage.

    De mauvais élèves, submergés, construisent des fortifications. Et s’entendent dire, de même qu'à leurs citoyens: croyez-vous que vous allez empêcher les désespérés de passer? Pauvres imbéciles! Les désespérés démoliront vos murs,  cisailleront vos clôtures, reprendront des rafiots, se lanceront toujours et encore à l’assaut de vos sociétés qui ont commis l’indicible faute d’avoir réussi à créer la justice et le bien-être.


    Le roi bientôt nu


    Pris à leurs mensonges, devenus schizophrènes, les gouvernements doivent répéter un discours empli d’humanité tout en tentant désespérément d’empêcher une part d’humanité de franchir leurs frontières.

    L’aveu que le roi est nu tarde encore. Cette prosaïque réalité ne s’impose qu’à la majeure partie des peuples: l’Europe ne peut plus, l’Europe ne gère plus, l’Europe ne veut plus. Et elle n’a pas le début d’un commencement de solution vu qu’elle ne l’a jamais cherchée hors de ses idylliques visions.

    Pendant ce temps-là, devant tant de dénis, des citoyens européens en nombre croissant se tournent vers des «partis populistes». Comme c’est étrange… Comme c’est scandaleux!

    Postscriptums

    La presse en admiration devant Stéphane Lathion

    Le spécialiste de la sphère musulmane Stéphane Lathion quitte la scène pour aller enseigner. Non sans laisser cette réflexion à la radio romande, dont la profondeur a littéralement fasciné le journaliste et les autres médias:  
    «Pour résoudre les tensions, il faut arrêter de parler de l’islam et des musulmans. Il faut parler citoyenneté.»
    Et pour résoudre les tensions liées à l'immigration, il faut parler disparition des espèces?
    Le journaliste fait comme s'il comprenait. Exemple d'interview d’une rare confusion.

    Hani Ramadan: chronique de la haine ordinaire

    Comment entretenir la haine d’Israël et celle de l’Occident, comment inciter en permanence au refus d'intégration? Nouvel exemple.
    Ramadan nous rappelle que deux camps s’opposent aujourd’hui dans le monde: «l’alliance américano-sioniste euro-compatible» et son fer de lance au Moyen-Orient, «l’État d’Israël, qui saigne depuis des décennies le monde musulman agonisant».
    L’Occident «assure le développement du projet sioniste» et l’alliance qui le promeut est
    «un monstre qui dévore les richesses des peuples... » Elle est de toute évidence à l’origine des «attentats terroristes de provenance douteuse » qui frappent nos sociétés.
    Enfin, comment caractériser l’opposition Al Sissi-Frères musulmans en Egypte ? «…une répression haineuse contre la fraternité humaine, débordante d’amour.»
    Ah l’amour!... Les Frères musulmans en connaissent un rayon!
    Sur la mort aussi.
     

     

    Lire la suite

  • Le procureur de Fribourg refuse de rendre publique l’expertise sur la Fatiha

    Imprimer

    Alain Jean-Mairet n’est pas habilité à réclamer l’expertise. Et le procureur adjoint lui-même affirme qu’il n’a pas le droit, juridiquement, de la rendre publique.

    Lire la suite

  • Une expertise demandée par un procureur démolit «La Fatiha ou la culture de la haine»

    Imprimer

    Suite à la dénonciation pénale d’Alain Jean-Mairet, un magistrat fribourgeois a demandé une expertise à une « islamologue ». Elle dit tout le contraire de ce que Sami Aldeeb démontre dans son livre.

    Lire la suite

  • Pays arabes: une Egyptienne de Zurich enseigne la santé et la sexualité par Youtube

    Imprimer

    Alyaa Gad est médecin et réalise des vidéos destinées à faire progresser les connaissances des femmes et des hommes du Moyen-Orient sur la santé et la sexualité. Très populaire, elle mène aussi sur twitter un vif combat contre la charia.

    Lire la suite

  • L'islamisation de la Suisse? Qu’est-ce que ce délire?

    Imprimer

    Matthieu Mégevand repart à l’attaque de l’ASVI dans Le Temps par des procédés douteux. Et puisque tant d’indignés se demandent comment il est possible de parler d’islamisation de notre douce Helvétie, voici notre réponse.

    Lire la suite

  • A peine née, l’Association Vigilance Islam suscite des appels à l’interdiction. Adhérez !

    Imprimer

    Un nouvel organisme de lutte contre l’islam expansionniste et obscurantiste vient d’être créé. Il déclenche la fureur des mal-voyants. Peste brune, nouveau génocide, nazisme: leurs commentaires ne font pas dans la dentelle.

    Samedi, dans une ambiance joyeuse et conviviale, l’Association suisse vigilance islam (ASVI) a pris son envol. La quinzaine de « fondateurs » ont présenté ses buts et sa charte à ses premiers membres.

    L’association se donne pour buts de défendre la démocratie et ses valeurs; de protéger la Suisse de l’islamisation (imposition de préceptes religieux dans l’espace public, les entreprises et les institutions; pressions sur l’égalité des sexes, port du foulard et de ses déclinaisons, burkini, demandes dispenses de natation ou de gym durant le ramadan, etc.)

    De manière générale, l’ASVI s’opposera aux revendications qui remettent en question le caractère séculier de notre société.

    Pour réaliser ces objectifs, elle utilisera les moyens offerts par notre démocratie: information, débats, pétitions, initiatives, soutien à diverses actions, etc.

    Enfin, elle défendra la liberté d’expression concernant toutes les doctrines et religions, dont l’islam. Elle aura fort à faire! L’annonce de cette création dans le site internet du Temps a déjà suscité des appels à son interdiction. J’y reviendrai.

    Lire la suite

  • Lettre aux députés sur la prière musulmane qui rejette chrétiens et juifs

    Imprimer

    Après sa dénonciation pénale aux procureurs de tous les cantons suisses, Alain Jean-Mairet se tourne vers les députés afin de les alerter sur la prière récitée 17 fois par jour par les pratiquants musulmans, qui les appelle au nom d’Allah à se détourner des chrétiens et des juifs.

    Lire la suite